undrgrnd Cliquez ici Baby Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles43
4,0 sur 5 étoiles
Format: BrochéModifier
Prix:20,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 septembre 2013
Pas besoin d'être féru d'histoire de France pour apprécier la verve et la cruauté avec laquelle est raconté cet épisode peu glorieux où le cynisme le plus noir est à l'oeuvre. Les ambitions des uns, les intérêts des autres, les intrigues courtisanes se nouent et se dénouent comme un noeud de vipères autour de ces enfants de sang royal réduits au rang de simples instruments aux mains des adultes. Etre enfant-roi/reine à Versailles ou à la très catholique Cour d'Espagne n'est pas rigolo tous les jours.

On croise Saint Simon, l'inquisition, l'obsession de la chasse, la Princesse Palatine, Monsieur frère du roi, des ecclésiastes sans scrupules, des dames de compagnie pas toujours vertueuses, la petite vérole, des bals, des carrosses, la pompe des cérémonies royales, l'encens des offices religieux; et tout cela s'entremêle aux destinées peu enviables de cette infante d'Espagne et de cette Mlle de Montpensier pour brosser de de XVIIIème siécle un tableau assez effarant dont on ne s'étonne pas qu'il conduise finalement à la révolution.

La correspondance authentique entre les principaux protagonistes du livre (roi et Reine d'Espagne, infante, prince et princesse des Asturies est hallucinante et savamment insérée dans le récit, preuve à charge que tout ce qui y est conté est, sinon vrai, du moins très vraisemblable.

Un regard acéré et caustique sur une monarchie de bigoterie, de conspirations et de consanguinités peu ragoûtantes.
0Commentaire21 sur 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dépoussiérer l'Histoire. Pour Chantal Thomas, il s'agit d'une matière vivante et vibrante qu'elle respecte, certes, mais à laquelle elle donne un rythme soutenu, une vitesse d'exécution qui tranche avec le tout venant des romans historiques. Il faut avouer que c'est parfois déconcertant dans L'échange des princesses d'autant que le livre cite à moult reprises des documents d'époque et des lettres lesquels nous replongent dans un XVIIIe siècle où les événements retrouvent une allure plus conforme à la période, toute en lenteur et en langueurs. L'échange des princesses est un regard moderne sur un épisode historique assez étonnant et il faut accepter ce décalage temporel, anachronique d'une certaine façon, pour goûter les qualités de l'ouvrage, qui n'en manque point. Chantal Thomas excelle dans l'art des portraits, ceux des deux princesses, tout d'abord, enfants jetées en pâture aux cours d''Espagne et de France, jouets de la géopolitique qui plus est consanguine. Stupeur et effroi devant le sort réservé à ces pauvres petites filles dont on attend qu'elles se comportent comme des adultes responsables et dignes de leurs charges. Mais on fera son miel également des "seconds rôles" qui tirent les ficelles ou sont eux-mêmes prisonniers d'un destin écrit contre leur gré : le Régent, Philippe d'Orléans ; le jeune Louis XV ; La Princesse Palatine (l'une des rares figures sympathiques) ; Louis 1er, éphémère roi d'Espagne ; Elisabeth Farnèse, la glaciale reine consort ... Chantal Thomas passe d'une princesse à l'autre, sans transition et sans s'essouffler. Ce qui n'est pas le cas du lecteur qui doit s'adapter à cette vivacité. Une fois la chose faite, il n'en appréciera que davantage ce singulier roman qui mêle avec virtuosité faits historiques et fiction intime.
0Commentaire8 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 20 novembre 2013
Il y a, c'est certain, un véritable travail de documentation chez Chantal Thomas. Passionnée par son sujet qu'elle maîtrise remarquablement, elle ne parvient cependant pas à ôter l'impression que nous sommes un peu en train d'assister à un cours d'histoire (certes vivant, qui nous fait entrer dans la cour des grands). Cela est dû à un problème d'articulation entre les données documentaires et le travail d'écriture qui ne rend pas l'ensemble fluide. Tout est bien appliqué, rigide, un peu artificiel et le style alourdit souvent l'ensemble.
0Commentaire8 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Chantal Thomas a le don de nous faire revivre l'histoire comme si nous y étions. C'était le cas dans « LES ADIEUX A LA REINE » et c'est encore le cas dans cet ouvrage sur le thème de l'échange des princesses fait historique méconnu qui nous est rapporté avec beaucoup de détails grâce à une recherche historique poussée. Sous l'impulsion de Philippe d'Orléans, régent de de France, doit arriver à la cour la très jeune infante espagnole Anna Maria Victoria, âgée de quatre ans, pour épouser Louis XV. Dans le même temps sa fille, Louise de Montpensier, part en Espagne pour épouser le prince des Asturies.
La route est longue pour ces deux princesses et leurs chemins se croisent. C'est pour nous l'occasion d'un voyage dans la France de l'époque et de découvrir la vie très différente à la cour d'Espagne et de France. L'adolescence et la personnalité du roi Louis XV, les intrigues de cour, la façon de vivre des deux princesses nous sont rapportés de façon très vivante et font de ce roman une plongée passionnante dans ce tourbillon de l'époque et une analyse très fine des personnalités en présence.
Un excellent roman pour cette rentrée littéraire à ne pas manquer.
33 commentaires33 sur 37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2013
Vraiment décevant! je sors de cette lecture avec le sentiment que Chantal Thomas n'a jamais su dépasser le matériel historique qu'elle avait entre les mains: ce n'est pas de la fiction, c'est de l'historiette! Une fois l'échange effectué (p. 82), on s'inflige et on s'afflige de, 247 pages durant (!), la correspondance d'une gouvernante aimante et sénile et de petits billets scribouillés par une tête-à-claques ignare et antipathique. L'histoire stagne, les caractères n'évoluent pas, une tentative d'explication psychologique par l'auteure n'est pas à l'ordre du jour (et c'est peut-être tant mieux pour nous). Tout compte fait: l'histoire est trop maigre, les personnages pas suffisamment intéressants et Chantal Thomas en est simplement restée là. Passez votre chemin.
0Commentaire8 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2013
J'avais entendu parler des romans de Chantal Thomas, mais pas assez motivée pour en lire et cette fois, poussée par des amis lors d'un voyage en Espagne je me suis laissée prendre et je ne regrette pas. C'est un bonheur pur et simple: histoire, intrigue, suspens, style et l'histoire avec un grand H. Le plaisir de se savoir plus cultivé après qu'avant. Merci Madame Thomas
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2013
A travers un episode peu connu de l'histoire de France, Chantal Thomas nous plonge dans une perspective nouvelle et fascinante sur les debuts du regne de Louis XV. Dans une langue poetique et chatiee, elle fait le portrait d'une societe qui opprime aussi les puissants, en nous racontant le traitement incroyablement cruel des enfants, des femmes, et des hommes aussi. Tout cela a travers des personnages attachants - la petite infante d'Espagne devenue reine de France a 4 ans, la courageuse Mlle de Montpensier qui deviendra brievement reine d'Espagne, et les quelques vraies amies qui les soutiennent dans l'adversite. Une mise en scene magistrale basee sur des archives de l'epoque largement inedites. On sort de ce livre tres emu et avec l'impression de comprendre un peu mieux la France et l'Espagne du debut du 18eme siecle.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2013
pourtant férue de romans historiques, j ai ete decue ... l ecriture est banale, l histoire passionante mais parfois surprenante, ou commence la fiction ? bref ... pas convaincue par ce roman, meme si je suis allee au bout sans probleme, lecture facile et rapide
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2013
L'échange des princesses est mon premier livre de Chantal Thomas, et certainement le dernier.
Le style sans recherche, le ton familier souvent vulgaire, le choix des expressions les plus directes certes, mais surtout les plus maladroites et pataudes avec cet emploi récurrent des verbes "être", "avoir", "faire" m'interrogent encore.
S'agit-il d'un ouvrage pour les nuls en littérature?
Un ouvrage de recherches historiques?
Pas vraiment!
Pourquoi demeurons-nous avec ce sentiment de "travail bâclé"?
Sans doute parce que l'auteur s'attarde avec bonheur quelques instants sur quelques tableaux réjouissants mais que l'ensemble des scénettes, anecdotes manque de liaisons, d'envergure et d'ambition.
Pourquoi n'avoir pas constitué un index des correspondances, des personnages historiques, des repères historiques, une bibliographie?
Le Seuil n'est pas franchi mais j'ai bien ri... de déconvenue!
0Commentaire11 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les lecteurs assidus de Saint-Simon n'ignorent pas cet épisode extravagant - auquel il a contribué - de mariages croisés entre enfants/infants des cours d'Espagne et de France (1721-1725). Pour les autres, et ils forment la majorité, Chantal Thomas, experte en perversions du XVIIIème siècle - "la barbarie à sourires polis" (p. 319) - exhume cette histoire ahurissante et cependant véridique, et qui finit mal pour les deux princesses. Chronique, qui suit le fil des événements et s'appuie sur d'authentiques extraits de correspondances des protagonistes; roman, l'auteur entrant dans la psychologie des personnages au-delà des simples faits; et aussi - et peut-être surtout - très beau texte où l'on retrouve la maîtrise et l'efficacité de l'écriture de Chantal Thomas. Je recommande vivement!
0Commentaire21 sur 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles