undrgrnd Cliquez ici Toys Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles12
3,4 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:18,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Je ne suis pas encore arrivé à la fin mais je ne résiste pas à donner mon avis. Il n'est pas donné à tout le monde d'évoquer ses souvenirs, et encore moins ses souvenirs colorés. Partant d'un souvenir de son enfance l'auteur aborde le rôle ou l'histoire d'une couleur: citons entre autres la couleurs des boites de médicaments, les distributeurs de bonbons, la couleur du ticket de métro, la colorisation des films ancien et, à partir d'une anecdote concernant l'achat d'un vélo jaune, l'histoire du célèbre maillot jaune et de cette couleur en général. M Pastoureau évoque aussi la couleur des aliments. Je pensais en achetant ce livre retrouver des passages de ses précédents ouvrages, pas du tout. Les thèmes abordés avec humanité, nous en apprenons un peu plus sur la vie de ce grand historien, sont très variés et c'est avec impatience que j'attends le soir pour me retrouver dans l'univers familier et coloré de M. Pastoureau.

<a href=[...] >mp3</a>
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2012
Que reste-t-il des couleurs de notre enfance ? Quels souvenirs gardons-nous d'un lapin bleu, d'une robe rouge, d'un vélo jaune ? Ont-ils vraiment revêtu ces couleurs ? Plus Lard, lesquelles associons-nous a nos années d'études, à nos premières amours, à notre vie d'adulte ? Comment la couleur s'inscrit-elle dans le champ de la mémoire ? Comment est-elle capable de la stimuler ? de la transformer ? Ou bien, au contraire, comment est-elle victime de ses caprices ou de ses intermittences ?

Pour tenter de répondre à ces questions - et à beaucoup d'autres -, Michel Pastoureau nous propose un journal chromatique s'étendant sur plus d'un demi-siècle (1950-2010). Souvenirs personnels, notations prises sur le vil, propos débridés, digressions savantes ou remarques propres à l'historien : ce livre retrace l'histoire récente des couleurs en France et en Europe. De nombreux champs d'observation sont parcourus ou évoqués : le vocabulaire et les laits de langue. la mode et le vêtement, les objets et les pratiques de la vie quotidienne. les emblèmes et les drapeaux, le sport, la littérature. la peinture, les musées et l'histoire de l'art.

Ce journal, tour à tour ludique, poétique et nostalgique, est à la fois celui de l'auteur et celui de nos contemporains. Nous vivons dans un monde de plus en plus coloré où la couleur reste un lieu de mémoire, une source de plaisirs et, plus encore, une invitation au rêve.
review image
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2013
L'auteur qui est historien des couleurs (mais aussi du Moyen Age) nous livre une sorte d'autobiographie dans laquelle les souvenirs sont liés justement aux couleurs qui sont vues, à la fois, d'une façon personnelle et plus érudite. Il se veut, selon ses propres mots, « témoin et historien ».

Le lecteur qui connaît les passionnants (et très accessibles) travaux de Pastoureau apprendra peu de nouvelles choses mais se laissera emporter dans ce livre très agréable qui permet de comprendre pourquoi l'auteur s'intéresse à un tel objet d'étude.

Pour celui qui pénètre pour la première fois dans cet univers, il y a fort à parier qu'il aura très certainement envie de poursuivre avec des ouvrages tels que Bleu ou Noir ou encore avec L'Etoffe du diable (sur l'histoire de la rayure).
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si le contenu historique du livre reste de haute volée - il est impossible de ne pas succomber devant tant d'érudition et de pédagogie pour étayer les propos - il n'en demeure pas moins que la lecture de ce livre là est un peu gâchée par certains propos aigres ou acides de l'auteur sur la vie et les gens en général. J'ai l'impression que l'homme , l'auteur n'est pas très heureux et que la somme de souffrance accumulée s'en ressent dans l'écriture. pourquoi par exemple, dire tant du mal de ceux qui ont voulu lui faire plaisir en lui proposant des repas monochromes par exemple. cela n'apporte rien et gâte la lecture. alors la mélancolie ou la nostalgie oui, la méchanceté et l'aigreur non merci.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Les couleurs de nos souvenirs" aurait été mieux intitulé "Les couleurs de mes souvenirs", même si certaines des nombreuses anecdotes liées aux couleurs devraient rappeler quelques souvenirs au lecteur, Parisien de préférence, né au plus tard vers la fin des années 1940, comme l'auteur. Certes, le ton est agréable, et le lecteur apprendra au passage deux ou trois choses sur les couleurs et leur histoire, mais sans jamais rien approfondir.
Que celui qui, voyant le bandeau rouge annonçant "Prix Médicis Essai 2010", pense avoir là de quoi abreuver sa soif de connaissances, passe sa route.

L'idée de prendre comme fil rouge des souvenirs "colorés" liés à son propre parcours de vie aurait pu être bonne, mais l'ouvrage est hélas un peu encombré de précisions autobiographiques sans apport réel ni même grand intérêt à force d'être trop détaillés, trop personnels. Il en devient difficile de déterminer si le but est de "se" raconter ou d'esquisser (très, très superficiellement) quelques hypothèses sur la mémoire des couleurs et le rôle des couleurs dans les souvenirs, voire de donner au passage un petit aperçu de l'histoire "sociale" d'une couleur ou du nom de celle-ci.

Michel Pastoureau a écrit plusieurs ouvrages sur l'histoire des couleurs, et semble ne pas douter de sa qualité de spécialiste. Il ne manque pas de citer ses livres et travaux précédents, voire de préciser que l'un ou l'autre a été traduit dans une quinzaine de langues, même quand ces mentions sont tout à fait inutiles à la compréhension de ses propos (ex: p.147 "Mon intérêt pour les animaux est ancien, bien plus ancien que la thèse que je leur ai consacrée lorsque j'étais élève à l'Ecole des chartes (+ titre de la thèse). Il vient de la petite enfance"). Ces références, sans rien apporter au livre, participent aussi à la sensation d'encombrement et de fourre-tout.
Il reste quand même quand on referme cet ouvrage une agréable impression générale d'avoir été témoin de la longue affection de l'auteur pour les couleurs, d'avoir goûté à son enthousiasme et à sa curiosité encore vive pour celles-ci.

(Commentaire basé sur l'édition du Seuil 2010)
11 commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2013
je suis une fan inconditionnelle de michel Pastoureau !
trés curieuse de tout ce qui touche aux couleurs et à leur utilisation au quotidien
j'ai touvé un tas de réponses à mes questions et des pistes de reflexion .
petit plus de ce livre , le coté intime et autobiographique .
c'est un livre que je vais offrir !
Aneth
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2016
Historien des couleurs et de leur symbolique, Michel Pastoureau publie ici ''un journal chromatique [qui] s'appuie non seulement sur des impressions fugitives, des souvenirs personnels, des expériences vécues, mais aussi sur des notations prises sur le vif, des digressions savantes, des remarques propres au philologue, au sociologue, au journaliste.''
Cette collection de souvenirs à la Georges Perec, pouvant se lire indépendamment les uns des autres, repose sur une mécanique à chaque fois identique : évocation d'un souvenir chromatique puis mise en perspective historique et/ou sociologique de la couleur concernée de façon à en dégager la symbolique.
Mais ces petites digressions, au ton assez libre et légèrement badin, s'avèrent bien décousues et rapidement lassantes. S'adressant à un très large public, les souvenirs et les explications de Pastoureau sont en effet peu fouillés et tombent trop souvent à plat.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2011
J'i été déçue par ce nouveau livre de Pastoureau, dont j'admire les études historiques fouillées et originales. Si la présentation autobiographique de son parcours de chercheur des à cotés est passionnant, les sujets qu'il aborde ne sont finalement qu'effleurés, et on reste sur sa faim. Dommage.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2011
Michel Pastoureau évoque son thème de prédilection à travers son histoire personnelle, des épisodes de vie heureux ou malheureux avec pour thème central la couleur. Très intéressant pour ceux qui sont curieux de l'homme et ne connaissant pas bien tous ses ouvrages, sinon beaucoup de redites même si le style est très enlevé.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2011
Ce livre est captivant car Michel Pastoureau allie les anecdotes à des développements techniques de très haut niveau; il n'est pas possible de laisser ce livre sans aller jusqu'au bout. Distrayant et instructif.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)