undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

  • Bison
  • Commentaires client

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles9
3,8 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:20,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le peintre américain Catlin a quitté sa vie confortable pour passer des années au milieu des tribus indiennes,au début du XIXe siècle,et en a ramené des centaines de tableaux;son "musée indien" fut exposé à Londres et à Paris,et suscita l'admiration de George Sand et de Baudelaire.
Grainville nous donne à voir un séjour de Catlin chez les Sioux,le "pays bison",dont le peintre illustre les derniers feux avant la fin.Des personnages bien campés (Catlin,son éclaireur Bogard,les chefs) et une fascination inentamée de l'auteur pour les femmes (Louve,Cuisses)sont au service de descriptions de toute beauté :la nature est partout présente,et les indiens sont décrits de façon à ce que nous puissions "voir" les peintures.Les scènes de bravoure ne manquent pas (chasse au bison,attaque de crows,danse magique...)et l'on sent Grainville particulièrement attiré par Oiseau-Deux-Couleurs,travesti,sorcier guérisseur.
L'écriture de Grainville,toujours somptueuse,est maintenant comme apaisée et le lyrisme davantage contrôlé;"Bison" est l'une des plus belles oeuvres de son auteur et un exaltant hommage à une civilisation disparue.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2014
A l'image des Cavaliers de Joseph Kessel en Afghanistan, Patrick Grainville s'est immergé dans la culture Sioux et nous entraîne à l'intérieur des toiles de Catlin, dans un style flamboyant et concerné, au coeur de ce qui il y a longtemps devait ressembler à nos vies.
Ce livre est un pur émerveillement et un sujet de réflexion sur le "progrès".
Avoir des reproductions des tableaux de Catlin, décrits par Patrick Grainville, à portée de main est indispensable à la lecture de ce livre
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 16 septembre 2015
Ce livre est une fresque, une immense peinture où la main de l’écrivain fait vivre ce que voit l’œil du peintre.
Les scènes décrites sont comme autant de tableaux qui se construisent sous nos yeux. Le décor se met en place, l’atmosphère s’installe puis apparaissent les personnages donnant vie à l’ensemble. A ce moment là tout s’anime : sons et lumières …

« Les enfants se chamaillent, se poursuivent, galopinent, jouent à la guerre. On entend le fleuve. Des canards étincelants filent au ras de l’eau. Les saules et les bouleaux bruissent dans une passe du vent. La masse des feuillages ploie, saisie d’un frétillement infini, miroitant. On pourrait rester là , se confondre avec la vie. S’il n’y avait sur la colline ce marcheur obstiné dans sa quête. Alors que la vision semble immédiate, déployée partout, épanouie dans tous les éléments, les sons, couleurs, mouvements accordés, que tout le monde finalement le sent. »

L’écriture est d’une poésie infinie, une musique rythmée par les phrases longues ou courtes telles des mélopées ou des cris lorsqu’il le faut. De temps à autre, les scènes sont plus viriles, plus dures mais toujours se dégage la sérénité de celui qui peint, qui est le « témoin » vivant de ce qui se déroule sous ses yeux.
Peindre contre l’oubli….

On peut se demander ce qui a poussé cet homme en 1832 à abandonner une carrière d’avocat et de portraitiste, ainsi que femme et enfants pour aller à la rencontre de ces peuples indiens qu’il a choisi de représenter.
« Il rayonne » est une des explications… Je pense que Catlin s’est accompli dans cette œuvre gigantesque de «devoir de mémoire ». Expliquant ses premiers contacts (entre autres avec la langue des signes), ses premières approches (en faisant des dons), ses échecs (les indiens qui ne veulent pas être peints) , les cadeaux reçus (comme preuve de confiance d’une parole donnée)…… l’auteur nous fait découvrir le quotidien de l’artiste.

« Catlin travaille bien. Il est solide. Il sait ce qu’il aime, où il va. Depuis Philadelphie, il a tout quitté : position sociale, femme, aisance, il a accompli plus de quatre mille kilomètres précisément pour jouir de ce moment de capture et de création. »

Est-ce que le peintre aime les indiens ? Où est-ce qu’il aime poser ses pinceaux sur la toile pour inscrire leur histoire quelque part, laisser une trace ? En lisant ce roman, la réponse transpire entre les lignes …..

Ce livre est pour moi un coup de coeur.
Pour le sujet traité et ma tendresse particulière pour ses « oublié s ».
Pour l’écriture qui m’a transportée.
Pour le plaisir de cette lecture dont je me suis délectée, la faisant durer pour rester encore un peu avec chacun de ceux qui étaient évoqués….

Ecureuil agile *

* nom indien que m’ont choisi mes élèves lorsque nous avons lu « Petit Arbre ».
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2015
J’attendais beaucoup de ce roman historique, peut-être trop. Cela faisait un certain temps que j’avais envie de lire un roman sur les indiens et sur leur génocide alors forcément j’avais hâte de le commencer.
Peut-être est-ce le côté « historique » plus présent que le côté « roman » dans Bison qui m’a rebuté. J’ai eu du mal à m’intégrer dans le peuple Sioux et pourtant comme je l’aurais voulu ! Il m’a manqué du rythme. Je trouve que l’auteur c’est trop attardé sur des petits détails et des descriptions.
Je n’ai pas réussi à m’attacher à un personnage en particulier. Les seuls passages que j’ai appréciés sont celui où Georges Catlin peint le chef Sioux et celui de la fuite des deux amoureux dont je ne citerais pas les noms pour un minimum de surprise pour les futurs lecteurs et lectrices de ce roman.
Mon avis n’est pas non plus que négatif, j’ai quand même appris pas mal de choses sur les us et coutumes des indiens Sioux ce qui est déjà un bon point pour un roman historique.
Alors même si je n’ai pas totalement adhéré à cette lecture je le conseillerais quand même mais vraiment aux amateurs de romans historiques avec des détails.
Concernant l’auteur je l’ai découvert avec Bison et je ne compte probablement pas lire un autre roman de lui.
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2014
Quelle magnifique histoire et si bien racontée, vous vous retrouvez comme a 10 ans a lire en cachette dans votre lit.
Que n'apprend on pas de la vie de ces indiens des plaines et que d'émotions.
Bien entendu il faut lire en complément Lewis et Clarck
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2014
Très bon livre avec un bon scénario. Si vois aimez l'histoire des Indiens d'Amérique, vous aimerez ce livre qui traite des moeurs des native americans
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2016
C'est "dance avec les loups" en lecture et en vrai. L'action des blancs a été épouvantable de bêtises et de cruauté,
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2014
Livre bien écrit nous entrons dans la vie quotidienne des indiens d'Amérique.
En conclusion qui sont les "sauvages" ?
Je me pose la question
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2014
Le sujet avait attiré mon attention a la suite d'un article dans Le Monde des Livres.

La lecture m'a déçu : le ton est très monotone et les personnages sont infantilisés. Par conséquent les descriptions sont répétitives et donnent l'impression d'être relues plusieurs fois. Les personnages n'ont pas de profondeur et l'auteur donne l'impression de vouloir donner à cet ouvrage de fiction un contour de documentaire et finalement ce n'est ni l'un ni l'autre. La narration n'est pas assez réaliste pour pouvoir passer pour un documentaire.

Je n'ai pas terminé le livre...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,00 €
7,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)