undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles26
4,1 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:12,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 février 2014
ça y est ! Le dernier "Bobin" est dans les bacs.
Etrangement, je m'observe et me retrouve comme une groupie qui attend le dernier opus de sa vedette préférée...
Me voilà FAN. (sic)
Comment peux-t-on devenir fan d'un auteur comme Bobin ?
En réfléchissant un peu, je me rends compte que cet auteur me rend heureux. Léger. Eclairé.
Les sensations perçues grâce à son écriture ressemblent à s'y méprendre à ces émotions que nous offrent certains artistes.
C'est dense et léger. Comme une mousse au chocolat 80 % cacao. Mais délicatement mangée à une terrasse, à l'ombre d'un soleil lumineux, dans un décor de chant d'oiseaux et de papillons.
Bobin devrait être remboursé par la Sécu. Il fait du bien. Voilà... Et cela devient rare.
Quatre étoiles pour sa dernière oeuvre. (avec cinq étoiles, cela ferait groupie)
Toujours aussi bien écrite, la plume légère trempée dans une encre de nuages et qui décrit le grand TOUT avec des petits riens.
Dans ce dernier livre, on retrouve des courtes phrases atomiques (qui vous chamboulent, provoquant en vous un changement au niveau des atomes) :
"Les anges en robes rouges se sont mis à parler fort. La conversation du feu guérit de tout."
"si je pouvais, je prendrais mes livres et je les secouerais par la fenêtre comme de vieux tapis :
trop de poussière, trop de mots". etc... etc... La claque.
Christian Bobin, c'est un monastère vivant avec un mélange de feu et de méditation.
Bon, voilà, je suis devenu fan.
Christian Bobin, serait-il un auteur rock 'n roll ?
Je finis par le penser, car il est à contre-courant. Aucune mode,il crée la sienne.
Et si cet auteur est rock and roll, il a alors réussi à reinventer le genre "Génésis" grande époque.... Des mélodies de mots avec lesquels on s'évade.
Et à la différence du groupe de Phil Collins, ses phrases musicales sont limpides et courtes.
Merci.
J'espère une rencontre, un échange.
88 commentaires|54 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sous forme de lettres, le plus souvent, Christian Bobin a réuni, dans cette Grande Vie, une série de textes qui sonnent comme un un manifeste, un véritable appel à rétablir le lien perdu avec le passé, à jouir des mots et à lutter contre un monde moderne, électronique et amnésique. Sous sa plume légére et précise, c'est un réel plaisir de retrouver des phrases comme "L'extrême sensibilité est la clé qui ouvre toutes les portes mais elle est chauffée à blanc et brûle la main qui la saisit." ou "J'ai entrevu assez du paradis pour comprendre qu'il peut être partout.". C'est cette émerveillement perpétuel, si désuet en notre époque revenue de tout et cynique, que de parcourir ce livre, oeuvre d'un disciple moderne de saint François d'Assise.

Christian Bobin tire son inspiration du tout et du rien de la vie de tous les jours, de la beauté des poésies, des écrits et des tableaux de grands écrivains ou de grands maîtres, exercice à la portée de tout un chacun mais que l'auteur sublime par son style inimitable, ses citations toujours pertinentes. On croise dans la Grande Vie de Bobin aussi bien des oiseuax que Thérèse de Lisieux et Marilyn Monroe, Marceline Desbordes-Valmore et Kierkegaard, une ballade champêtre revigorante et bienveillante.

Une véritable cure de jouvence que ce livre chaudement recommandé.

CREW.KOOS
0Commentaire|25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai tout lu de Bobin; cependant, il y a quelques années déjà je craignais le péril dans lequel il finit par tomber: une certaine routine, une machine qui tourne à vide, un certaine ennui pour le lecteur qui, à la fin, ne sait plus quoi retenir du livre...
Bobin est au bord du silence, mais continue d'écrire; il est menacé d'aphasie, mais pense traiter le symptôme en continuant de publier chaque année qui vient....(la mécanique s'enraye!)
Oh je sais bien comme on est enchantés de trouver cette poésie du quotidien, les fleurs et les petits oiseaux, de croiser ici Junger, J.Grosjean,, Dhôtel toujours, Kierkegaard, Ronsard, Marcelline Desbordes - Valmore...Parfois, la phrase est hermétique et en en cherchant le sens, on finit par se demander s'il y en a un...La coquetterie est à l'évidence, un artifice; que dissimule-t-il? une certaine absence ? Celle de Dieu disparu ou devenu grand metteur en scène?
Bobin se singe lui-même, c'est une facilité...Les tics, les systématismes des techniques d'écriture et donc de la pensée, entraînent chez le lecteur fidèle et amoureux, donc pourtant prêt à tomber en pâmoison, une certaine lassitude.
Tous les livres de Bobin finissent par se ressembler; il est -c'est vrai!- fidèle à lui-même; mais lire une dizaine de ses livres , c'est les lire tous.............A part certains qui jaillissent de l'eau de l'oubli, les autres ont sombré; on n'est plus sûrs de les avoir lus............
Commentaire d''une ex- amoureuse déçue,
1010 commentaires|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2014
C'est toujours beau Bobin. Un clin d'oeil complice à l'âme en quête de nourriture, un rayon de soleil dans une journée morne, un mot d'amour dans ce monde perturbé. Ca fait du bien assurément !
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2015
La concision des chapitres
La beauté du langage
la poésie des textes
les images sortent du conventionnel on ne cherche pas à les comprendre, on les ressent. On les savoure.
Très beau livre, à relire de temps en temps
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2014
Inconditionnelle de Christian Bobin je ne saurais trop que de recommander toutes ses ouvres ! Je suis toujours ravie de lire ce grand Auteur ! Merci à Christian Bobin
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2015
Un écrit, une lecture qui vous emportent. Ou comment se réconcilier avec la vie grâce à Christian BOBIN. J'attends le prochain avec hâte.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2016
Des mots simples pour une aventure du coeur et de l'esprit qui rend plus vrai, plus humain ... Je vais m'aventurer plus loin sur les chemins de Bobin !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2014
Encore une merveille que je lis et relis sans cesse !!!!! Merci à ce grand poète au style épuré et si vivant!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2014
J'attends toujours avec impatience la sortie du dernier Christian Bobin, je le guette du coin de l'œil et c'est à chaque fois une bonne surprise que de voir son nom sur une couverture. Un gage de qualité, j'empoche le livre sans hésiter.
On pourrait reprocher aux derniers recueils une forme de mièvrerie, de douceur écœurante et une béate contemplation de la beauté qui confine au manque d'intelligence. Je laisse ces critiques à ceux qui aiment le "bashing" et le dénigrement sous toutes les formes. J'avoue que je fais avec les poèmes de Christian Bobin la même chose qu'avec les sucreries, je les savoure avec lenteur et j'essaie de ne pas me goinfrer. Les lignes s'étirent, il faut prendre le temps, le temps de lire et relire, le temps de se détacher de la page pour regarder différemment autour de soi. Prendre le goût de la rencontre avec le quotidien et retrouver le chemin de l'émerveillement dans les "objets", les "gestes" simples. Se détacher de la page est nécessaire, car elle devient brûlante et aveuglante entre les mots, dans ce monde où les couleurs crient. Il faudrait presque lire avec des lunettes de soleil, pour se protéger des éblouissements et des éclats de lumière ramassés là, devant nous, sur ces pages.
C'est une simplicité difficile à atteindre. La poésie de Christian Bobin nous prend par la main, invite la mémoire à se souvenir, les yeux à s'ouvrir et les papilles à redécouvrir leurs capacités : des mots comme des bonbons acidulés. Un livre qui inspire et qui respire.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

4,80 €
11,00 €
4,80 €
17,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)