undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le sort réservé au Cardinal de Retz (Gondi pour les intimes) est assez étrange. Tout démontre en effet que Retz devrait avoir une place majeure dans notre littérature; un style et une langue admirables, un sens de l'observation des réalités de son temps hors du commun, une intelligence subtile, une grande culture (c'est lui par exemple qui fit traduire Gracian en français). A cela se rajoute le fait que l'on a affaire à un homme d'action qui grâce à sa position sociale avait ses entrées partout et était donc extrêmement bien informé. Par là-même, ses Mémoires sont un document de connaissance historique et sociologique d'une très grande valeur.
Retz est pourtant fort peu lu désormais et souvent mis à l'écart.
Cela tient, à mon avis, à son caractère plutôt inclassable et à sa personnalité improbable dans une perspective contemporaine.
Cardinal ne dissimulant guère son parfait athéisme, aristocrate tribun du peuple, joueur politique invétéré, Retz fit de sa vie un roman et une aventure et somme toute, cela fut probablement sa seule véritable ambition. Prêtez donc attention aux écrits de cet inclassable car il en vaut vraiment la peine.
Je ne peux résister à vous donner ici quelques réflexions de ce cher vieux Gondi:
"...Il fit si bien qu'il se trouva sur la tête de tout le monde dans le temps que tout le monde croyait l'avoir encore à ses côtés. "
"( le clergé ) qui donne toujours l'exemple de la servitude, la prêchait aux autres sous le titre d'obéissance. "
"Les monarchies les plus établies et les monarques les plus autorisés ne se soutiennent que par l'assemblage des armes et des lois ; et cet assemblage est si nécessaire que les unes ne se peuvent maintenir sans les autres. "
"Ce qui cause l'assoupissement (dans les états qui souffrent) est la durée du mal, qui saisit l'imagination des hommes, et qui leur fait croire qu'il ne finira jamais. Aussitôt qu'ils trouvent jour à en sortir, ce qui ne manque jamais lorsqu'il est venu jusqu`à un certain point ils sont si surpris, si aisés et si emportés, qu'ils passent tout d'un coup à l'autre extrémité et que bien loin de considérer les révolutions comme impossibles, ils les croient faciles ; et cette disposition toute seule est quelquefois capable de les faire."
"Si cette femme eût eu autant de sincérité que d'esprit, de beauté, de douceur, et de vertu, elle eût été une merveille accomplie."
"L'un des plus grands défauts des hommes est qu'ils cherchent presque toujours dans les malheurs qui leur arrivent par leurs fautes, des excuses devant que d'y chercher des remèdes."
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Habité des plus grandes ambitions, haï de La Rochefoucauld, qui faillit le transpercer d'un coup d'épée et le faire passer ainsi d'une vie extraordinaire à un trépas des plus démérités, de Mazarin et de Louis XIV, le Cardinal de Retz écrit de façon proprement sublime. Son livre regorge de diamants, de perles, de rubis...Ainsi l'échange avec le Duc de Bouillon qui le soupçonne, bien à tort, de lacheté ce qu'il manifeste par un "Vous avez le sang bien froid pour un jeune homme"est proprement époustouflant. Tout est comme ça...Rajoutez-Y le Duc déjà cité, Mme de Sévigné et le Duc de Saint-Simon...Vous aurez là de quoi vous ébaubir devant le style français le plus extraordinairement chatoyant.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2015
Ah Gondi !

Le D'Artagnan mis à terre, le Fracasse fracassé, le Pardaillan effondré...

Si peu cardinal, toujours comploteur...Sa haine de la Rochefoucauld le rend aimable autant que la Rochefoucauld qui le haïssait tout autant...Echecs cuisants, mortifications imposées, humiliations répétées...

La Fronde, dernier rai nobiliaire nourri d'insondables frustrations, grand éclair parlementaire traversant l'Espace Royal telle une Comète vouée à la Révolution en 1789, et l'Universel Bretteur, agité, vif, tout de mouvements..

De Mémoires formidables (chocs, étincelles et langage princier)...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,70 €
14,90 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)