undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,2 sur 5 étoiles14
3,2 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:16,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 avril 2015
Livre choisi uniquement sur le nom de l'auteure. Très difficile à lire ; surement inspiré de Bret Easton Ellis, surtout avec ce chien égorgé. Il n'y a pas trop de sens, juste une marche dans Paris et la recherche d'un style. C'est plein de références bobo : des restaurants, des rues, des vêtements, des lieux de Paris. La Shoa finit par être une coquetterie d'auteur, c'est consternant
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai vraiment hésité avant de rédiger ce commentaire parce qu'une fois que j'ai eu (difficilement) achevé la lecture de ce roman, je me suis demandé si je n'étais pas juste passée à côté dudit roman...
D'où vient cet engouement pour ce livre, pour cette jeune auteure ? Des critiques nous ont vendu Finkelstein comme LA nouvelle romancière française ; à les entendre, Annie Ernaux and co pouvaient déjà aller se rhabiller.
Et puis j'ai entendu Finkelstein sur France Inter, un matin... Je me suis dit que cette jeune fille avait un culot monstre car elle-même semblait croire qu'elle était devenue la nouvelle merveille de la littérature française. Quel ego ! Pas une once d'humilité dans sa voix (ni une once de second degré).
Du coup, j'ai emprunté le livre à une amie qui, elle-même, n'avait pas bien compris l'intérêt du roman.
Et bien je peux vous dire que la jeune Finkelstein écrit comme elle parle ! J'ai été à la fois agacée et gavée par ses bavardages insignifiants... Une autre commentatrice évoquait un manque de maturité et je pense qu'elle a tout à fait raison.
En tous les cas, je tire mon chapeau aux éditeurs qui sont de sacrés bons commerciaux... Beaucoup de bruit pour rien.
(ServaneL.)
22 commentaires|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2014
Le livre est, basiquement, une etérnelle, longue, ennuyeuse à en mourir autoréfléxion qui, disons-le, n'intéresse personne à partir des premières pages. L'idée originale aurait pu être très intéressante, la petite fille d'un juif et la petite fille du bourreau, mais le monologue devient insupportable au point d'effacer tout le reste. Dommage du temps et de l'argent.
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Des considérations à n'en plus finir sur le traumatisme bien compréhensible de qui se prend la vérité de ce que fut la Shoah en pleine face, sans doute un peu trop jeune pour appréhender le Mal dans toute sa brutalité. Les images que la narratrice a vues restent en travers de sa jeune mémoire et passent en boucle dans sa tête d'encore ado. Encore ado? Oui, et c'est bien le problème, où est la maturité annoncée dans ces digressions répétitives, ces questionnements sans fin sur un monde qui n'a pas de sens, plus de sens depuis qu'un homme est allé au bout de sa folie et en a aspergé l'humanité? Bon, d'accord, mais ce sont des noirceurs que chacun affronte un jour lorsqu'il apprend la nouvelle de ce qui a eu lieu bien avant sa naissance, était-il utile d'en faire un livre qui n'est ni un récit, ni un essai, plutôt le journal décousu d'une jeune fille perturbée et un rien fatigante? Touchante, certes, alors on va jusqu'au bout du livre, mais c'est vraiment pour lui faire plaisir...
22 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2014
Un livre coup de poing d'une femme qui a du talent, tout simplement... elle parle d'une génération, la sienne, et des enfants d'une classe sociale, la sienne aussi, et elle trouve un style pour en parler... ça se lit d'une traite, une énergie littéraire très personnelle et une réussite dans son genre
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 26 septembre 2014
Alma n arrive pas à dormir. Elle est envahie par des pensées parasites qui la tiennent en éveil, une profusion de mots qui s assemblent pour former des volutes verbales qui viennent se cogner contre sa boite crânienne et résonnent dans le noir oscur de son appartement. Alma veut s affranchir du fameux " devoir de mémoire" . Elle finit par errer dans la nuit, au hasard des rues de Paris. Elle désire par dessus tout oublier. Oublier la souffrance du peuple juif exterminé pendant la seconde guerre mondiale et surtout la haine qui condamne les descendants. Elle constate avec froideur que le moyen d être heureuse et de vivre pleinement c est d effacer à jamais de sa mémoire les horreurs de l histoire. Mais oublier l inoubliable est une tâche qui va l enliser. Elle qui rêvait de liberté, va se retrouver engloutie à jamais par les images de la Shoah....une fin un peu floue. Je laisse au lecteur le plaisir de la déchiffrer.....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 octobre 2014
Beaucoup trop répétitif. Très ennuyeux. Je n'ai pas réussi à ressentir la moindre émotion! Néanmoins il s'agit d'un premier roman...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2014
Alma Dorothéa renonce à se souvenir de son grand-père mort à Auschwitz. Elle alimente son oubli avec des jeux vidéo et des bulles de coca-cola. Jusqu'au jour où elle rencontre la petite-fille d'Eichmann, Martha.
Martha ne se souvient pas du nom de ce camp de la mort. Voilà tout le paradoxe. Celle qui aurait mérité d'oublier, se souvient. Celle qui devrait porter la faute n'a pas la mémoire.
Frederika Amalia Finkelstein nous livre un essai ardu sur cette mémoire que l'on ne maitrise pas.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2015
Un réveil pour le lecteur que je suis. Du réconfort à lire un tel propos. Les efforts pour y parvenir. Et si maladresses il y a, elles font de ce livre une œuvre. Lassé par les écrits convenus, ce livre m'a réconforté. Mais le sujet pouvait il est vrai me parler...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2014
Il s’agit là d’une œuvre générationnelle majeure. La profession ne s’y est pas trompée et ceux qui font aujourd’hui la littérature en France et même dans le monde sont unanimes.
J’ai été bouleversé par un récit hors-norme, une course à l’émotion, froide, implacable, d’une maturité à peine croyable pour une jeune femme de 23 ans. Un témoignage de la jeunesse qui vit l’hypermodernité d’un monde submergé d’écrans et s’accroche au réel par un ancrage dans la mémoire, lourde, douloureuse.
Comme tous les chefs d’œuvres en rupture avec leur temps, l’audace heurte et déclenche des réactions négatives, puisant quelques phrases ici et là en guise de preuves, sans lien avec la puissance globale du texte dans ses dimensions littéraire, poétique, émotionnelle. Les procès d’intention jalousent un destin d’écrivain exceptionnel que rien n’arrêtera, il suffit d’ouvrir le livre, d’ouvrir les yeux. A lire et à relire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,40 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)