undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles6
4,0 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:22,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 décembre 2012
Le livre comporte 319 pages de texte et est divisé en 4 parties : L'événement (raconte le siège d'Alésia), La Gaule indépendante (son histoire), La conquête (de la Gaule par César), La légende (d'Alésia). Il y a aussi un épilogue (5 pages). Pour l'auteur, Alésia est Alise-Sainte-Reine. L'éventualité qu'Alésia soit à Chaux-des-Crotenay est évacuée en quelques lignes à la p. 305. L'auteur manie volontiers le subjonctif imparfait, ce qui n'est pas désagréable... ni sans danger. Ainsi page 145 : « ... bien avant que les Phocéens y fondissent leur première colonie.» Le papier pourrait être de meilleure qualité. Le récit est très clair, et l'on peut à la fois se rafraîchir la mémoire et apprendre. Les notes sont reportées à la fin du livre, la bibliographie est très complète, il y a un index onomastique. Au total, un très beau livre.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2013
pourquoi cette note : j'ai vu l'auteur présenter son ouvrage lors d'une récente émission de "La Grande Librairie" et j'ai été très intéressé par ses propos. Mon intérêt est resté intact pendant toute cette lecture facile d'accès, claire et qui est très bien documentée.
ce que j'ai aimé : l'approche didactique d'une période très méconnue. La remise en question d'idées reçues à du bon ! Donne du sens à cette période de notre Histoire.
A qui le recommander : pas seulement aux férus d'histoire.... mais bien aux profs d'histoire .... et à tous les autres un peu curieux ...
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2016
Au-delà de l'affrontement d'Alésia, qui ne peut être jaugé qu'au travers du seul témoignage de César, l'ouvrage situe les relations des peuples gaulois entre eux et avec leurs voisins depuis qu'ils furent mentionnés par les premiers érudits grecs et romains. Puis il revient sur les différents épisodes de la guerre des Gaules, et la conquête par César et ses légions. Enfin, un chapitre traite de l'intérêt accordé ou non à cette défaite -ignorée ou devenue mythe- par la suite, dans une Gaule rebaptisée France.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mars 2013
Un ouvrage intéressant grâce aux multiples aspects abordés dans le texte : on a un aperçu des problèmes tactiques
et stratégiques et politiques liés aux affrontements des légions romaines et de Vercingétorix lors du siège d'Alésia.

On découvre également à quel point les rouages de la "construction" de l'Histoire sont parfois truqués : les historiens récents on parfois glorifié excessivement un chef gaulois d'une "nation gauloise fictive" et unifiée pour fonder la nation française tandis que le vainqueur Jules César dans sa "Guerre des Gaules" avaient intérêt à déformer le récit des événements pour pouvoir s'attribuer les mérites d'une victoire plus difficile qu'elle ne l'a peut être été.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2016
Le travail d'investigation sur les antécédents d'Alesia est excellent. Le récit de la bataille laisse trop place au spéculations exemple la fascination du site pour Vercingetorix.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2013
Ouvrage clair et bien écrit par un spécialiste de la Gaule. Néanmoins, le défaut des historiens et des archéologues est leur incompétence en matière militaire, discipline très technique. Mais ils se risquent quand même à donner leur avis. L'interprétation de J.L. Brunaux est invraisemblable. Jamais un militaire ne commettrait les actions stratégiques et tactiques qu'il attribue à César, par méconnaissance des règles de base de l'art de la guerre. Ce dernier était loin d'être un amateur en la matière, comme l'ont prouvé ses victoires. Il serait bon qu'il s'interroge sur les mobiles de César, qu'il néglige complètement, d'aller faire le siège de Gergovie, et du but de la marche conduisant à Alésia!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)