undrgrnd Cliquez ici Toys KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles44
3,7 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:17,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 septembre 2000
Prix Goncourt en 1978, ce livre est asurément le meilleur de P. Modiano. Il raconte sur un ton mineur la quête d'un homme vers son passé qu'il ne connaît plus. Ce chemin quasi intiatique le mène de souvenirs en souvenirs vers une approche quasi évanescente de ce qu'il fut. Le style épuré de l'auteur rend encore plus nostalgique la narration de cette histoire.
0Commentaire|37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2002
Je viens d'achever ce livre en moins de 12h.
Dés la première page, on est prit dans ce tunnel, entre les personnages, les lieux, les atmosphères.
Un setiment de nostalgie nous entoure. Parfois, on a presque peur : Ou suis-je ? Qui suis-je ?
Qui sont-ils ?
Nous aussi, on voudrait être un personnage du livre, avec ses secrets, ses voyages et ses multiples identités.
Sans oublier cette façon de vous laisser sur le bord à la dernière page. Vous essayer de tout rassembler, de se souvenir, de mettre bout à bout ...
J'ai tourné la page et constater qu'il y en avait plus d'autre.
C'est horrible , c'est dimanche, ou vais-je bien trouver un autre Modiano ?
Tout cela me manque dèja !
11 commentaire|50 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2016
Un homme amnésique, "de ceux qui ne laissent sur leur passage qu'une buée vite dissipée", part à la recherche de son identité, sans laquelle il n'est "rien qu'une silhouette claire".
Au hasard des rencontres et des trouvailles qui vont et viennent, le héros retrouve les traces fugaces de son passé, des souvenirs qu'on stocke et qu'on oublie, "des lambeaux, des bribes de quelque chose". "Mais après tout, c'est peut-être ça, une vie". Ainsi l'intrigue, qui permet à Modiano d'évoquer l'Occupation, se termine en points de suspension, sur un point d'interrogation : qu'il y a-t-il "à Rome, rue des Boutiques Obscures, 2" ?
A travers une écriture simple mais saisissante, fluide et épurée, Patrick Modiano nous plonge dans une atmosphère de mystère et de roman policier. Il restitue minutieusement l'enquête à travers des photos de toutes les dimensions, des pages d'annuaires, "une plaque de rue ou une enseigne lumineuse", des conversations plus ou moins enrichissantes, des passeports, un avis de décès, un extrait d'acte de naissance, des fiches de police, etc.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Rue des boutiques obscures/Patrick Modiano/Prix Goncourt 1978
« Une impression m’a traversé, comme ces lambeaux de rêves fugitifs que vous essayez de saisir au réveil pour reconstituer le rêve entier. »
Guy Roland, le narrateur s’interroge, lui qui a été frappé d’amnésie à une date pour l’instant indéterminée et pour une raison que l’on ignore : suis-je Stern, McEvoy, ou un autre encore ? Nous sommes en 1965. Il a un nom qui n’est pas vraiment le sien : Guy Roland. « Je ne suis rien » dit-il.
Au fil du récit des rencontres et des investigations qu’il mène, il entrevoit des bribes du passé, des éclairs de mémoire en pointillé. Un jeu de piste haletant avec des indices concordants puis discordants et des fausses pistes successives.
Dans une langue sobre et précise mise au service d’une technique narrative remarquable, Modiano nous régale dans ce parcours initiatique d’un individu en quête de son identité. Un style très personnel où la concordance des temps est respectée à tous les instants, ce qui devient rare de nos jours : la langue française peut être fière d’avoir des artisans de cette trempe pour la conjuguer et la ciseler dans une construction très habile en forme de puzzle dont les pièces s’ajoutent pour reconstruire la mémoire.
Le lecteur cependant se demande à l’instar de Guy Roland lui-même, s’il se souvient vraiment ou s’il s’invente des souvenirs au fur et à mesure de ses rencontres et de ses voyages. Peut-il retrouver ou reconstruire son identité ?
« J’étais comme le sourcier qui guette la moindre oscillation de son pendule. Je me postais au début de chaque rue, espérant que les arbres, les immeubles, me causeraient un coup au cœur…Jusque là, tout m’a semblé si chaotique, si morcelé…Des lambeaux, des bribes de quelque chose, me revenaient brusquement au fil des recherches…Mais après tout, c’est peut-être ça, une vie…Est-ce qu’il s’agit bien de la mienne ? Ou de celle d’un autre dans laquelle je me suis glissé ? »
Il apparaît peu à peu que la rupture se situe au début de la seconde Guerre Mondiale, mais la difficulté est grande d’élucider le mystère car nombre de protagonistes sont morts.
Guy Roland retrouvera-t-il son vrai nom, le passé qui est le sien et les êtres associés à ce passé ?
Au terme du récit, je n’ai pu éviter de m’interroger, ressentant comme une sensation d’inachevé et de frustration. Il semble que Modiano ait laissé comme une sorte de message caché : au lecteur de le déchiffrer.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 16 décembre 2015
C'est mon premier livre de Modiano, j'ai choisi le plus connu (?).
J'ai apprécié la qualité d'écriture, le langage soigné. L'histoire elle-même est celle d'un amnésique à la quête de son passé. C'est un voyage par petites touches, très nostalgique, dans une France d'avant-guerre. Le héros découvre petit à petit des tranches de son passé, des noms de personnes qu'il a croisé, qu'il a aimé , Il rencontre de multiples personnes qui lui permettent finalement ( ou non?) de trouver des réponses à ses questions. On bascule petit à petit dans un univers dont on ne sait plus très bien s'il est réel ou rêvé. C'est très habile et déroutant, comme un chemin qui disparaît dans la brume.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2014
Modiano est un maître de l'atmosphère. Sait-on qui l'on est? Non. Alors, le monde devient l'occasion d'une quête, de soi, de quoi? La tendresse reste présente, autant que l'impression d'égarement. L'obstination demeure, étonnante et presque absurde. L'apparente légèreté est un hymne à la profondeur de la nature humaine. Nous sommes issus de l'histoire, selon l'auteur, mais il nous reste le regard à porter sur elle.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 27 novembre 2009
...alors un amnésique ne peut que chercher à se (re)trouver.
Le personnage principal est à la recherche de son passé, de lui-même ; d'indice en indice qui à chaque fois lui font rencontrer un nouveau personnage, il va finir par obtenir quelques pièces du puzzle de sa vie. Un jeu de piste vital, à travers les brumes de la mémoire, à travers Paris et de plus en plus loin.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 16 novembre 2014
J'ai voulu lire un livre de Modiano après son prix Nobel, ne sait-on jamais, peut-être que je ratais un grand écrivain. Je ne crois pas, surtout quand je lis les résumés et commentaires des autres livres, c'est chaque fois la même histoire qu'il nous raconte. Je comprends bien où il voulait en venir, c'est une exploration de la mémoire, faite par un amnésique, pour retrouver son passé. Et donc l'auteur essaie de montrer comment celle-ci constitue, comment elle construit l'identité. Mais à partir de cette idée intéressante et réaliste, Modiano n'arrive pas à sortir d'un ennui rampant, d'une écriture plate et presque administrative, comme ces longues fiches de police qu'on communique au narrateur. On n'a pas de suspense ni de récit vraiment construit. On nous raconte des rencontres avec des gens du passé, puis des lambeaux d'épisodes vécus qui reviennent, pour finalement n'aboutir qu'à une fin qui n'aboutit nulle part. On attend toujours quelque chose, mais on reste sur sa faim. C'est sans doute ce que l'auteur veut montrer, cette quête de la mémoire et de l'identité qui est illusoire, mais comme récit c'est d'un vide. Ce n'est pas parce que le programme est bon que l'exécution l'est aussi. En plus, l'auteur saute d'un personnage à un autre pour varier les perspectives, mais cela rend l'histoire encore plus difficile à suivre. Comme j'ai souvent pu constater que les auteurs de thrillers sont plus intéressants que les prix Nobel, je peux recommander la trilogie Jason Bourne Trilogie Jason Bourne (Policier / Thriller) qui porte aussi sur l'histoire d'une amnésie, le suspense en plus.
11 commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2013
Je ne suis pas du tout rentrée dans l'histoire, cette succession de rencontres improbables m'a profondément ennuyée. Je ne comprend pas la fin
Bref, je suis complètement passée à côté
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2015
Livre livré rapidement, état parfait;c'est du Modiano , je l'avais donné, je le remplace .
A déconseiller aux déprimés ! Et aux provinciaux peu connaisseurs de la géographie parisienne.
Mais c'est une écriture unique, une musiquette souple et vaporeuse ; à lire à petites doses quand même ....Restons prudent....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,50 €
6,50 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)