undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

9
3,7 sur 5 étoiles
La Sieste assassinée
Format: BrochéModifier
Prix:5,20 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

29 sur 30 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 octobre 2001
J'avais entendu Philippe Delerm. J'avais entendu Philippe Delerm à la radio, une émission de France Inter je crois. J'étais sur la route, je sortais de Tarbes et je l'avais entendu chanter des chansons de Souchon. Fredonner plutôt, de sa voix un peu fausse au début et qui s'était en suite imposée, ajustée à la musique du piano.
Ca m'a donné envie de lire son dernier livre, après quelques années d'infidélités.
Voilà, je l'ai chez moi maintenant. Il est à ma merci, avec son bandeau rouge un peu pompeux 'Philippe Delerm" (qu'on ne présente plus !). Il est maintenant chez moi, sur la commode de ma chambre et j'ai du mal à l'ouvrir. Je crois savoir pourquoi : d'abord, la peur d'être déçu. Est-il possible de faire aussi bien que "la première gorgée de bière..." ? Ensuite, et ça c'est moins facilement avouable, Delerm est connu maintenant. Et l'effet "comment, tu n'as pas lu Delerm ?" perd un peu de son efficacité, de la valeur d'une supériorité durement acquise par la lecture.
Alors, je tourne autour du livre. Je le prends. Le repose.
Enfin je l'ouvre, au hasard, les yeux fermés. Juste à la page "Cet air un peu penché". Et je lis. Et aussitôt, l'enchantement : justesse des mots, explosion des images. Cette inconcevable poésie des brefs instants, des petites choses me prend à la gorge, à l'âme.
Ce sorcier de Philippe Delerm parle directement au coeur et vous envoûte, comme un peintre. Comme un peintre il construit des phrases et vous emmène dans le présent là juste chez vous, devant votre porte, dans votre poubelle. Des poèmes du quotidien.
Je l'avoue, je lis les larmes aux yeux, transporté. Je m'arrête entre chaque tableau pour laisser mon esprit vagabonder dans ses images. J'ai hâte cependant de passer à la suivante, je suis tellement gourmand. Mais je m'arrête cependant et je déguste lentement, faisant rouler chaque phrase dans mes pensées pour en déguster la douceur et l'amertume. Comme celle d'une première gorgée de bière.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 février 2002
Tous ces gestes de la vie de tous les jours, vus avec beaucoup de poésie, presque de philosophie.
Vous ne regarderez plus jamais votre pain de la même façon, ni mangerez un cep de la même manière.
Je vais m'empresser d'acheter d'autres livres en espèrant retrouver cette merveilleuse embiance!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 février 2002
Notre vie est faite de petits riens, à priori sans intéret. Mais c'est faux, au contraire, ils sont notre vie et c'est avec justesse que Delerm leurs donne leur juste valeur, avec cette petite pointe d'humour propre à l'auteur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 août 2005
36 instantanés de vie que chacun a deja pu vivre vu au travers du prisme de la poésie et de, parfois, la mélancolie. D'ailleurs, lorsque l'on lit ce livre on comprend mieux l'ambiance des chansons de son fils, Vincent Delerm (qu'on aime ou pas). L'ensemble est bien écrit et très léger puisque les nouvelles ne dépassent quasiment jamais plus d'une page et demi. Certains textes sont touchants par leur naiveté et leur simplicité. Que ceux qui pensent que les évènements les plus routiniers et les plus communs ne sont d'aucune utilité lise ce recueil. Un livre parfait pour l'été, sur la plage, pour des après midi les doigt de pieds en éventail.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Certes ce n'est pas déplaisant, amusant par endroit, disons même qu'on a parfois, en s'égarant au détour d'une phrase dans des considérations méditatives, le sentiment d'élever son âme, mais globalement ça ne casse pas trois pattes à un canard; ceux qui adorent Delerm seront sans doute comblés, ceux qui ne l'ont jamais lu peuvent se servir de celui-ci pour se faire une idée, mais ceux qui avaient gardé de précédents Delerm une impression mitigée peuvent passer leur chemin et somnoler en toute bonne conscience plutôt que de ne retenir de ce livre que son titre prémonitoire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
La Sieste assassinée/Philippe Delerm
Un petit livre d’une centaine de pages qui parle à tout un chacun car il évoque ces petits moments de la vie que chacun a connu sans s’y pencher outre mesure. Chacun se reconnaitra dans ces lignes, que ce soit en regardant les internationaux de France de Roland Garros à la télévision, ou en faisant la rencontre hors du cadre habituel de vagues connaissances.
C’est aussi l’air penché des quidams pour écouter leur portable ou la vie insoupçonnée de la poubelle domestique. La séance rituelle chez le coiffeur et l’attitude détachée des petites vieilles devant les machines à sous nous font sourire.
Quand d’éphémères châteaux de sable dominent le désert des Tartares de la plage, on se prend à rêver à tous ces castels que l’on édifia jadis.
Clin d’œil agressif aux marchands de bonheur du dimanche qui vous glissent de leur sacoche un fascicule source de la vérité.
Le moment jubilatoire où l’on trouve le champignon parfait sous un amas de feuilles détrempées, l’attente du résultat de l’écrit du bac, l’inénarrable match de foot des poussins, la rigueur et la servilité au téléphone de la secrétaire du patron selon l’interlocuteur : on a tous plus ou moins connu ça !
Et vient la consultation urgente chez le dentiste, avec cette façon qu’on a de se livrer au dentiste, abandonné et réticent, avec la hantise de la roulette ancrée au fond du corps.
Quand vient le moment du cérémonial de l’effeuillage de l’artichaut avant d’en atteindre le cœur, on se fait la réflexion qu’il faut, pour goûter le fond d’un artichaut, une montagne de feuilles à côté. Sinon le fond d’artichaut en macédoine, c’est du gâchis.
Lorsque vient le moment de la sacrosainte sieste, on redoute cette douceur insidieuse et traître qui accompagne les visites par surprise. N’assassinez point ma sieste : c’est ma prière.
Hédonisme et un certain épicurisme émanent de ce petit recueil bien agréable à lire car fort bien écrit.
Du même auteur dans le même style : « La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules. »
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
pas mal mais un peu toujours pareil et l'auteur parait un peu essoufflé quelque part. C'est dommage mais si on n'a rien lu de cet auteur avant, c'est bien, bien qu'il vaille mieux lire "la première gorgée de bière",plus inspiré.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 3 mai 2015
Alors certes, on pourrait dire que c'est moins réussi que La Première Gorgée... Mais n'y a t'il pas dans le souvenir de notre première rencontre avec Philippe Delerm un peu de cette nostalgie des bons livres qu'on n'oublie jamais,quite a les sublimer un peu ? La Sieste est le digne successeur de notre auteur à la plume raffinée. Il n'y a que lui pour nous parler ainsi de ces plaisirs délicats et de ces moments un peu surannés. On est toujours triste quand arrive la fin... Et on ne peut qu'espèrer que le prochain viendra bien vite. Merci Philippe Delerm. Encore !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
36 petits textes, 36 situations dans lesquelles chacun peut se reconnaître !
De courts instants de vie décrits avec justesse et humour, plaisir et tendresse.
C'est bon et reposant !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules
La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm (Broché - 4 février 1997)
EUR 12,50