undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

13
4,2 sur 5 étoiles
La Chambre claire : Note sur la photographie
Format: BrochéModifier
Prix:24,90 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Lecteur attentif de Proust, Roland Barthes a consacré en 1979 (il a soixante-quatre ans et va mourir accidentellement l'année suivante) un essai non pas à la photo mais à la Photographie avec une majuscule, dont il cherche à « nommer l'essence ».

Dans ce texte écrit avant l'ère du numérique (la photographie restant alors au carrefour de la physique et de la chimie), et n'aimant pas la couleur ou le tout venant des images quelconques qu'il dit se multiplier « comme de la mauvaise herbe », ni l'humour en photographie, ou encore la recherche d'images insolites ou improbables, le sémiologue revendique son éclectisme et le droit de se laisser guider par son seul émoi.

Principalement touché par le portrait, il pose cette distinction majeure entre studium (objet total) et punctum (objet partiel, détail « qui fait tilt » et laisse deviner un champ aveugle).

Partant du deuil de sa mère (autant dire de cette « douloureuse synthèse de la survivance et du néant » dont parle le narrateur dans Sodome et Gomorrhe), Barthes, pour qui la Photographie n'est pas sans lien avec la Mort, souligne que le temps de la Photographie est le passé (pas le parfait, plutôt l'aoriste), énonçant que « la Photographie a quelque chose à voir avec la résurrection. »

Ces pages claires et sensibles, où Roland Barthes confie qu'après la mort de sa mère l'écriture allait devenir l'unique but de sa vie, témoignent de la pertinence de ses analyses comme de ses qualités de styliste.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
45 sur 49 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 juillet 2003
Roland Barthes distingue la présence de deux éléments hétérogènes au sein d'une photographie. Le premier qu'il appellera Studium, est perçu en fonction de son savoir, de sa culture... Il relève donc 'd'un affect moyen, presque d'un dressage' et sert généralement à comprendre les intentions du photographe. Le second, qu'il appellera 'Punctum', est un supplément, un détail qui surprend, qui induit l'objet à parler, le spectator à penser. Il présente donc une force d'expansion qui permet de sortir de la photo.
La seconde partie du livre traite de l'essence de la photographie. Roland Barthes fait ainsi allusion à 'l'écrasement du temps' puisque selon lui la photo confère au passé une certitude aussi solide que le présent. De plus, il souligne que la photographie conduit à une confusion entre la réalité (cela a été) et la vérité (c'est cela). Ces principales caractéristiques ont selon lui bouleversé notre perception du monde où l'imaginaire y est généralisé et où la jouissance passe par l'image. On assiste à une déréalisation complète du monde humain des conflits et des désirs. Les sociétés actuelles ne consomment plus des croyances mais des images.
La perception de Roland Barth est considérée comme une référence dans le milieu de la photographie. La mise en lumière des impacts du pouvoir grandissant de l'image au sein de notre société conserve toute son actualité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
30 sur 33 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 juin 2002
La chambre claire est un livre très émouvant qui, commençant comme un essai de portée générale sur la photographie, se transforme en quête proustienne. Barthes part à la recherche de sa mère disparue à travers les photos qui restent d'elle, essayant de trouver la vérité de l'être cher qui serait aussi celle de la photographie. Nulle trace dans ce livre de voyeurisme, les images sont publiques, connues, mais toujours poignantes. Une très belle réflexion sur la photo comme spectacle de la "mort à l'oeuvre", qui n'appelle pas pour autant au désespoir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C'est un classique. Un livre destiné à tout photographe ou toute personne intéressée par la photo avec un point de vue qui ne se restreint pas à la technique.

Ce livre est intéressant à lire pour deux aspects : historique et contenu.

Sur le côté historique, il a marqué l'étude de l'objet photographique d'un point de vue philosophique/sémiotique (en fait, il était plutôt philosophe ou sémioticien ?). Il n'y avait pas grande chose avant lui. Après lui, énormément de choses ont été écrites, des nombreux points de vue parfois incompatibles, comme c'est le cas souvent en sciences sociales. Toujours est-il que ses idées ont été largement étudiées depuis, et pas seulement en France.

Ce livre a été écrit peu de temps après le décès de sa mère, ce que l'on peut imaginer qui a biaisé son raisonnement, mais je ne crois pas puisque l'image était un sujet qui l'intéressait depuis longtemps déjà. Il a utilisé l'image de sa mère pour expliquer sa recherche de LA PHOTO qui mieux était représentait sa mère : il a trouvé une, de quand elle était encore enfant.

Même si ses idées sont parfois contestées par d'autres philosophes, les concepts qui sont la marque de ce livre : le "punctum" et le "studium" sont effectivement des choses qui sautent aux yeux lorsqu'on regarde une photo.

Parmi les contestations, certains l'ignorent et d'autres l'attaquent directement : c'est le cas des photographes Frank Horvat dans l'introduction de son livre "Entrevues" ou alors Robert Doisneau dans une "pointe" lancée dans "L'imparfait à l'objectif". Je comprends pourquoi ils critiquent Barthes (et tous les philosophes, d'ailleurs), mais je pense que c'est juste une pensée élitiste et que des gens d'autres domaines ont parfaitement le droit de voir l'objet photographique sous un autre angle que le leur.

On peut être d'accord ou pas avec Barthes, mais il faut le lire.

A la fin, on reste un peu sur sa faim, et c'est normal. La photographie est un objet très complexe et la plus grosse erreur que l'on peut faire, si l'on s'y intéresse vraiment, est de rester sur un seul point de vue.

Il serait très bien complété par des textes d'autres auteurs : Susan Sontag, Rosalind Krauss, Gisèle Freund, Clément Chéroux, André Rouille, Szarkowski, ... ainsi que par les très nombreux catalogues d'expositions.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 juillet 2013
J'ai acheté ce livre pour une 2e fois.
C'est sans aucun doute un livre ayant lancé les bases au sujet de la photographie.
À savoir que j'ai commencé par lire Mystère de la Chambre Claire de Serge Tisseron.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 février 2013
Livre très bien décrit avec des références qui prouve que l'auteur maîtrise son sujet et possède une bonne dose de culture générale. C'estune autre vision de la photographie qui mérite d'être approchée.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 juillet 2015
Volevo leggere un saggio storico nella storia della semiologia: non è solo un classico di Roland Barthes", è anche un Roland Barthes classico, come te lo aspetti.
Lo consiglio a tutti, non solo a chi è interessato alla fotografia.
Gianni Campus
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 mai 2015
Très bon livre.
Cependant, il est très centré sur la photo de portrait et l'auteur est trop à la recherche(photographique) de sa mère disparue et de son vrai visage.
Bref, un livre intéressant mais qui déborde beaucoup du domaine de la photographie.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 novembre 2011
Une obligation pour tous les photographes : lire ce livre... Un classique à ne pas manquer...Roland Barthes un must pour les photographes
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 mars 2012
A lire absolument. Fabuleux ! Tout est clair, pas simplement la chambre. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'image photographique sans avoir jamais osé le demander !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Sur la photographie
Sur la photographie de Susan Sontag (Poche - 9 octobre 2008)
EUR 8,10

L'Oeuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique
L'Oeuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique de Walter Benjamin (Broché - 18 octobre 2011)
EUR 6,20

Petite histoire de la photographie
Petite histoire de la photographie de Walter Benjamin (Broché - 8 mars 2012)
EUR 6,20