Commentaires en ligne 


74 évaluations
5 étoiles:
 (32)
4 étoiles:
 (20)
3 étoiles:
 (9)
2 étoiles:
 (5)
1 étoiles:
 (8)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une belle découverte
J'ai eu envie de lire ce livre parce que je suis moi-même en plein processus de "deuil". C'est le titre, "Les souvenirs", qui m'a attirée car j'avais besoin de me plonger dans cette mémoire, qui est le seul moyen de ne pas perdre pied, et de garder en son coeur une personne disparue. Ainsi, ce livre m'a aidée par sa grande douceur, et la...
Publié le 14 juin 2012 par ChrisHurricane

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Lecture facile: détendons-nous !
Les souvenirs/David Foenkinos
Je n’avais encore jamais lu Foenkinos. C’est en suivant le conseil d’un ami que j’ai choisi « Les souvenirs ».
Alors, disons le tout de suite, ce n’est pas de la grande littérature ; ce n’est ni du Flaubert ni du Mauriac.
Mais quand même, j’ai eu assez de plaisir à lire...
Publié il y a 15 mois par Gerard Muller


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Plus délicat que la délicatesse, 7 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les souvenirs (Poche)
A mon sens cet opus est plus réussi que La Délicatesse. Vous me direz, les deux livres n'ont pas la même ambitions : l'un (La délicatesse) est un roman de pure distraction, l'autre un roman bien plus personnel. Pas étonnant alors à ce que l'auteur parvienne à nous toucher davantage avec le second où il adopte un style et un ton plus délicat et touche à davantage de profondeur. C’est vraiment un lecture que je conseille, malgré un sujet (la vieillesse) que d'aucuns trouveraient déprimant. L'écriture est fluide, on à peine à lâcher le bouquin.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Lecture facile: détendons-nous !, 21 avril 2013
Par 
Gerard Muller "médicactus" (Nouvelle Caledonie) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les souvenirs (Poche)
Les souvenirs/David Foenkinos
Je n’avais encore jamais lu Foenkinos. C’est en suivant le conseil d’un ami que j’ai choisi « Les souvenirs ».
Alors, disons le tout de suite, ce n’est pas de la grande littérature ; ce n’est ni du Flaubert ni du Mauriac.
Mais quand même, j’ai eu assez de plaisir à lire ce livre qui raconte avec tact et mesure, humour et sensibilité, simplicité et délicatesse des vies, des souvenirs, des rencontres et des séparations. Le talent de conteur facile de DF est manifeste : en quelques mots il sait évoquer une situation, une image, tel un peintre d’aquarelle qui en quelques tons pastel ici plutôt sépia donne vie à la toile. La nostalgie, les regrets et une certaine désespérance apparaissent tour à tour au fil du récit.
Ce qui est remarquable, c’est qu’à chaque chapitre, on a l’impression d’être concerné : on entre dans une famille qu’on a l’impression d’avoir toujours connue ; le narrateur nous touche, ses phrases font mouche.
La « romance de la vie qui n’est pas un long fleuve tranquille »-(on a déjà entendu cela quelque part !), les espérances de la jeunesse, les désillusions et les problèmes existentiels de la maturité, la sagesse et la résignation de la vieillesse sont décrites parfois avec un peu de nonchalance et trop de facilité, mais toujours avec une certaine justesse.
J’ai aimé le clin d’œil fait à Romain Gary : « Au delà de la limite, le ticket pour Guignol était toujours valable. »
J’ai bien aimé le chapitre 5 lorsque le narrateur rend visite à sa grand-mère.
Je n’ai pas du tout aimé : « Et j’arrivais au milieu de nulle part, dans le sens où je n’avais ici aucun repère. » C’est vraiment une phrase pour ne rien dire. On dirait du Marc Lévy !
J’ai assez aimé l’humour, certes facile: « Il y avait une horloge assez imposante qui marquait chaque seconde avec la certitude arrogante de travailler pour une entreprise éternelle : le temps. »
J’ai bien aimé : « L’Éducation Nationale est tout autant une machine à former la jeunesse qu’à créer des dépressions chez les enseignants. »
J’ai bien aimé la citation de Van Gogh : « Ayez plus d’espérance que de souvenirs ; ce qu’il y a eu de sérieux et de béni dans votre vie passée n’est pas perdu ; ne vous en occupez donc plus, vous le retrouverez ailleurs, mais avancez. »
En conclusion, ce roman teinté vraisemblablement d’autobiographie, sans être un chef d’œuvre, fait passer un bon moment sans nous contraindre à des questionnements métaphysiques.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Très bon !, 19 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les souvenirs (Poche)
Personnellement j'adore cet écrivain. La différence par rapport aux autres de ses romans est que celui-ci traite beaucoup plus de nostalgie, il faut donc s'attendre à un peu moins rire, mais à porter une grande tendresse à ses personnages. Les chapitres sont courts voire très courts, ce livre s'adapte donc à tous styles de lecteurs.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Les Souvenirs, 17 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les souvenirs (Poche)
Magnifique. Simple et beau.
Certains passages, poignants, m'ont fait penser à un autre auteur français que j'affectionne également: Olivier Adam.

A lire
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une bouffée d'optimisme ..., 13 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les souvenirs (Poche)
J'apprécie beaucoup les oeuvres de Mr Foenkinos que j'ai découvert il y a peu de temps.
Il a l'art de sublimer le quotidien ou de normaliser l'exceptionnel.
De bons moments de lecture.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur Foenkinos, 28 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les souvenirs (Format Kindle)
à mon avis et pourtant j'apprécie tous les écrits de cet auteur. On y retrouve la sensibilité, la délicatesse et l'humour si particulier que l'on aime tant chez lui. Se lit d'une traite, bref rien à lui reprocher!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un petit manque d'originalité... mais agréable, 14 janvier 2012
Par 
Peter Guizmo (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les souvenirs (Broché)
C'est le premier livre de Foenkinos que je lis...
Le narrateur nous raconte son histoire avec comme point de départ la mort de son grand père... jusqu'à l'écriture du livre que nous tenons dans les mains... soit une période d'environ 10 ans... (estimation personnelle)...
De la complicité avec sa grand mère, à la découverte de l'amour en passant par ses premiers pas de père, de la séparation... avec en toile de fond l'histoire de ses propres parents avec qui il est toujours en décalage.. ce livre n'oublie aucun des éléments classiques et habituels de ce genre de sujet et malgré quelques jolis moments (l'histoire de la rencontre de ses parents, la fugue de sa grand mère, l'histoire du tableau de la vache, le décalage entre lui et ses parents dans les grands moments de sa vie), cela manque quelque peu d'originalité....
Les souvenirs de chacun des personnages qui jouent un rôle (même parfois très mineurs) et qui jallonnent le récit sont un peu inégaux, parfois amusants, parfois tendres, parfois sans trop d'interêt.. mais viennent renforcer ce thème général de la mémoire..
Le final est bien trouvé, permettant de boucler la boucle de ce livre qui se base beaucoup sur le temps qui passe et donc sur la mémoire...

C'est écrit avec élégance et simplicité, c'est plein de tendresse et d'humour ...
Malgré le petit manque d'originalité cela reste très agréable à lire
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un beau roman, intimiste et délicat, 18 août 2011
Par 
Laure (Sarthe, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les souvenirs (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Un beau roman intimiste et délicat, et nul doute, c'est bien un compliment !
Entre souvenirs et mélancolie douce, l'auteur (du moins le narrateur) revient sur le décès de son grand-père, et le placement qui a suivi de sa grand-mère en maison de retraite, contre son gré. C'est l'occasion simple d'évoquer un quotidien, des relations familiales, un croisement de générations, le désir d'écrire, l'amour naissant et l'ironie inattendue de la vie. C'est tout simple mais ça « parlera » à beaucoup de lecteurs, quel que soit leur âge. Une évocation de la vie par un narrateur parvenu à la maturité, entre douceur et réflexion sur soi, un bel équilibre.

Un extrait, p.57 :
« La plupart de ceux que j'ai croisés dans la maison de retraite voulaient mourir. Ils ne disent pas mourir d'ailleurs, ils disent « partir ». Et aussi : « en finir », pour souligner davantage le calvaire. Car la vie ne finit parfois jamais, c'est le sentiment qu'ils ont. On parle souvent de la peur de la mort, et c'est étrange comme j'ai vu autre chose. Je n'ai vu que l'attente de la mort. J'ai vu la peur qu'elle ne vienne pas. »
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 sensible ,et délicat un vrai écrivain ..de l'état de l'âme !, 17 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les souvenirs (Broché)
j'ai aimé !
Je craignais le produit marketing :"le roman au je ne sais plus combien de récompenses ".

sensibilité et fuidité du récit .et cette finesse d' analyse des sentiments " quasi féminine " comme dans les bons Claudel ( Philippe pas Paul ) et Besson ( Philippe et ..surtout pas Patrick ),toute française peut être en tout cas préférable aux pavés anglo-saxon .
Pas d'intrigue ? si l'essentiel :la vie ,la mort ,l'amour et la dérision qui nous aide à survivre .
Une première rencontre avec l'univers de Foenkinos qui en appellent d'autres !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A la fois serieux et cocasse!, 3 octobre 2011
Par 
M. Michaelides (Angleterre) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les souvenirs (Broché)
J'ai ete immediatement accrochee par ce recit qui evoque certains grands moments de la vie : le deces d'un proche, les demarches en vue du placement d'une parente en maison de repos, le refus de celle-ci et la douleur que cela entraine de part et d'autre, le mariage, le divorce, la naissance d'un enfant.
Ce texte est une profonde reflexion sur la grisaille de la vie mais sur ses instants magiques egalement.
De temps a autre, l'ecriture quitte le registre serieux pour adopter un ton badin, voire drole mais ironique aussi!
La prose est delicate et juste.
on a le sentiment que le narrateur est un personnage timide, malhabile, solitaire, qui a adore ses grand-parents mais qui a rencontre des problemes de communication avec ses parents et en a terriblement souffert.

Dans ce roman il y a un moment inoubliable et plein de poesie bien que la situation soit quelque peu absurde : la fugue de la grand-mere a Etretat en vue de revoir son ecole. Cette journee fabuleuse aupres des enfants est empreinte d'une sorte de merveilleux.
Ce souvenir magnifique, a mes yeux, est la plus belle reussite du roman, elle m'a profondement touchee.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les souvenirs
Les souvenirs de David Foenkinos (Broché - 18 août 2011)
EUR 18,80
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit