Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un continent invisible ?
Raga ou Approche du continent invisible./J.M.G. Le Clezio
Pour qui a eu la chance de parcourir l'archipel du Vanuatu (anciennement Condominium des Nouvelles Hébrides), ce récit est un condensé de toutes ces impressions qui vous saisissent en abordant ces iles sombres.
J'ai encore en mémoire mon arrivée en voilier sur la...
Publié le 6 octobre 2011 par Gerard Muller

versus
3.0 étoiles sur 5 JMG FAST-PEN LE CLEZIO
On a l'impression que Le Clézio écrit beaucoup, de plus en plus, et de plus en plus vite. Résultat, un essai de 132 pages écrit à propose de l'île de Raga (Pentecôte) au Vanuatu (ex-Nlles Hébrides). Comme l'indique son sous-titre "approche du continent invisible", il en profite pour parler du Pacifique en général, ou...
Publié il y a 21 mois par Henri Theureau


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un continent invisible ?, 6 octobre 2011
Par 
Gerard Muller "médicactus" (Nouvelle Caledonie) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Raga : Approche du continent invisible (Broché)
Raga ou Approche du continent invisible./J.M.G. Le Clezio
Pour qui a eu la chance de parcourir l'archipel du Vanuatu (anciennement Condominium des Nouvelles Hébrides), ce récit est un condensé de toutes ces impressions qui vous saisissent en abordant ces iles sombres.
J'ai encore en mémoire mon arrivée en voilier sur la côte orientale de l'île de Pentecôte(Raga), un beau matin ensoleillé de 1995 : j'ai eu le sentiment d'aborder un monde qui venait d'être créé, encore brut de coffrage en quelque sorte et l'image de la végétation côtière ruisselante de lumière m'a aussitôt fait penser aux premières images du film « 1492 » lors de l'arrivée première des caravelles de Colomb en Amérique. Même sentiment en approchant d'Erromango en 1981 et surtout de Tanna avec son volcan Yasur en perpétuelle activité.
Il est vrai que ces lieux se situent aujourd'hui à l'écart des axes majeurs et que cette région océanienne « reste un lieu sans reconnaissance internationale, un passage, une absence en quelque sorte » comme l'écrit Le Clézio.
Qui connaît la langue bislama ou bichlamar) ? C'est la langue officielle du Vanuatu.
Qui sait ce qu'est la « kastom » la tradition) ? Cette coutume qui régit tous les échanges et la vie quotidienne dans la Mélanésie.
Qui connaît l'histoire tragique de l'esclavage et de la colonisation dans cette région ?
Tous ces thèmes sont abordés avec poésie et érudition, sensibilité et délicatesse par l'auteur. Ainsi que la place du cochon et du kava dans la culture de ces peuples. Et le rôle des langues vernaculaires insulaires. Les lignes se suivent telles une mélopée, un chant de retour aux sources.
De Pentecôte à Tanna, en passant par Erromango, Espiritu Santo et Ambrym, j'ai ressenti cette même impression d'îles sombres, sauvages, presque tristes, comme à peine sorties de la mer à titre provisoire , prêtes à y replonger comme cela s'est déjà produit.
Le récit de Le Clézio est magnifique et ne pourra que passionner tous les amateurs de découvertes de contrées hors des sentiers battus.
Toutefois, était-il dans le cadre de ce récit, utile d'évoquer de façon partisane la tragédie d'Ouvéa ?
L'idéalisme foncier de l'auteur transparaît à chaque page et m'a souvent séduit.
Dans un dernier chapitre admirable, l'auteur rend hommage aux découvreurs amoureux de la Mélanésie. J'ajouterai à sa liste les noms de May et Henri Larsen (La brousse maléfique qui ont séjourné à Ambrym, et de Louis Nedjar (Peuples oubliés des Nouvelles Hébrides qui dans les années 69 à 73 a sillonné les Nouvelles Hébrides en découvrant l'existence harmonieuse rythmée par les saisons et les cycles agraires de ces populations , et rendit hommage à ces hommes de la coutume.
Le Clezio conclut en élargissant sa réflexion aux peuples insulaires du Pacifique en général en évoquant « cet ancien continent qui n'était invisible que parce que nous étions aveugles' » Sublime .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très beau texte, passionnant, 31 octobre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Raga : Approche du continent invisible (Broché)
Un très beau texte, émouvant, sur cette partie du monde méconnue, éloignée.
L'idée d'un continent invisible, un continent sans continent, constitué des îles du Pacifique et de l'Océan indien est surprenante, poétique, originale.
Et c'est tellement bien écrit...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Un certain plaisir à écouter Le Clezio nous raconter ce qu'il voit et sent., 12 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Raga : Approche du continent invisible (Broché)
Le Clezio est allé dans l'ile de Pentecost ( Vanuatu)
il en a ramené un petit livre qui nous raconte les images et les sensations collectées par un grand voyageur.

mais il est qd même utille de connaître un peu l'histoire de pays et du Blackbirding.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Vivez dans ces iles....., 7 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Raga : Approche du continent invisible (Broché)
La vie des iles est fabuleuse et les légendes entretenues sont très bien relatées dans le continent invisible.
Aujourd’hui encore sommes nous les bienvenus ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 JMG FAST-PEN LE CLEZIO, 18 novembre 2012
Par 
Henri Theureau (Polynésie Française) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Raga : Approche du continent invisible (Broché)
On a l'impression que Le Clézio écrit beaucoup, de plus en plus, et de plus en plus vite. Résultat, un essai de 132 pages écrit à propose de l'île de Raga (Pentecôte) au Vanuatu (ex-Nlles Hébrides). Comme l'indique son sous-titre "approche du continent invisible", il en profite pour parler du Pacifique en général, ou plutôt de l'Océanie, que de toute évidence il connaît très mal. Résultat, un bouquin assez bâclé, écrit à l'aide d'autres bouquins, bourré d'inexactitudes, politiquement correct, bien pensant et, au final, d'une remarquable fadeur. Dommage. Il est vrai qu'il n'aura le prix Nobel que quatre ans plus tard. On espère que, depuis, il se relit un peu mieux et vérifie ses sources.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Raga. Approche du continent invisible
Raga. Approche du continent invisible de Jean-Marie-Gustave Le Clézio (Broché - 2 novembre 2006)
EUR 15,20
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit