undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles23
4,3 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:11,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 octobre 2011
Les objectifs de ce livre sont:
1/Faire un état des lieux de notre système fiscal
2/Proposer d'un système plus juste (progressif) car les très hauts revenus/patrimoines sont taxés moins que les classes populaires ou aisées !
3/Ouvrir un débat rigoureux sur la politique fiscale

J'ai trouvé le livre très factuel et rigoureux et par des exemples précis il montre l'inefficacité de nos politiques.
Par exemple, nous sommes taxés en moyenne à 49% (oui c'est hallucinant) Dès lors, le bouclier fiscal consistant à limiter l'impôt sur le revenu à 50% est vraiment un non-sens.
Cela change des articles sans fondements...

Peu importe qu'on soit de gauche ou de droite, le livre nous force à réfléchir et à interpeller les candidats sur leurs propositions.
J'ai aussi appris des notions fiscales et économiques (les différences entre revenu national brut et PIB, CSG/RDS, tranche marginale)
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2011
Si les livres d'économie ont l'habitude de se faire discret, relayés depuis quelques années dans une sous-catégorie des ouvrages de gestion, celui-ci a clairement pour ambition de faire du bruit. Outre le côté « dream team » de la nouvelle génération d'économistes français (même si on peut penser que Piketty est le rédacteur principal), ce livre vient armé d'un site, prolongement démocratique espéré, mais aussi espace pour clarifier et compléter certains thèmes simplement esquissés dans l'ouvrage. Par ailleurs, si l'ambition d'un livre se mesure à son public, la volonté, dans la perspective de 2012, d'influer sur la politique fiscale est évidente : c'est en effet aux parlementaires que les auteurs adressent en priorité leur travail, notamment parce qu'il permet - via le site- de chiffrer des propositions. Le plan de l'ouvrage est on ne peut plus simple et efficace : une première partie évalue la fiscalité française à l'aune de la justice sociale ; une seconde présente le nouvel impôt sur le revenu proposé par les auteurs, tandis qu'une troisième, forcément plus décousue, traite des objections, interrogations et adaptations liées à ce nouvel impôt. La première partie est évidemment la plus importante et la plus riche en surprises. D'elle, dépend la force de conviction des propositions ultérieures. Dans cette première partie, les auteurs cherchent à déterminer si les impôts en France sont « justes » et ce dans un double sens : respectent-ils le principe à revenu égal, imposition égale ? et par ailleurs, conformément à un objectif classique de justice sociale, assurent-ils une réelle progressivité dans le paiement de l'impôt ? A la première question, les auteurs opposent la complexité du système français, propre à instiller le doute si ce n'est à persuader qu'on se débrouille « moins bien » que son voisin, qu'on est moins « malin », tous critères qui -on en conviendra- ne devraient pas être décisifs dans le calcul de l'impôt (cf frais réels et autres...). Mais c'est surtout leur réponse à la deuxième question qui surprend, tant il est d'ordinaire implicite dans le débat public que les plus riches sont fortement imposés en France. Bien sûr l'affaire Bettencourt a révélé au grand jour une aptitude à contourner l'impôt qu'on a toujours soupçonné, sans toutefois en mesurer l'ampleur. Mais les données des auteurs ne laissent pas surprendre. Un point méthodologique tout d'abord : les auteurs ont choisi d'intégrer dans les impôts non seulement l'impôt sur le revenu mais aussi la CSG, l'ISF ou encore...la TVA. L'idée en elle-même n'a rien de choquant. Tous ces éléments combinés, on découvre que les impôts sont effectivement progressif, mais uniquement jusqu'au 95ème centile. Pour le dire autrement, quand on arrive aux 5% les plus riches, la part du revenu versée aux impôts tombe. Et pour les 1% les plus riches, elle est carrément presque dit points en dessous du premier décile, autrement dit, les 10% les plus pauvres consacrent une plus grosse part de leur revenu aux impôts que le 1% le plus riche ! Ces données sont si surprenantes qu'il faut sans doute expliquer l'origine de cette « déformation de la perception » qui touche la plupart des français. Tout d'abord, on s'illusionne sur le poids des différents impôts. L'impôt sur le revenu, cœur imaginé de la progressivité de l'impôt, ne draine que peu de recettes. Ensuite, certains impôts censés être neutres car à taux unique sont en fait dégressifs. Ainsi, les cotisations sociales, assises sur le seul travail, sont proportionnellement assez faibles voire très faibles pour des hauts revenus largement basés sur le revenu du patrimoine. De même, la TVA touche davantage ceux qui consomment une large part de leur revenu, autrement dit les revenus les plus faibles. Dans le cadre des débats actuels, il est intéressant de noter que le seul impôt très efficace en terme de progressivité, et à ce titre essentiel au système, n'est autre que le tant décrié ISF. Dans la deuxième partie, les auteurs proposent un nouvel impôts sur le revenu qui intégrerait l'IRPP actuel et la CSG. Comme cette dernière, il aurait une assiette beaucoup plus large que l'IRPP et intégrerait donc largement les revenus du patrimoine. On peut noter que selon les calculs des auteurs, 97% des français paieraient moins d'impôts avec leur réforme - baisse assez faible le plus souvent, mais n'oublions pas que l'objectif des auteurs est avant tout de rétablir une certaine justice et donc légitimité de l'impôt. Enfin, la troisième partie aborde diverses questions et plaide, entre autres, pour un maintien de l'ISF. L'ouvrage est globalement convaincant, même s'il passe un peu rapidement à mon goût sur certaines questions, comme l'imputation des impôts payés par les entreprises aux ménages, procédure pourtant essentielle à leur démarche. Pour ce qui est du site, j'avoue une certaine déception : vanté tout au long de l'ouvrage, sa portée démocratique risque d'être limitée puisqu'il n'y a aucun espace pour des commentaires. Qu'en dirait Dominique Cardon, auteur de la même collection et défenseur de la « démocratie internet » ? Manifestement, le débat est ouvert - mais pas à nous. Dommage. Il n'en demeure pas moins que la rigueur de l'ouvrage et sa mesure devrait empêcher quiconque d'esquiver le cœur du propos : nos impôts sont terriblement injustes. Et accuser les auteurs de ne pas se soucier de l'efficacité économique serait une attaque très basse : toute leur réflexion est menée à niveau de recettes constant et, surtout, le texte est parsemé de réflexions sur les incitations ou désincitations produites par ces « transferts » d'impôt. Au final, leur plus grande réussite est peut-être de convaincre que l'impôt, avant d'être une question technique, est affaire de justice sociale.
44 commentaires|33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2011
Programmatique, ce livre démontre pourquoi et comment il est plus qu'urgent de moderniser le système fiscal français. Il met en évidence de manière claire la régressivité de ce système, c'est-à-dire que les plus riches payent, en proportion, finalement moins d'impôt que les plus pauvres (alors que selon l'article 13 de la Déclaration des droits de l'homme, la contribution publique "doit être également répartie entre tous les Citoyens, en raison de leurs facultés"). Au-delà des sympathies partisanes de leurs auteurs (plutôt de gauche), il apparaît nécessaire de saisir la rationalité de leurs arguments (par ailleurs appuyés scientifiquement par les démonstrations que l'on trouve sur le site Internet associé au livre) et ce dans l'optique de l'amélioration de notre démocratie. Un livre, à n'en pas douter, qui sera au coeur du débat des prochaines élections présidentielles.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2015
L'economie et la fiscalite au service d'une societe juste et apaisee, est-elle possible ?
La suite logique apres le constat des inegalites
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Coup de chapeau aux auteurs de ce livre qui a la vertu d'aborder un sujet complexe de manière claire presque sans céder à la facilité.
Je ne suis pas certain que le titre corresponde réellement à la réalité des propositions des auteurs qui relèvent plutôt de la réforme que de la révolution ce qui est plus raisonnable.
On peut regretter qu'au prétexte d'aligner la fiscalité du capital sur celle du travail, les auteurs font quasiment l'impasse sur la problématique de double taxation économique des dividendes d'abord au niveau du profit de la société puis à celui de l'actionnaire).
Je suis un peu sceptique sur l'un des dadas des auteurs en faveur de la suppression du foyer fiscal au motif qu'il découragerait le travail féminin
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2011
Quoi un livre sur les impots ?! Et oui, et en plus qui se lit facilement et nous apporte son lot d'informations. Probablement cela vient il des fortes convictions exposées par les auteurs. On y trouve une autre vision de notre système fiscal que tout le monde s'accorde à juger comme obsolète et surtout inefficace. A l'inverse il est certain que chacun se fera sa propre idée sur les propositions développées. Dans tous les cas il faut avoir lu indispensablement ce livre et ses thèses.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2011
Je conseille fortement à tous la lecture de ce livre. Il est très accessible. Il permet de comprendre d'une part notre fiscalité et imposition et d'autre part son injustice et iniquité. Rien que pour ça je le conseille. De plus, il propose des solutions de modernisation qui rendraient plus efficace et plus juste notre système tout en essayant de rester le plus pragmatique possible. Je crois enfin que l'actualité rend ce livre des plus intéressant.
Bonne lecture à tous.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2011
remarquable travail pédagogique fait par des universitaires de très haut niveau. Ils se mettent vraiement à la portée des gens sans que cela enlève quoique ce soit à la rigueur de la démonstration. Tous les citoyens français devraient lire ce livre.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2011
Ce livre nous éclaire sur de nombreux points et démontent beaucoup de contre-vérités. Par exemple,l'impôt sur le revenu ne représente que 6% du total des prélèvements obligatoires et les 94% restants sont payés par tous et surtout par les revenus modestes.
Leur propositions d'alternatives au système actuel sont très intéressantes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2014
Cet ouvrage se lit comme un roman. Il est instructif, bien écrit, argumenté, et indispensable a qui veut comprendre les dérives du système capitaliste d'aujourd'hui. Je recommande.
Le côté innovant, il s'accompagne d'un site dédié permettant une personnalisation pratique de la théorie du livre.
Je recommande.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus