Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4.0 étoiles sur 5 bonne lecture
Toute l'histoire est résumée page 176 : "La pièce met en scène quatre personnages. Deux femmes amoureuses, une jeune (Oriane) et une vieille (Daisy). Un homme (Maxime) qui joue avec les deux. Un témoin qui essaie de comprendre.(...) Elle sent que quelque chose se prépare mais, comme dans les cauchemars, elle ne sait pas...
Publié il y a 2 mois par lauraline79

versus
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Entre empathie et mystère: une bonne lecture
A Saint-Liberon, dans une maison de convalescence se croisent trois âmes perdues, esseulées; qui tentent de panser leurs plaies existentielles ou physiques. Il y a Lise, professeur, mariée, un enfant , qui semble avoir tout pour être heureuse mais blasée par son existence banale fait une dépression. Elle y rencontre Oriane, une jeune femme...
Publié il y a 4 mois par flowers62


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Entre empathie et mystère: une bonne lecture, 1 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les convalescentes (Broché)
A Saint-Liberon, dans une maison de convalescence se croisent trois âmes perdues, esseulées; qui tentent de panser leurs plaies existentielles ou physiques. Il y a Lise, professeur, mariée, un enfant , qui semble avoir tout pour être heureuse mais blasée par son existence banale fait une dépression. Elle y rencontre Oriane, une jeune femme anorexique, issue d'une bonne famille, mais qui cache un terrible traumatisme expliquant son mal-être. Et enfin, Gladys, l'américaine, qui, après un grave accident de voiture, s'installe dans le Grand Hôtel attenant le centre pour y recevoir ses soins. Cette dernière est accompagnée de son mystérieux compagnon,Maxime, surnommé "l'homme en noir" et qui devient le centre d'attention de Lise et d'Oriane.

Tout en dépeignant le mal-être de chacune de ses femmes, Michèle Gazier arrive à distiller les éléments d'un roman psychologique, notamment à travers l'intrigue qui se construit autour de Maxime. Son aura mystérieuse est aussi bien source d'angoisses pour Lise que de désir pour Oriane. Il incarne au fil de ce huis-clos une sorte de "Prince Noir" qui va bouleverser les liens qui unissaient ces femmes.
Il n'est jamais évident de décrire dans une fiction les souffrances psychiques ou physique sans tomber dans le pathos. L'auteur, de par son écriture humaine et un style assez cru, manie avec subtilité l'empathie que suscite la situation de ses personnages, tout en ne perdant pas de vue l'intrigue narrative.
Je recommande ce roman qui interpelle nos parts d'ombres à travers la construction habile de ces personnages.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 bonne lecture, 12 août 2014
Par 
lauraline79 (la rochelle - france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les convalescentes (Broché)
Toute l'histoire est résumée page 176 : "La pièce met en scène quatre personnages. Deux femmes amoureuses, une jeune (Oriane) et une vieille (Daisy). Un homme (Maxime) qui joue avec les deux. Un témoin qui essaie de comprendre.(...) Elle sent que quelque chose se prépare mais, comme dans les cauchemars, elle ne sait pas d'où partira le coup, ni qui sera la victime. Le mot est lâché. Tout ça va mal finir. Il y aura une victime."

Lise, professeur en rupture de vie, est ce témoin, le lien entre tous les personnages. Placée dans cette clinique pour "se refaire", elle s'inquiète des autres. D'Oriane comme une prof avec son élève, de Daisy comme une amie discrète et loyale.

Le texte est sans fioritures, va droit au propos choisi. Bien qu'il parle beaucoup d'émotions, je n'en ai pas éprouvé beaucoup pour les personnages, somme toute peu attachants. Mais c'est un beau texte, sans concessions, dont la tension est bien orchestrée jusqu'aux dernières pages (même si la lettre finale est un procédé un peu déjà vu pour amener le dénouement...).

Je vous conseille cette très bonne lecture.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les convalescentes
Les convalescentes de Michèle Gazier (Broché - 3 avril 2014)
EUR 17,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit