undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles8
3,6 sur 5 étoiles
Format: Cuir/luxe|Modifier
Prix:45,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 mars 2004
Bien sûr lorsqu'on s'intéresse à la pensée chinoise, ces auteurs sont incontournables. Malheureusement les traductions ne sont pas très recommandables. Mais c'est quand même l'édition la plus compacte (3 en 1) et je ne sais pas s'il y a de meilleures traductions en français. En fait, il n'existe pas encore de traduction française de référence qui soit complète pour le TchouangTseu ! En revanche les fragments traduits dans l'indispensable Histoire de la pensée Chinoise, d'Anne Cheng, sont excellents. Quant à Etiemble, sa préface est un peu indigeste, bavarde et hautaine. Evoquant brièvement le TaiChiChuan style Yang il fait même un contresens: c'est un comble pour un spécialiste de la Chine qui veut faire autorité. Bref, une édition déjà un peu ancienne qu'il serait bon d'améliorer.
0Commentaire|47 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2014
Le ton d'Etiemble, dans la longue préface, est pénible de suffisance (parfois déguisée en fausse modestie) et de désinvolture, et si l'on entend bien que le taoïsme a été dénaturé par différentes appropriations hâtives il ne nous explique jamais clairement au détriment de quoi. Quant aux traductions, je ne peux pas juger de leur rapport à l'original, mais elles sont dans un français souvent lourd, maladroit, bizarrement gauchi, qui veut peut-être évoquer quelque archaïsme, mais sans avantage pour le sens ni le plaisir de la lecture. Bizarrement d'ailleurs, Etiemble se désolidarise à plusieurs reprises des choix des traducteurs qu'il préface, et propose même un fragment de sa plume, de plutôt meilleur aloi! Quant aux notes, elles sont la plupart du temps indigentes (du genre: "xxx, personnage symbolique", ou "yyy, on ne sait rien de ce personnage".
Il me semble que l'autorité qu'on accorde généralement à la Pléïade est ici usurpée.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2006
C'est un ouvrage essentiel pour qui entend découvrir ou redécouvrir la musicalité, la philosophie, du taoïsme.
Même si certains jugent la préface trop longue voire inutile, il me semble tout de même qu'elle soit nécessaire et ce pour plusieurs raison:
1) Mettre en garde le lecteur de certaines traductions, ayant un relent de judéo-christanisme, dénaturant ces textes taoïsant.
2)Souligner la difficulter d'une traduction à partir d'un texte chinois.
0Commentaire|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2015
Cet ouvrage regroupe 3 livres des plus incontournables de la philosophie taoïste et dans cette belle collection de la Pléiade. A la différence de nombreux commentaires, j’ai plutôt bien aimé la préface d’Etiemble qui, faute de relever d’une approche universitaire classique, donne plutôt à voir en quoi le taoïsme à "infusé" la culture chinoise. Et d’un point de vue des "humanités", ou plutôt de la vie quotidienne en chine, j’ai trouvé son propos très juste et très fin à l’époque où je l’avais lu (c’était il y a fort longtemps, à l’époque où je vivais en Chine justement).

Des textes en eux-mêmes, je ne ferai pas de commentaires particuliers, sinon que je trouve la traduction du Tchouang-Tseu difficile à lire. Le Lie-Tseu se lit très bien et me semble véritablement un livre qui permet de bien toucher du doigt cet apport de la culture taoïste au monde chinois en termes d’état d’éprit, en tant que cette "école" a contribué (avec d’autres sources, d’autres courants…) à façonner une culture intellectuelle et symbolique tout à fait singulière.

L’ouvrage date un peu et la translitération est encore en EFEO. C’est un peu regrettable, d’autant plus qu’aujourd’hui la plupart des publications utilisent le pinyin. C’est l’exception culturelle française ou "l’effet minitel", à savoir inventer une norme avant les autres, se l’approprier, et avoir du retard à l’allumage lors de l’arrivée d’internet (je suis mauvaise langue car le livre date de 1980 et le pinyin existe depuis "seulement" depuis 1979).

Il est regrettable que les notes sur le texte soient renvoyées en fin d’ouvrage et ne figurent pas en bas de page, car cela en rend l’utilisation beaucoup plus aisée.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2013
Dommage que Gallimard n'ait pas jugé bon de rafraichir la préface, celle de d'Etiemble est indigeste et datée. Pourquoi ne pas l'avoir confiée à Anne Cheng.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cette édition date et elle a mal vieilli...
Que vaut en effet la traduction de Liou Kia-hway face à celles, commentées qui plus est, de Marcel Conche, Henning Strom ou Catherine Despeux ? Même la traduction antérieure de Liou Kia-hway, publiée chez Folio pour quelques euros, est supérieure!
Ainsi, la première phrase "Le Tao qu'on tente de saisir n'est pas le Tao lui-même", excellente, est devenu dans la Pleiade "Le Tao qu'on saurait exprimer n'est pas le Tao de toujours." Un contre-sens dénoncé par Etiemble lui-même dans sa préface!
Quand au Zhuang Zi et au Lie Zi, mieux vaut désormais se procurer les délectables versions modernisées de Jean Levi.
Reste tout de même la préface d'Etiemble. Aussi ampoulée, logorrhéique et orgueilleuse soit-elle, elle n'en recèle pas moins quelques fulgurances et précieuses indications quant aux difficultés à traduire Lao Zi et l'évolution des traductions depuis les Pères jésuites. Par contre, pour ceux qui souhaiteraient comprendre quelque chose au texte lui-même, la déception sera grande: comme toute traduction non précisément commentée, le Lao Zi demeurera d'une obscure profondeur...
Cordialement,
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2002
Trois auteurs et non des moindres, Lao Tseu, Tchouang Tseu, Li Tseu nous guident pas à pas sur la Voie. Si il existe une bible dans le taoïsme, la voici. Pourquoi alors se contenter des copies ?
Ouvrage indispensable et incontournable.
Evitez simplement la préface de feu Etiemble !
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2013
pour qui veut entrer dans une autre réalité et sortir des dogmes inculqués et appris; pour les esprits qui veulent se réveiller
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)