Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une traversée de Bombay à Londres en plus de 4 mois !
c'est une tragédie maritime en 5 chapitres, une symphonie dont le principal instrument est l'océan, auquel le grand Conrad nous convie et nous subjugue, un narrateur qui passe de l'omniscient aux nous de l'équipage -comme si celui qui écrit en est un des membres- qui nous décrit et surtout anime les principales têtes qui composent cette...
Publié le 5 août 2010 par Jean for Joel

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Une imposture
J'avais lu "Typhon" il y a quelques années et n'en avais pas conservé un souvenir impérissable.
Conrad était donc devenu suspect à mes yeux, mais le désir d'approfondir mon opinion m'incitait à aller y voir de plus près.
La seconde approche fut pour "Le nègre du Narcisse" universellement...
Publié il y a 24 mois par mgrdudule


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Une imposture, 6 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Nègre du «Narcisse» (Poche)
J'avais lu "Typhon" il y a quelques années et n'en avais pas conservé un souvenir impérissable.
Conrad était donc devenu suspect à mes yeux, mais le désir d'approfondir mon opinion m'incitait à aller y voir de plus près.
La seconde approche fut pour "Le nègre du Narcisse" universellement encensé.
Quelle ne fut pas ma déception. Parlant du style, j'hésite entre lourd et pompeux, ou bien ampoulé et pédant. Cela rend la lecture extrêmement pénible. L'abus d'images et l'avalanche d'adverbes "comme", hachent le récit déjà passablement décousu. La traduction de Robert d'Humières (pourtant retenue dans la collection Pléiade) semble ne rien arranger, mais il faudrait la comparer au texte anglais. Quoiqu'il en soit, sa maïtrise des termes techniques est un peu hésitante, et l'invention de mots tout à fait révoltante.
L'intrigue elle-même est assez alambiquée, mais laissons cela à l'auteur.
Le monde de l'ex-marine à voile est brutal,rugueux, souvent cruel et poétique à la fois. Il ne supporte pas la préciosité introduite par Conrad et qui confine au ridicule.
Amoureux de la mer ou qui voulez la découvrir, lisez plutôt John Masefield, Richard Dana, Cecil Forester, Herman Melville, Joshua Slocum, Nicholas Monsarrat, Bernard Moitessier et, top du top chez les français : Roger Vercel. Je vous promets des soirées captivantes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une traversée de Bombay à Londres en plus de 4 mois !, 5 août 2010
Par 
Jean for Joel "J.V Omri" (Suisse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Nègre du «Narcisse» (Poche)
c'est une tragédie maritime en 5 chapitres, une symphonie dont le principal instrument est l'océan, auquel le grand Conrad nous convie et nous subjugue, un narrateur qui passe de l'omniscient aux nous de l'équipage -comme si celui qui écrit en est un des membres- qui nous décrit et surtout anime les principales têtes qui composent cette équipage, du cuisinier -Podnore- au jeune mousse -Charley-, du capitaine -Allistoun- au matelot fort en gueule, veule et vain -Donkin-, du second -Baker- au marin le plus âgé, laconique et superstitieux -Singleton- ... Et au nègre du navire James Wait dit Jimmy, grand -+1m90-, arrogant, malade imaginaire et dont la présence de dernière minute va chambouler la traversée du Narcisse de Bombay aux Açores -car une semaine avant de débarquer à Londres Jimmy va faire faut bon- .... le roman culmine dans le chapitre 3 au moment où le Narcisse tombe dans une tempête-ouragan au large de Madagascar d'une violence exceptionnelle, notre coeur bat avec les déferlantes gigantesques, la crainte de sombrer, l'obscurité démoniaque, les bruits infernaux, on vibre avec cet équipage dont les individualités apparaissent dans ce combat avec les éléments, c'est tout simplement grandiose, puis le calme revient après avoir passé le Cap... début de mutinerie, quotidien et relation entre ces hommes qui vivent sur cette île mouvante, description de l'arrivée en Angleterre ... bref un grand livre aux images fortes et précises, où l'humain répond à l'inhumain, un voyage qui va à l'essentiel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Conrad; pour le style., 8 novembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Nègre du «Narcisse» (Poche)
je n'ai pas vibré autant qu'avec Lord Jim ou Au cœur des ténèbres. Mais lire Conrad est toujours un bonheur pour son style inimitable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Larguez les amarres, 2 mai 2007
Par 
David W.J. (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Nègre du «Narcisse» (Poche)
Le vent, les vagues, la sueur et les cris jaillissent de ces pages. Beaucoup de termes techniques mais on cotoie l'équipage au coude à coude. Bon voyage.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Nègre du «Narcisse»
Le Nègre du «Narcisse» de Joseph Conrad (Poche - 11 février 1983)
EUR 7,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit