Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Alésia ou le génie de César
Le livre comporte 319 pages de texte et est divisé en 4 parties : L'événement (raconte le siège d'Alésia), La Gaule indépendante (son histoire), La conquête (de la Gaule par César), La légende (d'Alésia). Il y a aussi un épilogue (5 pages). Pour l'auteur, Alésia est Alise-Sainte-Reine...
Publié il y a 20 mois par Acolty

versus
5 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Commentaire
Ouvrage clair et bien écrit par un spécialiste de la Gaule. Néanmoins, le défaut des historiens et des archéologues est leur incompétence en matière militaire, discipline très technique. Mais ils se risquent quand même à donner leur avis. L'interprétation de J.L. Brunaux est invraisemblable. Jamais un...
Publié il y a 16 mois par Virgile


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Alésia ou le génie de César, 24 décembre 2012
Par 
Acolty (Belgique) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C. (Broché)
Le livre comporte 319 pages de texte et est divisé en 4 parties : L'événement (raconte le siège d'Alésia), La Gaule indépendante (son histoire), La conquête (de la Gaule par César), La légende (d'Alésia). Il y a aussi un épilogue (5 pages). Pour l'auteur, Alésia est Alise-Sainte-Reine. L'éventualité qu'Alésia soit à Chaux-des-Crotenay est évacuée en quelques lignes à la p. 305. L'auteur manie volontiers le subjonctif imparfait, ce qui n'est pas désagréable... ni sans danger. Ainsi page 145 : « ... bien avant que les Phocéens y fondissent leur première colonie.» Le papier pourrait être de meilleure qualité. Le récit est très clair, et l'on peut à la fois se rafraîchir la mémoire et apprendre. Les notes sont reportées à la fin du livre, la bibliographie est très complète, il y a un index onomastique. Au total, un très beau livre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bel éclairage documenté sur notre Histoire, 24 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C. (Broché)
pourquoi cette note : j'ai vu l'auteur présenter son ouvrage lors d'une récente émission de "La Grande Librairie" et j'ai été très intéressé par ses propos. Mon intérêt est resté intact pendant toute cette lecture facile d'accès, claire et qui est très bien documentée.
ce que j'ai aimé : l'approche didactique d'une période très méconnue. La remise en question d'idées reçues à du bon ! Donne du sens à cette période de notre Histoire.
A qui le recommander : pas seulement aux férus d'histoire.... mais bien aux profs d'histoire .... et à tous les autres un peu curieux ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un livre à conseiller pour tous ceux qui s'interessent à l'histoire, 1 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C. (Broché)
Un ouvrage intéressant grâce aux multiples aspects abordés dans le texte : on a un aperçu des problèmes tactiques
et stratégiques et politiques liés aux affrontements des légions romaines et de Vercingétorix lors du siège d'Alésia.

On découvre également à quel point les rouages de la "construction" de l'Histoire sont parfois truqués : les historiens récents on parfois glorifié excessivement un chef gaulois d'une "nation gauloise fictive" et unifiée pour fonder la nation française tandis que le vainqueur Jules César dans sa "Guerre des Gaules" avaient intérêt à déformer le récit des événements pour pouvoir s'attribuer les mérites d'une victoire plus difficile qu'elle ne l'a peut être été.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Commentaire, 18 avril 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C. (Broché)
Ouvrage clair et bien écrit par un spécialiste de la Gaule. Néanmoins, le défaut des historiens et des archéologues est leur incompétence en matière militaire, discipline très technique. Mais ils se risquent quand même à donner leur avis. L'interprétation de J.L. Brunaux est invraisemblable. Jamais un militaire ne commettrait les actions stratégiques et tactiques qu'il attribue à César, par méconnaissance des règles de base de l'art de la guerre. Ce dernier était loin d'être un amateur en la matière, comme l'ont prouvé ses victoires. Il serait bon qu'il s'interroge sur les mobiles de César, qu'il néglige complètement, d'aller faire le siège de Gergovie, et du but de la marche conduisant à Alésia!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C.
Alésia: 27 septembre 52 av. J.-C. de Jean-Louis Brunaux (Broché - 11 octobre 2012)
EUR 22,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit