undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

35
4,0 sur 5 étoiles
Proust : A la recherche du temps perdu, tome 1
Format: ReliéModifier
Prix:61,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

52 sur 55 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 octobre 2009
Proust lu est une révélation : les phrases si longues et découpées deviennent limpides et directes, pour peu qu'elles soient lues par de bons acteurs,; ce qui est le cas ici, ô combien. Ce qui nous permet de retrouver le comique féroce de Proust, capable de cohabiter avec un tragique shakespearien dans une seule phrase; observateur et ironique, toujours en retrait, conservant la solitude des personnages au milieu des salons ou de la rue. Se recrée ici une ère perdue, la France du tournant du siècle dernier, finalement rattrapée par la guerre, sanglant séisme en arrière-plan, préfiguré par les secousses successives, les plus légères soient-elles, chroniquées par Proust. Cet enregistrement est un must pour les proustiens, une découverte formidable pour tous les autres.
review image
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 mai 2015
je suis bien divisé devant cette œuvre.
»la recherche » de Proust est impossible à lire d’un seul trait…alors que rien de plus facile que de lire « Guerre et paix » f de tolstoi ou « voyage au bout de la nuit » de Celine.. dans une parfaite continuité sur quelques jours…. Même si « la recherche » est une « enquete » et n’est pas un simple regard en arrière sur le passé, mais un projet pour une révélation spirituelle affirmée dans « le temps retrouvé »,comme le dénouement d’une enquête dans un polar, c’est épuisant à découvrir en une seule lecture régulière…cette proliferation végétale de la prose….cette exploration du passé,cette navigation à la fois intérieure et aussi ce panorama balzacien féroce , prennent un aspect fantastique,irrel.,exige plusieurs relectures de certaines phrases obscures à première vue..ca tient des prestiges ramifiés d’un conte des mille et une nuits et à une intelligence labyrinthique..
Aucun homme n’a un tel rapport avec son passé.
cela tient du conte et de la féerie. Quelle mosquée onirique,quel villa rococo.. quellle série de houles du texte, d’écume,de digressions infinies.. d’images enroulées ou déroulées..je trouvecette œuvre diabolique, de complexité……bien sûr, Proust « ment », comme le dit Gombrowicz dans son journal. Superbe mensonge.Tout ce qu’il touche dans le souvenir, il l’irise, le pare de mille épuisantes causalités psychologiques.. donne une éloquence et des couleurs pastels à des lois et des maximes de moraliste.., enrobe tout dans une étoffe moirée. Proust sature partout sa prose d’analyses grignoteuses,minutieuses, qui s’exprime dans des phrases à subordonnées infinies, cette phrase à cliquets, pivots, jeux d’engrenages, qui finit par sonner les heures et les secondes de sa vie dans une machinerie infiniment compliquée, fragile, souvent au bord de la dérive intellectualiste et d’un pinaillage que Céline dénonce. .
et puis ce coté insecte nyctalope !..
C’est une œuvre panoramique, inquiétante, délirante,lancinante ténébreuse, envoutante, labyrinthique, biblique, mais vraiment épuisante à lire.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 septembre 2012
On ne présente plus Proust. Si c'était à faire, j'aurais dû rédiger une dissertation de quarante pages. Je me contenterai d'exposer l'avantage de posséder l'édition de la Recherche du Temps Perdu en un seul volume.
Il faut d'emblée noter que ce livre est destiné à ceux qui sont capables de lire assis dans un bon fauteuil muni d'une tablette, ou devant une table, et qui bénéficient d'un éclairage adéquat: en effet la typographie, claire sur un fond crème, manque de contraste.
Ceux qui lisent couchés ou accoudés en travers de leur lit adopteront une autre édition car le poids du volume empêche de le maintenir à une bonne inclinaison en face des yeux.
A ce sujet on peut rappeler l'anecdote suivante: l'énorme succès en librairie de l'Etre et le Néant de Sartre -- auteur publié sous l'Occupation -- aurait tenu au fait que les Nazis avaient confisqué tous les métaux pour les fondre -- les poids comme les statues -- et que cet ouvrage pesait un kilo net. En une semaine les commerçants de Paris auraient épuisé la première édition pour équiper leurs Robervals. Ce ne sera pas le cas pour la Recherche du Temps Perdu, qui pèse 1kg255, à moins de convenir d'une nouvelle unité alimentaire et culinaire, qui ferait commander un proust de pommes de terre.
Ces réserves étant faites, quel est donc l'avantage d'acheter la Recherche en un volume?
Trop de gens citent la madeleine de Proust sans avoir jamais lu une ligne de lui. Ils disent aussi "C'est proustien" comme on disait d'une situatioin cruciale qu'elle était cornélienne ou racinienne.
Trop de gens qui ont commencé ou feuilleté le premier tome et qui s'agacent rapidement des phrases longues s'imaginent que le texte entier sera constitué de souvenirs et de descriptions infinies. Il n'en est rien. Mais ils abandonnent la lecture dès le Côté de chez Swann.
Le texte intégral pousse à en savoir davantage, à voir comment le récit évolue.
D'autres facteurs psychologiques entrent peut-être en jeu. Voulons-nous en avoir pour notre argent ou pour notre peine? Est-ce l'occasion ou jamais de relever le défi, de lire pour de vrai cette oeuvre monumentale?
Car en effet le récit évolue. Les premiers tomes décrivent, dans un style qui tient de la perfection et avec un humour discret et délicieux, les moeurs et les idées d'une société aristocratique. Proust souligne la bêtise des arguments antisémites ambiants -- on est en pleine affaire Dreyfus -- dont il se moque finement au début. Il pointe aussi délicieusement l'incurie artistique des salons où l'on offre d'un air savamment entendu concerts et expositions.
Cependant le narrateur, tout sage qu'il prétende être, ne fait pas les meilleurs choix, notamment sur le plan amoureux, où il excelle par ailleurs en doctes discours. De même il persiste à fréquenter les salons artificiels, faisant ainsi preuve de complicité avec le système qu'il décriait si fort. Sur l'antisémitisme qu'il a dénoncé, il ne dira pas un mot de plus, se laissant même envahir par un vocabulaire ambivalent. Complicité encore? Non: indépendance.
Le génial Temps Retrouvé, qui relève de la virtuosité littéraire, nous montre les effets du temps qui passe. Qui passe pour les autres, qui ont de longues barbes blanches, alors que lui veut nous faire croire qu'il en reste indemne, tel un observateur neutre (le complice) qui ne bouge pas et ne vieillit pas.
Le récit comporte certes des longueurs. Mme la Marquise a dit ceci ou cela. Mais cela fait partie du témoignage de l'observateur.
Il faut lire l'ensemble pour saisir le cheminement de la pensée du témoin Proust. Ce n'est d'ailleurs pas un témoin de son temps mais bel et bien du nôtre: les caractères n'ont pas changé depuis. Ceci donne un sens particulier au volume unique.
chamla
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
26 sur 29 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 juin 2009
C'est le plus beau des cadeaux à recevoir ou à offrir
les enregistrements sont envoutants et les rendez vous s'organisent jour après jour - confidentiellement et on n'en fini pas de s'émerveiller : petit conseil - évitez de les écouter en conduisant - c'est encore plus dangereux que de conduire en fumant et en téléphonant en même temps!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 mai 2012
A la recherche du temps perdu, ou comment, raconté en trois mille pages, un jeune homme finit par se mettre à écrire...

Décidemment, chez Proust, on ne fait pas dans le sec, mais dans la vie, la chaleur humaine, et jusque dans ses moindres recoins : ce pavé vous réchauffe le coeur avant même d'être ouvert...

Alors, à ceux que la lecture de ces trois mille pages de phrases riches et longues intimiderait ou découragerait, ce texte lu est la solution idéale.

Et pas lu par n'importe qui : André Dussolier, Michael Lonsdale (on peut difficilement trouver plus juste et délicat que ces deux-là) Guillaume Gallienne (parfait dans les scènes « de salon » - Guermantes, Verdurin à Balbec) et d'autres un peu en deçà (forcément...)

Comme le dit une lectrice plus haut, tout devient plus fluide lorsque c'est bien lu (par exemple, les incessantes appositions au milieu des phrases sont souvent lues plus rapidement, etc)

Bref, offrez vous ce luxe suprême : la Recherche, au creux de l'oreille, sans effort de lecture.

Vous pouvez même le mettre sur votre mp3 (enregistrer les disques sur un ordinateur via le lecteur media habituel présent sur l'ordinateur, puis charger les fichiers audio ainsi obtenus sur votre mp3) :
je vous certifie que dans le métro, c'est plus dépaysant que Lady Gaga.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
74 sur 85 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 juillet 2008
Les avis éclairés au sujet de la prose de Mr Proust ne manquent pas, à tel point qu'on aurait l'impression de le connaître sans l'avoir lu. Lisez-le!

Par contre, et surtout si vous êtes adepte de lecture au lit, optez pour une autre édition. Evitez ce pavé sauf si 3 heures de body building par jour vous ont doté de bras comme des troncs d'arbre. C'est lourd, épais, mou, tellement peu en harmonie avec le contenu.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 février 2009
15 années d'enregistrement pour notre pur plaisir. Le texte ainsi lu par de grandes voix permet certains approfondissements de l'oeuvre. Grandiose.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 août 2010
C'est en effet un luxe d'avoir de tels lecteurs à sa disposition.
Plus qu'un bémol, une grande déception, la prestation de Lambert WILSON n'est pas à la hauteur de celles des autres comédiens: phrasé précieux et pédant, c'est en tout cas mon ressenti...Dussolier merveilleux.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
25 sur 30 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 mai 2007
Que dire ? Toute La Recherche, 128 heures de lecture inspiré et magnifique, que demander de plus ? Pour les Proustiens, ceci est un achat essentiel.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 janvier 2012
La recherche est le lieu de fragments de phrases qui ne demandent qu'à être découvertes ou plutôt re-découvertes longtemps après qu'on soit passé dessus sans bien les comprendre mais en sachant cependant qu'ils sont important et que le temps a permis qu'on soit dans les dispositions d'esprit qui rendent enfin possible d'en goûter les profondeurs. De ce point de vue la possibilité de marquer ces fragments et de conserver ces marques (à jamais ?) est une possibilité formidable que la liseuse accomplit bien mieux que ne le permettait un petit carnet de note de lectures. Par exemple les emplacements 8449 et 19012 (que je ne dévoile pas pour laisser le plaisir de la (re-)découverte) et bien d'autres encore.

De plus l'édition est très correcte. Il y a une table des matières, le début correspond au début et la couverture à une couverture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


A la recherche du temps perdu, tome 3 : Le Côté de Guermantes
A la recherche du temps perdu, tome 3 : Le Côté de Guermantes de Marcel Proust (Poche - 16 février 2003)
EUR 8,50