Commentaires en ligne 


107 évaluations
5 étoiles:
 (46)
4 étoiles:
 (34)
3 étoiles:
 (12)
2 étoiles:
 (6)
1 étoiles:
 (9)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


30 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une vie exemplaire?
Patrick Deville nous livre un très beau livre,à partir de la vie de Yersin,disciple de Pasteur et découvreur du bacille de la peste,mais,avant tout,esprit libre :médecin de bord en Indochine,explorateur,animé par le souci permanent de ne se lier en rien,et détaché de tout ce qui n'est pas préoccupation...
Publié il y a 22 mois par jean-marie lambert

versus
38 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 un scientifique explorateur
Le sujet de ce "roman" est très intéressant et très instructif. Le destin d'Alexandre Yersin est exceptionnel. Il aurait pu être un grand savant au fond de son laboratoire... Il aurait pu être un explorateur dans les jungles d'Asie... ou un médecin des pauvres... Il a été tout ça et bien plus encore, et a trouvé la force de...
Publié il y a 21 mois par reinette


‹ Précédent | 1 211 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

38 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 un scientifique explorateur, 28 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Peste & Choléra Prix Fémina 2012 (Broché)
Le sujet de ce "roman" est très intéressant et très instructif. Le destin d'Alexandre Yersin est exceptionnel. Il aurait pu être un grand savant au fond de son laboratoire... Il aurait pu être un explorateur dans les jungles d'Asie... ou un médecin des pauvres... Il a été tout ça et bien plus encore, et a trouvé la force de mener sa vie et ses recherches sans se lier à personne, au fond de l'Indochine loin des conflits mondiaux de cette première moitié du XXème siècle.
La démarche consistant à établir des parallèles entre sa vie et celle d'autres grands hommes qu'il a croisés est excellente mais aurait dû être plus développée. Le lecteur lambda trouve ses simples "évocations" un peu courtes et aimerait bien des compléments historiques plus explicites.
Le style de ce texte est très succinct et très allusif. De petites phrases courtes font des zigzags dans le temps et sautent d'un personnage à un autre, souvent introduits de façon indirecte par des périphrases. Certains raccourcis sont amusants, d'autres incompréhensibles. Cela rend peu fluide la lecture de ce livre qui aurait gagné à être écrit de façon plus posée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


30 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une vie exemplaire?, 17 septembre 2012
Par 
jean-marie lambert - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Peste & Choléra Prix Fémina 2012 (Broché)
Patrick Deville nous livre un très beau livre,à partir de la vie de Yersin,disciple de Pasteur et découvreur du bacille de la peste,mais,avant tout,esprit libre :médecin de bord en Indochine,explorateur,animé par le souci permanent de ne se lier en rien,et détaché de tout ce qui n'est pas préoccupation scientifique.
L'écriture rigoureuse de Deville,servie par une construction sans faille,dresse un portrait attachant de Yersin tout en n'oubliant pas le cadre historique dans lequel il évolue.Les nombreuses péripéties sont narrées "sans gras",et le portrait du savant vaudois est illustré par la sobriété construite du style.
La biographie est donc ici littérature,et Deville réussit ici ce que Vargas Llosa a raté avec Roger Casement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


34 internautes sur 38 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Geotrouvetout en Indochine, 11 novembre 2012
Par 
BMR & MAM "BMR & MAM" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Peste & Choléra Prix Fémina 2012 (Broché)
Disons le tout net, on adore.
C'est frais, lumineux et intelligent. On croirait du Echenoz. Le meilleur d'Echenoz, celui des biographies comme celle de Zatopek ou celle de Tesla.
Car il est encore question de biographies romancées, de Vies comme dirait Patrick Deville.
La "Vie" dont il est question ici, c'est celle d'Alexandre Yersin.
Comment vous ne connaissez pas ? Nous non plus.
Enfin, jusqu'à il y a peu, car depuis ce petit bouquin on sait tout ou presque de ce petit suisse qui aura inventé (excusez du peu) : le sérum contre la peste (la Yersinia Pestis, c'est lui) ou la culture intensive du caoutchouc pour les pneus Michelin.
Car Yersin est un touche-à-tout de génie. Il ne tient pas en place, ayant grandi à l'ombre de Pasteur, le voici qui ne rêve que de marcher dans les traces de Livingstone. Se lassant très vite une fois la chose découverte, pressé de passer à autre chose.
Au cours ce petit bouquin, on croisera (outre déjà ces deux là) : Paul Doumer, le Dr. Schweitzer, Céline, Rimbaud, et même Serpollet, l'inventeur des moteurs qui feront la fortune de MM. Renault et Peugeot.
Car Yersin s'intéresse à tout : microbiologie, astronomie, botanique, ethnologie, mécanique, ...
Il sera le premier à importer une automobile en Indochine.
Car c'est en Indochine qu'il trouvera un havre de paix, fuyant les folies guerrières de 14 et 40.
Le bouquin de Patrick Deville est magique : enlevé, frais, virevoltant, ... il nous emmène sur les traces de cet esprit touche-à-tout et après avoir parcouru à grandes enjambées la Vie de Yersin, on a l'impression d'être plus intelligent.
Car on y fréquente les esprits les plus fins de l'époque (on en a déjà cité quelques uns).
Des esprits avides de modernité et de découvertes.
Cela nous vaut quelques très belles pages sur les découvertes scientifiques.
Comme celles justement du bacille de la peste à Hong-Kong pendant l'épidémie de 1894 qui ravage la Chine : sur fonds douteux de rivalités scientifiques et de conflits politiques, les japonais s'arrogent (avec la complicité des anglais) le meilleur labo, le meilleur matériel ... et les meilleurs cadavres. Le franco-suisse Yersin se trouve relégué en arrière-plan. Sans autoclave moderne, il n'atteint pas les bonnes températures pour cultiver les souches des microbes.
C'est donc le japonais Kitasato qui va découvrir ... ce qui s'avère n'être qu'un streptocoque.
Et c'est bien finalement Yersin qui découvre le bacille de la peste, puisque le microbe se développe à une température qui n'est pas celle-là où on l'attendait !
De très belles pages également sur la naissance de l'Institut Pasteur et des Instituts Pasteur à travers le monde colonial. Sur ces découvreurs qui, même pas médecins, vont révolutionner la médecine pour longtemps.
À l'époque, ils avaient encore à lutter contre les créationnistes qui n'avaient encore jamais vu un microbe.
Bref, c'est toute une Histoire en raccourci, un nouveau plaisir à chaque page.
Et puis il y a l'écriture. La prose de Patrick Deville rappelle celle d'Echenoz : des petites phrases courtes et sèches, un humour décalé, de la belle langue. Un délice.
On avait eu la main heureuse avant que ce petit bijou ne reçoive le prix Femina : prix bien mérité.
Jusqu'ici vous ignoriez sans doute tout d'Alexandre Yersin : il est grand temps combler cette lacune !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 1 000 vies et 1 000 découvertes d'un homme simple, 17 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Peste & Choléra Prix Fémina 2012 (Broché)
Pas le temps de s'ennuyer avec ce livre

Pourquoi ?

Car le personnage principal a eu 1 000 vies
En passant de l'une à l'autre, le lecteur change de pays, de métier et redécouvre à chaque page le personnage de Yersin.

Car le livre est rempli de 1 000 détails historiques oubliés et que le lecteur redécouvre avec bonheur
Qui se souvient de Serpollet ?
Qui se souvient de Paul Gorguloff ?
Qui se souvient de Joseph Meister ?

Bref, un livre qui amuse, étonne et enrichit.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La formidable épopée d'Alexandre Yersin!, 30 octobre 2012
Par 
HJ "lenina13" - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Peste & Choléra Prix Fémina 2012 (Broché)
La vie de cet illustre inconnu qui pourtant oeuvra toute sa vie pour exterminer les grandes pandémies des siècles passés est écrite comme une épopée et menée tambour battant. En effet, Alexandre Yersin, disciple surdoué de "la Bande à Pasteur", vécut mille vies et fut certes un microbiologiste de génie, mais aussi un explorateur, un ingénieur, un fondateur de villes, un colon roi du caoutchouc et du quinquina et j'en passe. Il côtoya Pierre Loti, aida les frères Michelin à mettre au point leurs pneus, conduisit la première voiture de Serpollet, pilota un avion après l'exploit de Blériot, bref, sa vie est un roman d'aventure. Et ce qui séduit dans cette biographie, c'est l'enthousiasme de Patrick Deville à faire revivre cette époque où la jeune équipe de Pasteur, avec une foi inébranlable dans la science et le progrès, mena un combat incessant contre les préjugés et les fléaux qui décimèrent l'humanité pendant des millénaires. Deville adopte le rythme vif et alerte du récit d'aventure, raconte au présent, ménage le suspense en piquant toujours la curiosité du lecteur car l'imagination de Yersin est sans limite quand il s'agit de trouver de nouveaux défis pour pimenter sa vie, sorte de grand enfant hyperactif qui va toujours là où on ne l'attend pas. C'est une façon ludique d'aborder une biographie qui pourrait être rébarbative et Deville invente de nouveaux codes d'écriture, se mettant lui-même en scène, homme du futur mettant ses pas dans ceux de cet illustre personnage qu'il admire et qu'il rend si vivant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Livre bien documenté un point c'est tout., 8 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Peste & Choléra Prix Fémina 2012 (Broché)
En lisant ce livre, on apprend des anecdotes concernant la vie de Yersin. Mais le style et l'organisation du roman rend la lecture difficile et peu plaisante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 pas mal ... mais ...., 19 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Peste & Choléra Prix Fémina 2012 (Broché)
L'histoire est très intéressante mais le livre plutôt mal écrit d'après le destinataire du cadeau ! Donc, il faut se méfier des prix littéraires .... !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Il était temps !, 5 décembre 2012
Par 
Emeri (Plassac, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Peste & Choléra Prix Fémina 2012 (Broché)
Ancien élève du Lycée qui portait son nom à Dalat, en 1945, je cherchais en vain son histoire, étrangement occultée même au Vietnam, alors que sa tombe, à Nha Trang, dont les baguettes d'encens sont renouvelées chaque jour par des mains anonymes, est "la seule parcelle du territoire national appartenant à un Etat étranger". Michel Deville comble la lacune, peu après Elisabeth du Closet (Docteur Nam. La fabuleuse histoire de l'homme qui soigna la peste, Albin Michel, 1996) qui n'aborde que la période de l'expédition à Hong Kong. Il nous révèle celui qui devrait rester désormais le "vrai" Yersin, cocktail étrange d'ermite pastorien, de défricheur de brousse, d'aventurier du colonialisme, d'homme d'affaire avisé et d'homme de science bien dans son siècle.
Peut-être y a-t-il trop de roman et de zones d'ombre ? Personne n'en saura sans doute jamais rien et c'est tant mieux !
Les anciens du Lycée - j'en ai régalé trois ! - feront leur miel de ce vrai-faux roman qui les rajeunira, et les autres une découverte inoubliable
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 aventures et médecine, 3 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Peste & Choléra Prix Fémina 2012 (Broché)
Une biographie comme on aimerait en lire plus souvent ! Le personnage est fabuleux, et le style de Deville, son enthousiasme font dévorer le livre ! Qui était Yersin ? Pour moi juste un nom de lycées français au Vietnam. J'avais acheté le livre avant le prix Fémina pour son titre accrocheur.
C'est d'abord la découverte de l'univers pasteurien, d'une façon un peu moins exemplaire qu'on nous le présente généralement, avec ses disputes, ses difficultés mais aussi ses élans, cette passion pour la recherche qui voit la fin de fléaux de l'humanité. Finalement c'est très proche de nous, qui tremblons devant la moindre grippe venant d'Asie.
Les pasteuriens viennent de tous les coins du monde, ce sont d'excellents exemples d'intégrations réussies, ils ont connu des enfances difficiles... Deville le souligne bien en parlant des "juifs", des "orphelins".
L'histoire de Yersin, c'est aussi celle de la colonistion triomphante, des messageries maritimes, des débuts d'Air France, et c'est passionnant.
Le héros est des plus attachants, souvent comparé à Rimbaud pour sa vie d'aventures, mais une vie qui laisse des fruits étonnants, le bacille de la peste, la découverte de la géographie du Vietnam central, l'introduction de cultures nouvelles, dont celle de l'hévéa.
Un livre à lire
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une nouvelle forme de biographie ?, 23 septembre 2012
Par 
Patrick Gdt "Patrick Gdt." (Paris France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Peste & Choléra Prix Fémina 2012 (Broché)
Qui hors les médecins, les pastoriens,les historiens de la médecine ou de l'Indochine aurait spontanément intérêt à se passionner pour la vie et l'oeuvre d'Alexandre Yersin, ci-devant citoyen suisse, naturalisé français, découvreur en l'espace de quelques jours seulement du bacille de la peste "yersina pestis" et grand explorateur, découvreur, biologiste émérite appartenant à la bande qui créa l'Institut Pasteur et toutes ses ramifications dans le monde?
Le talent fabuleux de Patrick Deville est de transformer ce qui aurait pu être une biographie d'un homme hors du commun, en vrai roman, bousculant au passage bien des codes de l'exercice panégyrique. Oui ce livre est un moment très rare de littérature. Certes l’argument est donné par la vie de Yersin, mais que le style est original et profond.
Les phrases sont courtes, presque sèches, précises, concises. Pas un mot de trop, mais en revanche toujours le mot qu'il faut.Le travail documentaire de P. Deville a du être gigantesque ! A la fin du livre, je me suis dit que finalement Yersin lui même (bien que je n'ai rien lu de lui) aurait sans doute écrit son autobiographie de la sorte : un style correspondant à son caractère, vif, courageux, diablement précis, incroyablement optimiste.Près de 80 ans de notre vieille Europe passent au travers de ce prisme littéraire, trois guerres dont deux mondiales, les tropiques coloniaux, pas encore tristes, les terra incognita qui disparaissaient au fil des avancées des Livingstone, Stanley et autres Yersin justement. Ce livre c'est le roman d'une vie d'aventures, de science, d'humanité et de sagesse aussi. Ce roman, et là est le grand talent de l'auteur, c'est aussi celui de nos racines, de toutes ces histoires portées par nos familles. Comme on l'imagine, la sagesse de Yersin se communique à l'écrivain qui la transcrit dans les magnifiques chapitres de la fin du roman. L'écrivain qui du reste s'offre un rôle amusant en "fantôme au calepin en cuir de taupe". Si c'était cela la leçon de cette vie, de ce si beau texte: ouvrons vite ce calepin métaphorique qui permet de prendre du recul sur les évènements, de se poser les bonnes questions et de donner du sens à nos existences sur la base des leçons que nous recevons de tous nos prédécesseurs, et comme Yersin d'aborder les choses avec cette énergie qui devrait être diablement communicative!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 211 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Peste & Choléra Prix Fémina 2012
Peste & Choléra Prix Fémina 2012 de Patrick Deville (Broché - 23 août 2012)
EUR 18,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit