undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
14
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
10
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Poche|Modifier
Prix:9,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 décembre 2009
Quand on parle de Ray Bradbury, généralement, c'est pour aborder ses livres les plus connus, k'ai nommé "Chroniques Martiennes", "Le Vin De L'Eté", ou "Fahrenheit 451". Généralement, on oublie qu'en 1962, Bradbury a signé un des livres les plus beaux du domaine du fantastique (ici, pas de SF, juste le fantastique), "La Foire Des Ténèbres" ('Something Wicked This Way Comes', titre original).
Ce roman sera adapté au cinéma par Jack Clayton, avec Jason Robards, en 1983, mais le film en question, du même nom, n'a pas traversé les mémoires, ce qui n'aide pas le livre à se tailler une place de nos jours.
L'histoire est simple : dans la petite ville américaine totalement normale de Green Town (Illinois) arrive, un jour orageux d'octobre, une fête foraine assez étrange - de plus, la ville n'a pas pour habitude de recevoir des forains.
Deux enfants - ou plutôt, préadolescents - nommés Will Halloway et Jim Nightshade, amis d'enfance et nés la nuit d'Halloween, se prennent de passion pour cette foire, sans se douter du pouvoir maléfique des lieux. Ils vont se retrouver en plein cauchemar...
Le ton du livre est assez daté (il date de 1962), mais ça n'empêche pas le roman d'être très facile à lire. A la fois angoissant (mais jamais réellement terrifiant) et poétique, onirique, "La Foire Des Ténèbres", encensé par Stephen King dans son essai "Anatomie De L'Horreur" comme étant un des 10 plus grands romans d'horreur/fantastique jamais écrits - l'essai de King datant de 1981, il ne faut donc pas prendre en compte ce qui a été écrit après la date de parution de l'essai - est réellement un joyau oublié, un roman absolument merveilleux.
Personellement, je le classe comme étant le meilleur roman de Bradbury, et son second meilleur livre après "Chroniques Martiennes" (lequel est un recueil de nouvelles).
Je le conseille à toutes et tous !
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2013
Savez-vous qui sont les gens de la nuit ? Le gens de la nuit s'en viennent après la tombée du soir. Ils arrivent en catimini, aussi silencieux que des reptiles rampants et s'installent en marge de nos villes pour dresser les piquets de leurs tentes. Au matin, quand enfants et parents émergent de leurs maisons, ils sont là : leur grande roue se dresse dans la lumière éblouissante du matin, leurs manèges tournent, leurs tambours tonnent. Des devantures de leurs échoppes s'échappent de bonnes odeurs de barbe à papa, de frites et de saucisses grillées. Mais tout ceci n'est qu'apparence, illusion mensongère ! Car les toiles de leurs chapiteaux sont faites de nuages d'orage, leurs manèges jouent des airs de marche funèbre et leur labyrinthe des miroirs vous volera votre âme. Méfiez-vous des gens de la nuit ! Ils promettent beaucoup et à peu de frais, mais malheur à qui se laisse prendre à leurs belles paroles, car celui-ci ne tardera pas à rejoindre la parade. Et jamais, plus jamais, il ne la quittera…

Aujourd'hui, c'est sur deux petits garçons que la foire des ténèbres a jeté son dévolu : deux petits garçons unis comme les doigts de la main, mais aussi dissemblables que faire se peut - l'un blond, l'autre brun ; l'un bavard comme un pie, l'autre taciturne ; l'un l'esprit léger comme une feuille au vent, l'autre brûlant déjà des ardents désirs du monde des adultes. Deux proies de choix pour les avides créatures qui peuplent la foire, mais deux proies non dépourvues de ressources… Mais ces ressources suffiront-elles à les protéger ? Sauront-ils résister aux maléfices de la Sorcière Poussière ? S'échapper du monstrueux musée de cire ? Et surtout résister aux tortueuses manigances de Mr Dark, le terrible directeur de la foire ?

Cela faisait une dizaine d'années que je n'avais rien lu de Ray Bradbury, au point d'en oublier à quel point son style était admirable - sans fioritures littéraires, mais tout de poésie et de sensibilité - et ses histoires aussi troublantes que captivantes. Il faut reconnaître que l'auteur n'a pas son pareil pour créer une atmosphère en quelques lignes et y immerger son lecteur aussi profondément qu'un poisson dans l'eau. Immersion d'autant plus facile que le monde du cirque ambulant est un univers infiniment séduisant : un univers aux milles bizarreries, toujours un peu en marge de notre réalité où toutes les choses, même les plus étranges et les plus effrayantes, semblent pouvoir arriver.

Les lecteurs qui s'attendent à trouver dans "la foire des ténèbres" les clichés éculés d'un bon vieux roman d'horreur seront bien déçus… Pas de giclées d'hémoglobine ou de tête tranchée ici, mais de la magie, du rêve, du fantasmagorique… Un très beau voyage à la frontière entre le monde des forains et celui de l'enfance (deux mondes qui se ressemblent beaucoup à bien des égards) qui séduira autant les amateurs de littérature générale que ceux de fantastique. M'sieur Bradbury, je vous tire mon chapeau !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2014
Un grand moment de bonheur, ce livre !
Au début, on ne croirait pas. C'est au fur et à mesure qu'on avance qu'on s'en rend compte...
Le style est d'une poésie pas croyable. Les descriptions nous emportent, sans être trop lyriques pourtant, c'est juste... parfait ! (et la traduction est vraiment au top).
Les personnages s'approfondissent au fil des pages. Deviennent réels à force d'émotions, de vérités tellement bien dites, le père de Will surtout, est si... Si humain. Si moi parfois. (et parfois pas, Dieu merci, j'ai pas besoin de "foire des ténèbres" pour retrouver mon grain de folie...). Avec mes 50 ans qui approchent à petits pas, j'avoue avoir été hypersensible à ce père qui voit son jeune fils si "loin" de lui. Hypersensible aussi à cette relation qui n'est pas, (au début) ce qu'ils regrettent tous les deux. Will et Jim sont aussi formidables, un brin "adultes" parfois dans leurs réflexions mais bon, ce n'est pas très grave. Mais que ça m'a parlé, que c'est bien écrit, que c'est pudique, et sensible et ça sonne tellement vrai.
Il est vrai qu'il y a de l'horreur dans cette histoire, les monstres de la foire en sont, de vrais, terrifiants, sans mémoire et sans avenir, ils se nourrissent juste de la tristesse, des regrets et de la peur, sont attirés par elles et attirent par elles, et c'est si bien vu, si bien écrit là encore.
Je suis tellement sous le charme de ce bouquin que je n'en trouve plus mes mots. Bref, si vous voulez savoir, ben vous n'avez qu'à le lire, là, parce qu'en plus si j'en parle davantage je vais spoiler et je ne veux pas !
Un gros coup de coeur, oui !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2016
Fan de Ray Bradbury, notamment après ma première expérience avec Fahrenheit 451, je me suis laissé séduire par l'auteur, et ce livre ne déroge pas à la règle, il reste excellent. Pour les fans de Ray, vous pouvez l’acheter, vous ne serez pas déçus.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un bon récit fantastique de Ray Bradbury qui influença une floppée d'auteurs plus "modernes". Il faudrait réévaluer "La Foire des Ténèbres" à l'aune d'un style totalement maîtrisé et d'une grande économie de moyens.

Il nous raconte avant tout une histoire qui fiche les chocottes. Et de ce point de vue, il maîtrise avec un rare bonheur les situations surprenantes, les rebondissements et une grande inventivité. La "foire" n'est plus seulement un musée des horreurs ambulant, elle devient une sorte d'antre du mal que seule la presque totale innocence de deux êtres (deux enfants) peut vaincre.

Le reste n'est que littérature et, quoi qu'on en dise, plutôt de la bonne.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2015
Pour presque tous les âges des près ados aux adultes .
Beaucoup de poésie dans les romans et les nouvelles de Ray Bradbury
Quand on a mis les yeux sur la première page il devient vite très difficile de fermer le livre .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2015
J'avais lu auparavant "la solitude est un cercueil de verre" qui ne m'avait pas particulièrement emballée mais comme Bradbury est une référence, j'ai voulu retenter l'expérience avec un genre qui lui convient sans doute mieux.
Ce livre est magnifiquement écrit, poétique mais rythmé, plein de trouvailles. Le fait de raconter les événements à travers le regard de deux enfants permet d'introduire une bonne dose d'imaginaire et de maintenir tout au long du livre une certaine ambiguïté (est-ce que les forains sont réellement des monstres, ou bien est-ce la perception de deux enfants effrayés et habitués à s'inventer des histoires pour jouer à se faire peur ?). Tous les personnages se révèlent peu à peu et nous surprennent à mesure que le récit se déroule ; ils sont parfois mis en miroir de manière très astucieuse. Il y a une véritable réflexion (sans lourdeur) sur la nature humaine, l'origine de nos peurs, du mal, sur le courage, le désir de grandir/la peur de vieillir... le tout le cadre d'un récit plein d'actions. Certains aspects du récit peuvent sembler datés, mais j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pour les fans de littérature fantastique et de SF comme moi, tout débute comme dans "Le cirque du Dr Lao" de Charles Finney.
Une nuit, un cirque arrive dans une petite ville Américaine.
Petit à petit, les villageois trouvent cette fête foraine un peu étrange mais sans plus.
Deux ados de quatorze ans, Jim et Will, intrépides et curieux vont finir par découvrir ce que dissimule l'épouvante qui se cache dans les tentes.
Ce livre de Bradbury n'est pas un chef d'œuvre comme le sont "Les chroniques martiennes" ou "Farenheit 451" mais dans un genre différent, il se tourne plus vers le fantastique et est une vraie merveille de lecture.
Ce livre n'a rien de raciste et n'est bien sur pas une critique des gens du voyage. Je ne comprends pas certaines réactions.
Ce grand écrivain de 88 printemps, est avec Asimov, Vance, Clarke, K.Dick et plusieurs autres, un écrivain incontournable.
Même un Dick ou un Bradbury moyen (ici excellent) plane largement au dessus de beaucoup de livres de SF.
Lisez le, ce livre est envoûtant et vous plongera dans la quatrième dimension.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2007
J'ai adoré cette histoire gothique à souhait.Foncez car si vous aimez le genre de shelley, de stoker ou de Ravenloft, vous y trouverez tous les ingrédients pour passer un excellent moment.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2006
Excellent récit d'un auteur fabuleux qui livre ici un conte à la fois poétique et sombre, dans lequel se mêlent suspens, mélancolie et surnaturel.

A découvrir absolument...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,90 €
8,70 €