Commentaires en ligne 


13 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (5)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Charme Japonais
Une court intermède inspiré d’un vieux conte japonais, mais surtout une nouvelle au charme subtil qui met certes un peu de temps à trouver sa plénitude et la force de sa richesse mais dès lors que les deux protagonistes se rencontrent et que l’un d’entre eux nous conte l’histoire d’« O-Yû Sama », le...
Publié le 4 novembre 2005 par Chris Alyde

versus
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Fool sentimental
Nouvelle contemplative (longue description de paysage) qui se mue progressivement en délicate étude psychologique (sur les relations platoniques d'un trio).
Entre conventions sociales, esprit de sacrifice et désir inavouable, Tanizaki donne une version light de "Raison et sentiments" de J. Austen.
Publié le 6 juillet 2011 par Lao


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Charme Japonais, 4 novembre 2005
Par 
Chris Alyde (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coupeur de roseaux (Poche)
Une court intermède inspiré d’un vieux conte japonais, mais surtout une nouvelle au charme subtil qui met certes un peu de temps à trouver sa plénitude et la force de sa richesse mais dès lors que les deux protagonistes se rencontrent et que l’un d’entre eux nous conte l’histoire d’« O-Yû Sama », le récit prend toute son ampleur, par notes et touches fines empruntes d’une sensibilité orientale, par références et styles particuliers, par des tournures très étudiées et reconnaissables. Ce charme là, est une véritable bouffée d’oxygène, comme un écho lancinant et vibrant après la lecture d’un haïku qui parle à l’âme. Il mérite donc à ce titre la découverte, d’autant plus que l’investissement est très faible (tant dans le coût du bouquin que dans le temps passé à le lire).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Fool sentimental, 6 juillet 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coupeur de roseaux (Poche)
Nouvelle contemplative (longue description de paysage) qui se mue progressivement en délicate étude psychologique (sur les relations platoniques d'un trio).
Entre conventions sociales, esprit de sacrifice et désir inavouable, Tanizaki donne une version light de "Raison et sentiments" de J. Austen.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un roman interessant, 3 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coupeur de roseaux (Poche)
Le coupeur de roseaux est un court récit qui se décompose en 2 temps.

Dans une première phase, le narrateur nous entraîne dans une balade nocturne autour du sanctuaire Minase. Lors de cette balade dans ce lieu mythique, l'auteur associe ce qu'il voit à des récits populaires. J'ai trouvé cette première partie assez fastidieuse. Les nombreuses citations qui viennent émailler le récit cassent le rythme de celui-ci. Cette partie reste malgré tout intéressante mais très scolaire.

Dans la deuxième partie, le narrateur rencontre un autre voyageur qui, aidé par la boisson et la vision de la pleine lune, va lui raconter une bien belle histoire. Le récit devient fluide et envoûtant. On nous raconte alors une histoire où il est question de sacrifice, d'amour impossible et de secrets de famille.

« Puisque que dans ce monde un être fait pour être heureux comme ma soeur doit voir tous ses voeux contrariés, je voudrais, insignifiante comme je suis, employer tous mes efforts pour lui donner ne serait-ce qu'un peu de bonheur.»

On se prend vite au jeu, les pages défilent, et notre curiosité est aiguisée. On suit avidement nos jeunes héros jusqu'au dénouement. Un dénouement très japonais, mais je ne vous en dirai pas plus...

Le coupeur de roseaux est un roman plaisant. Il m'a donné envie de découvrir plus avant l'oeuvre de Junichirô Tanizaki.

Note : 7/10
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Curieux, mais intéressant, 24 septembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coupeur de roseaux (Poche)
J'étais curieuse de découvrir cette œuvre. J'essaye de m'ouvrir le plus possible aux lectures dont je n'ai pas l'habitude et celle-ci me faisait tout particulièrement de l'œil. Toutefois je suis tombée sur un « os ». Comment vous expliquer '

La poésie est très présente tout au long du récit, ce qui en soit n'est pas très grave. Ce sont plutôt les références qui sont faites à des poètes ou à des poèmes japonais (enfin, je présume) qui sont handicapantes pour quelqu'un qui ne les connait. Mais aussi est surtout car pendant toute la première moitié du récit l'auteur cite des lieux. Pour ce qui est des grandes villes (Kobe, Osaka, Kyoto ') j'arrivais à les situer mais pour ce qui est des régions et des quartiers j'avais un peu plus de mal, surtout qu'étant dans le train je ne pouvais même pas faire une petite recherche. C'est les seuls vrais points négatifs qui ressortent de ma lecture.

Car l'autre moitié du récit ' celle qui correspond plus, à mon sens, au résumé ' est entrainante. Le récit est plaisant même si en elle-même l'histoire n'est pas d'un très grand intérêt. Le style est exquis tout comme les personnages que j'ai beaucoup aimé côtoyer.

En conclusion, voici une lecture qui est loin d'être exceptionnelle mais qui reste tout de même agréable. Elle permet de voyager quelques petites heures et c'est bien plaisant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 l'histoire de la belle O-shizu, 1 décembre 2012
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coupeur de roseaux (Poche)
L'histoire merveilleuse de la belle O-Shizu qui vit entre le rêve et laréalité, le monde semble suspendu au son de sa voix
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Le Coupeur de roseaux, 19 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coupeur de roseaux (Poche)
Il s'agit de l'un de mes premiers contact avec la littérature Japonaise. Le style de narration est bien différent de ce que l'on a l'habitude de lire, mais on en redemande...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Un trio étrange, 3 juin 2009
Par 
Luc REYNAERT (Beernem, Belgium) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coupeur de roseaux (Poche)
Lors d'une promenade dans un ancien palais royal, le narrateur rencontre un coupeur de roseaux qui lui raconte une épisode clef de la vie de son père: ses relations sentimentales avec deux soeurs.
Ce récit est exemplaire pour les thèmes et les humeurs de l'oeuvre de Tanizaki: une atmosphère mélancolique (la simple tristesse qu'inspire l'automne, aussi celui de la vie), la nostalgie pour le passé (où sont donc toutes ces femmes qui passaient leur vie sur l'eau exerçant leur commerce de charmes comme une forme de compassion semblable à celle des bodhisattva ?), la fragilité de l'entreprise humaine aussi en amours et le comportement ambigu et dissimulé des femmes.

Hautement recommandé à tous les fanas de Tanizaki et aux amateurs de littérature japonaise et mondiale.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Un bon divertissement, 13 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coupeur de roseaux (Poche)
Certes on connait avec "Le coupeur de roseaux" un début assez difficile: l'auteur part sur des indications historiques qui ont eu un effet plutôt soporifique sur moi.
Mais à l'instant où ces deux inconnus se rencontrent et où débute l'histoire de O-Yû et de sa soeur dévouée O-Shizu, on se plonge littéralement dans l'intrigue et on lit ce très court roman d'une traite.
Presque une nouvelle donc, qui sait mêler réalisme, passion, secrets et peut-être une pointe de fantastique.
Tout de même un peu trop court à mon goût, je trouve la fin un peu trop vite déballée.

Je ne suis pas une habituée des lectures nippones mais je crois que dorénavant je m'en interresserai davantage.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Le Passé comme l'unique moyen de continuer à vivre au Présent !, 29 octobre 2012
Par 
FINET Franck (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coupeur de roseaux (Poche)
Romancier japonais, né en 1886, Junichirô Tanizaki est considéré comme le chef de file de l'école néoromantique japonaise.Certains de ses ouvrages ont été traduits en plusieurs langues et portés à l'écran. Il s'éteint en 1965.

Avec "Le coupeur de roseaux", l'auteur nous projette dans le passé avec une immense nostalgie.
Tout débute par une promenade à pied autour du sanctuaire de Minase, dans la région d'Okamoto. Un personnage se perd dans la longue contemplation du clair de lune sur les rives du fleuve Yodo.
"En contemplant cette lune, je me peignais les fantômes du passé disparu".
Mais bientôt, il va rencontrer un individu qui lui contera une histoire d'amour improbable; celle de son propre père.
Histoire qui nous fait pénétrer dans la bourgeoise japonaise, son raffinement, ses moeurs codifiés et un sens aigu de l'honneur.

Un court récit poétique, empreint de nostalgie.Une histoire d'amour absolue que les codes sociaux vont tenir à bonne distance.
Un très agréable moment de lecture.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Souvenirs d'un conte..., 5 janvier 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coupeur de roseaux (Poche)
L'atmosphère de conte qui imprègne ce court roman est très agréable.
La poésie y rivalise tout en douceur avec les superbes descriptions des paysages sous les rayons céruléens.
Lisez ce livre, vous n'y perderez rien, mais, que vous l'appréciez ou non, vous aurez ainsi l'occasion de découvrir un grand écrivain : Tanizaki.

Extrait :
« Il restait là, je ne savais pourquoi, immobile sans repartir, et je l'imitai en approchant à mon tour le visage d'un interstice entre les feuilles.
C'était un grand jardin [...] où l'on avait creusé un bassin, au-dessus duquel s'avançait une véranda tapissée de nattes de paille, au plancher surélevé comme les anciens pavillons sur l'eau et entouré d'une balustrade ; [...] les épis de miscanthe et les branches de lespédèze dans les vases indiquaient que la soirée était consacrée à la contemplation de la lune.
Une femme, assise à la place d'honneur, jouait du koto, tandis qu'une autre, les cheveux coiffés dans le style shimada, et qui semblait une dame de compagnie, tenait le shamisen. »
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xc0c7e7e0)

Ce produit

Le Coupeur de roseaux
Le Coupeur de roseaux de Junichirô Tanizaki (Poche - 1 janvier 2004)
EUR 1,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit