undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles11
3,7 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:10,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 février 2007
Seul le temps finit par juger des livres qui sont des chefs d'oeuvre, et ceux qui en avaient seulement l'air. Peut-être l'évangile du bourreau apparaitra un jour dans la première catégorie. Un roman noir, qui ferait passer Ellroy pour un optimiste philantrope. Noir comme la société soviétique, noir comme son anti-héros, violent, brutal, manipulateur, à l'image du monde insensé dans lequel il vit, noir comme les maitres des services comme on disait à l'époque, les organes de sécurité soviétique, qui arretaient, torturaient, déportaient indifféremment les juifs, les médecins, les trotskystes, les malchanceux, les lettrés, les opportunistes sans flair. Ce livre a parfois du mal à passer, tellement la réalité (même s'il s'agit d'un roman, il décrit très précisément les campagnes anti-sémites et la fin de Béria) qu'il peint fut insoutenable, tellement les russes, juifs ou pas, intellectuels ou travailleurs manuels, pro-soviétiques ou pas, furent opprimés, plongés dans le désespoir et l'épouvante permanente. La toile de fonds est terrible et magnifique mais que dire du style, violent, obsédant, tranchant... Un grand livre, de grands auteurs, dont La corde et la pierre est surement l'apothéose, mais dont l'évangile du bourreau tend à s'imposer à juste titre comme un livre de référence
0Commentaire29 sur 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2009
Ce roman est un livre immense, une pure merveille qui nous plonge dans une Russie encore hantée par les fantômes du stalinisme. Il règne une atmosphère unique, "russe" pourrait-on dire un peu trop simplement. On boit, on fume, on s'inquiète. Oui, on s'inquiète beaucoup. C'est le "Crime et châtiment" du 20ème siècle. A lire absolument.
0Commentaire11 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2007
En lisant ce chef d'oeuvre, je n'ai pu me garder de le comparer avec Les Bienveillantes et de trouver ce dernier bien terne par rapport à la flamboyance du livre des frères Vaïner. Quel ouvrage ! La traduction est en plus d'une précision et d'un style impressionnants.
0Commentaire14 sur 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2011
Chef d'oeuvre absolu de la littérature russe du 20ème siècle, une plongée dans les entrailles de la mécanique de répression stalinienne. Livre certes un peu ardu dans ses premières pages, mais une fois entré dedans, il ne vous lâche plus ! Dommage que quelques lecteurs n'aient pas su persévérer et aient abandonné trop tôt ce livre extraordinaire.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2015
Pour la première fois, j'éprouve des difficultés à noter une oeuvre littéraire de qualité qui présente certaines similitudes avec CRIME ET CHATIMENT de Dostoievski à savoir la description d'une atmosphère lourde, inquiétante, sinistre. En effet, le style des auteurs, leurs qualités d'écrivains vous plongent dans l'atmoshère de l'U.R.S.S. stalinienne, entre autre. L'histoire est narrée de façon décousue, par exemple, on passe de 1953 à 1937 ou à 1980. Ceci est mon reproche principal car je n'aime pas cette façon de raconter une histoire; Ceci dit, à mon humble avis, la qualité littéraire de ce roman est, pour moi, indéniable. Quelle puissance dans l'écriture. L'histoire est d'une noirceur absolue, c'est cafardeux au possible. En revanche, je dirais que ce livre intéressera ceux et celles qui s'intéressent à la sociologie et à certains aspects de l'histoire de l' URSS. A ne pas lire pendant vos vacances.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 décembre 2009
Un super livre qui vous attrape et ne vous lâche pas jusqu'à la fin. Mais aussi un livre dur, une atmosphère glauque, une véritable descente aux enfers. On ressent bien l'ambiance de ce qu'a du être la période de la grande terreur sous Staline.
0Commentaire4 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2008
Decouvert par hasard au gré des commentaires d'autres lecteurs (merci à eux), un roman magnifique et terrible nous plongeant dans le régime stalinien. Un style prenant alternant les délires vulgaires d'un professeur alcoolique et la précision froide des souvenirs de l'ancien officier des services de sécurité soviétique qu'il était.
0Commentaire7 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ceci est un des rares livres que j'ai abandonné. Énorme pavé, déjà, ça rebute un peu !
Une multitude de personnages nouveaux à chaque page, on oublie qui est qui et qui fait quoi alors, faut revenir en arrière, retrouver le personnage : j'étais totalement perdu. Si on connait peu l'histoire du stalinisme, alors là c'est l'horreur : on ne comprend plus rien.
De plus, à part de longues digressions sur les horreurs du stalinisme, (et ça c'est très instructif) il ne se passe rien.
Vers la trois centième page j'ai laissé tomber.
Sur un sujet assez proche, mais d'un abord beaucoup plus simple, lisez "Enfant 44" de T.R. Smith.
0Commentaire4 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2013
Je me suis accroché sur 250 pages avant de laisser tomber. Ce que j'ai lu, c'est l'itinéraire d'un vieil apparatchik alcoolique de beuveries en gueule de bois ad nauseum, en proie au delirium tremens et qui se remémore dans ses rares moments de lucidité quelques épisodes de sa glorieuse jeunesse de guébiste. Il ne se passe pas grand chose et on s'ennuie ferme. Presque envie de refermer le livre et de se mettre à picoler
0Commentaire2 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2010
Le roman qui, dans la suite de Dostoievski et Soljenytsine, aide à comprendre quelque chose de la Russie et de l'esprit russe.
0Commentaire0 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,20 €