undrgrnd Cliquez ici Toys Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles10
4,1 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:19,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Comme tout bon roman de cape et d'épée qui se respecte, Le pont des assassins se termine par un duel entre le bon (le capitaine Alatriste) et le méchant (Gualterio Malatesta), si tant est que ces qualificatifs puissent être employés à propos de personnages dont le métier est de tuer. Avant ce dénouement, comme à son habitude, Arturo Pérez-Reverte nous conduit au coeur d'une intrigue complexe et alléchante, il s'agit ici de trucider le doge de Venise, à travers une foultitude de rebondissements. L'auteur espagnol maîtrise ô combien l'art du roman historique, rendant limpide une géopolitique passablement embrouillée pour le profane y ajoutant le sel de considérations poétiques et philosophiques et le poivre de combats jusqu'au sang et d'épisodes d'une sensualité raffinée. Et ce, toujours à travers les mémoires du jeune Inigo Balboa dont l'apprentissage guerrier et amoureux se poursuit à grandes enjambées sous l'oeil tout à tour narquois, impitoyable et bienveillant de son mentor, le capitaine Alatriste donc, est-il besoin de le préciser ? Tout est affaire de dosage dans ce type de livres et Pérez-Reverte s'y entend à merveille pour ménager suspense, trahisons et autres coups fourrés avec l'ironie qui le caractérise. Une bonne cuvée, pas exceptionnelle cependant, que cet Alatriste nouveau, septième aventure en date du susdit.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2013
Au lieu de devoir encombrer les rayons d'une bibliothèque qui n'est pas extensible à l'infini (je ne suis pas Borges) ou de me déplacer à une bibliothèque municipale peu aimable et parfois peu fournie, j'ai instantanément un livre dont il est faible de dire que j'apprécie l'auteur et ses ouvrages (je les ai tous depuis le tableau du maître flamand). Certes, la série "Capitaine Alatriste" tranche un peu sur les autres par son côté "alimentaire" mais il ne faut pas bouder son plaisir.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2014
un livre d'une serie que tout le monde connait ! pas tout le monde? alors qu'attendez vous pour le decouvrir? Personnellement l'auteur reveille toujours en moi une ame d'enfant, donne envie de prendre l'epée et enfourcher mon chef! bon...tout le monde a cette envie mais ce livre vous apprend comment le faire avec classe!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2013
... pour beurrer la tartine ?
Ce qui ne veut pas dire que c'est mauvais, et que je n'achète plus d'Alatriste. Mais comparé à " Le peintre de batailles ", " Un jour de colêre " et surtout " Cadix ... " ça devient du roman - feuilleton de journal bourgeois !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2014
les 2 compères , en détente à Naples , se voient confier la mission en 5 jours avec 18 hommes et d'autres complices d'assassiner le doge le jour de Noel 1627 . Ils ont 5 jours pour se préparer dans une ville où la police secrète , fort efficace assassine froidement et discrètement ..
Le lecteur sent le froid régnant dans la ville , ainsi que la fourberie présente de manière endémique .
c'est un formidable roman dans lequel , on oublie la grippe , l'attente dans les aéroports ,etc....
La peur indicible en vient à provoquer des réactions disproportionnées ?
L'auteur crée , en apparence un anti alatriste avec Malatesta ; en fait les 2 personnages : tous 2 sicaires différent par un seul point : l'un se bat pour l'honneur , l'autre pour l'argent .
Nous battons nous pour ce qui nous fait le plus défaut ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 août 2013
aussi passionnant que les précédents mais à quand le suivant de cette série si bien écrite par un érudit qui sait si bien vulgariser l'histoire
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2012
J'aime beaucoup l'oeuvre de Perez Reverte avec une grande affection pour le capitaine Diégo Alatriste,qui nous fait replonger dans les valeurs d'honneur des romans de cape et d'épée,avec quelque chose de plus sur le destin, la solitude humaine ,la présence de la mort,la vanité du pouvoir et la dérision.Un peu déçue par les précédents ,celui ci redonne le goût de l'attente du prochain
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 décembre 2014
bon polar. Et qui se situe à Venise. Donc pur moi qui adore cette ville, c'est super. Mais l'histoire aurait pu se situer n'importe où. Les aventures du capitaine Alatriste se situent en divers endroits, mais, en fait, il me semble que c'est toujours la même histoire qui change de décor. Dommage.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2012
Pour qui a aime les 3 Mousquetaires d'Alexandre Dumas, on y retrouve l'ambiance et le role de pions que l'on faisait jouer aux soldats, manipulation de la politique superieure.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2013
moi qui avait été assez déçue avec le tome 5 de la série, on retrouve là un vraiment bon épisode!! Et j'attends ave impatience la suite!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,50 €
6,30 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)