undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles27
4,7 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:8,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 août 2007
J'ai découvert Daniel Arasse lorsque j'ai repris mes études, en lisant "On y voit rien" pour préparer un devoir. J'ai été absolument ébahis par son style et sa simplicité qui va droit au but et éclaire d'une lumière évidente des oeuvres qui paraissaient jusqu'alors hermétique.
Lors d'une discussion avec une artiste, nous avons échangé sur Daniel Arasse et France Culture venait de terminer la diffusion de ces fameuses 'Histoires de peintures'.
Peu de temps après Daniel Arasse disparaissait à la suite d'une sclérose en plaque.
Cet homme encourage à regarder les oeuvres aussi connues soient-elles pour y voir VRAIMENT.
Ne passez pas à côté de son érudition jamais élitiste et pourtant brillante et historique, touchante et passionnante. Indispensable pour tous ceux qui veulent enfin y voir.
0Commentaire40 sur 41 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2006
Histoires de peintures c'est avant tout un style, celui de la radio. puisqu'il s'agit de cela. les explications, simples, claires, et passionnantes de Daniel Arasse sur des grands sujets en peinture.

Vermeer, le traitement du sujet de l'annonciation à la Vierge en peinture, la perspective, un escargot dans un coin d'un tableau ; Que de coup de projecteurs fabuleux sur ces sujets que l'on croyait complexes ou dont on imaginait pas les enjeux ni les raisons techniques, historiques ou theologiques !

Daniel Arasse est un érudit passionnant et pédagogue ; Ce serait dommage de passer à coté.
0Commentaire50 sur 52 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2012
Je suis tombé par hasard sur une reprise de ces 25 émissions par France Culture à l'été 2005. C'était la 3ème ou 4ème émission, celle où Daniel Arasse compare les Annonciations de Fra Angelico à Cortone et au couvent San Marco de Florence. J'étais dans ma voiture ; la voix, passionnée, passionnante, m'a tout de suite accroché et j'ai vu, vraiment vu, le tableau qu'il décrivait - L'Annonciation de Cortone - alors que je ne le connaissais pas et ne m'étais jamais jusqu'alors intéressé à la peinture. La passion, l'intelligence, l'érudition, l'humanité de cette voix m'ont immédiatement et irrémédiablement inculqué le virus de l'histoire de l'art. J'en ai depuis lors fait ma propre passion, devenant incollable sur les Annonciations italiennes sur lesquelles Daniel Arasse a produit une synthèse inégalable.
Je me suis ensuite intéressé à d'autres époques - Vélasquez et Les Ménines, Van Eyck et le portrait des Arnolfini, inépuisables énigmes... - et d'autres auteurs - Georges Didi-Huberman et son époustouflant Fra Angelico... - mais toujours, toujours, je reviens à Daniel et ses Histoires de peintures, son "On n'y voit rien" si iconoclaste, si intelligent, si humoristique et si accessible au commun des mortels que nombre de ses confrères ne le lui ont jamais pardonné...
C'était surtout ça le suprême talent de Daniel Arasse : faire croire à son lecteur qu'il comprenait tout de l'histoire de l'art et des tableaux qu'il commentait pour lui. Nous rendre intelligents, en tout cas nous le faire croire, voilà le véritable défi pour un passeur. Daniel Arasse l'a relevé comme aucun autre dans ces deux productions ("Histoire de peintures" contient un CD reprenant l'ensemble des 25 émissions).
Lisez ce livre, écoutez cette voix. Tout un monde s'ouvrira à vous, une nouvelle passion vous dévorera pour votre plus grand bien. Vous ne le regretterez pas, je vous l'assure.
0Commentaire7 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2009
Histoires de peinture est à l'origine une émission de France Culture diffusée en 2003, quelques mois avant le décès de Daniel Arasse (l'émission fut rediffusée en 2009). Ce fut pour moi la meilleure expérience radiophonique de mon existence (avec le festival du conte de Montpellier dans les années 80, mais c'est une autre histoire). Je posséde également le livre de poche, mais la richesse de cette édition (qui était encore épuisée il y a peu) réside dans la présence du CD avec l'intégrale des émissions au format MP3. Une fois converti au format WAV, cela représente 6 CD que j'écoute dans ma voiture depuis plusieurs semaines avec un plaisir inégalé. D. Arasse y parle de la peinture, surtout de celle du 15 eme siècle dont il était un expert éminent: Titien, Mantegna, Leonardo, etc. D. Arasse était un passionné de peinture, capable de rester des heures devant un tableau pour en étudier tous les détails, et pour restituer la pensée de l'artiste, car il en était persuadé, la peinture pense. En écoutant ces émissions, j'ai l'impression d'être assis à une terrasse de café et de bavarder avec lui, comme s'il était encore présent. Quel privilége.
0Commentaire12 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2004
après "le détail" qui révèle les intentions cachées des peintres dans certains tableaux de la renaissance itallienne, voici de l'intelligence narrative et pédagogique à l'état pur, celle d'un historien d art sendible et atachant, malheureusement trop tot disparu de cette terre, pour rejoindre dans un ailleurs improbable tous les pouvoyeurs de beauté que sont les artistes en général, ceux de la renaissance italienne en particulier.
0Commentaire37 sur 42 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 décembre 2012
Je souhaitais une trace écrite des émissions qui m'avaient tant enchanté.
Quelle déception sur la forme!
On dirait des photocopies avec des images jetées au milieu, comme une excuse.
Vraiment pas à la hauteur du contenu, j'aurais dû prendre la version poche.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2009
Brillant,érudit,mais jamais pédant, Daniel Arasse nous fait redécouvrir au travers de ces entretiens, des oeuvres que l'on croyait connaître, ou bien qui avaient fini de nous émouvoir; on "ressort" de là NAÏF -au sens étymologique du terme- prêt à regarder avec un oeil neuf. Merci Daniel Arasse!
0Commentaire7 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2013
Contrainte de le lire mais quelle surprise! Ce sont des petits chapitres qui analysent un point spécifique de la peinture ou un tableau de manière très abordable, même sans notion d'art on comprend tout. Au milieu du livre il y a un annexe avec des photos de tableaux, lesquels servent d'appui à tous les chapitres. Toutes les analyses sont subjectives et du point de vu de l'auteur mais on peut dire qu'elles permettent à tous de se rapprocher d'une matière que l'on ne connait pas forcément. Je recommande
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2012
Malgré on dit un tableau vaut mille mots il faut que Daniel Arasse ouvre les fenetres. There are 45 tableaux illustré, Et bien marké dans le text, quand un tableaux est mentioné, le reference est noted a coté, ainsi on peux avoir un voir rapide avant de continuer. Quand j'ai vue Arasse on Palette (Arte) il y a quelques années, je lui trouve fascinante, et quand Amazon a proposée ce bouquin, sans hesitation, j'ai achetée et j'ai passé les moments trés agreeable exploring le monde de peinture. Je ne suis pas en accord avec tout et je ne me comprehend pas tous, mais je adore.Heureusement a notre mediatheque j'ai trouvé deaux grand tomes sur les fresques
Italien, plein d'illustrations. Les grand livres sont bonne pour regarder mais trop lourd de lire, pas comme un paperback, facile de lire dans le lit et aussi dans le jardin. Je me suis jusque arrivé a Vermeer, qui fait ses tableaux avec les mirroirs, pas facile; il faut avoir deux, face en face, il faut etre un genie de faire le beauté dans un façon si compliqué, (je ne parle pas de le chapter on perspective - point de uit, eye levels, etc!!!!!)L'aventure continue avec les peintres plus modern...............;;;
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2016
Chaque histoire de ces détails dans les peintures, connues ou pas, est passionnante. Dommage que la transcription des émissions de radio ait donné lieu à un style aussi relâché, à une forme aussi peu soutenue, avec des répétitions, etc. Peut-être l'auteur a-t-il cru que cela accentuait le côté "vulgarisation" du livre. Pour moi, cela enlève de la précision, et surtout, de la qualité dans la lecture. Mais c'est là son unique défaut, car le livre donne envie de voir les tableaux et de chercher à son tour à en trouver les détails, pour mieux les décrypter.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus