Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (3)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


9 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le premier ouvrage sur la philosophie à lire, pas moins
Contrairement à ce que les thuriféraires aveuglés de Derrida, Bourdieu, Foucault et Lacan pourraient encore oser prétendre, et comme ceux qui se sont employés à leur porter une critique honnête n'ont pas manquer de le reconnaître (on se reportera à l'article "Y'a-t-il une pensée 68 ?" publié dans le...
Publié le 17 juillet 2010 par Max Weber

versus
9 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un ouvrage réducteur
Ce livre est une entreprise destinée à démolir tout ce qui constitue la grandeur de la philosophie française. Il s'inscrit dans l'air du temps : la restauration de l'ordre moral à laquelle nous assistons impuissants. Ce livre n'est donc pas une quelconque contribution philosophique visant à élucider la pensée de certains...
Publié le 31 octobre 2007 par François DV


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le premier ouvrage sur la philosophie à lire, pas moins, 17 juillet 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Pensée 68 (Poche)
Contrairement à ce que les thuriféraires aveuglés de Derrida, Bourdieu, Foucault et Lacan pourraient encore oser prétendre, et comme ceux qui se sont employés à leur porter une critique honnête n'ont pas manquer de le reconnaître (on se reportera à l'article "Y'a-t-il une pensée 68 ?" publié dans le numéro 39 de la revue Le Débat), ce retour majeur sur la pensée des grandes figures "intellectuelles" des années 60 et 70 se distingue par son honnêteté et, n'omettons pas de le mentionner, la clarté de son propos et la finesse de son argumentation. C'est que la démarche des auteurs est radicalement inconnue des praticiens du terrorisme intellectuel, puisqu'il s'agit de critique interne : "une critique qui commence par cerner, chez un auteur, le type de conception du réel dont il s'agit, quitte ensuite, bien évidemment, à manifester à quelles impasses ou à quelles difficultés peuvent conduire à nos yeux le choix et la gestion d'une telle conception du réel", explique Alain Renaut dans l'article déjà cité.

La pensée de Derrida, Bourdieu, Foucault et Lacan n'est donc pas rabattue d'un revers de main sur l'inexistence du signifié, sur la position sociale, sur l'épistémè contemporaine, sur l'inconscient, en un mot sur ce qui agirait l'auteur à son insu. Elle est comprise et restituée, puis travaillée de l'intérieur pour en démontrer les limites, en disant ce qu'il faut tout de même à en retenir, car l'honnêteté impose de reconnaître que rien n'est jamais pensé pour rien... même si c'est parfois pour peu.

Nul doute que la vérité fait du mal à entendre. A cette lecture, comment ne pas se réjouir de ne jamais avoir prêté allégeance à ces grands maîtres à penser, tant on conçoit la douleur qu'on éprouverait à en revenir ? C'est qu'il faudrait alors réaliser qu'on a été trompé, les philosophistes ayant abusé de notre ignorance de la philosophie en nous faisant croire qu'on pouvait penser sans elle parce qu'elle était morte, alors qu'elle était au principe de leurs propres réflexions. La pensée 68 abattue, il ne nous serait donc plus rien resté pour penser le monde que notre ignorance. Les prêtres qui éblouissent leurs disciples par la lumière leur cachent toujours comment faire du feu. Eux disparus, les disciples peuvent certes craindre de se perdre dans la nuit.

Pour compléter cette lecture, on pourra lire "Pourquoi Bourdieu" de Nathalie Heinich, qui effectue très honnêtement un retour sur celui dont elle a été la disciple si longtemps avant d'en revenir tandis que d'autres ont préféré ne pas s'écarter du chemin que leur maître avait tracé pour eux vers le néant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 les "sixties", 21 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Pensée 68 (Poche)
Une critique sur un mode ironique et jubilatoire de la pensée des "sixties" comme les deux auteurs la nomment avec distance et mépris.
Ils font également une synthèse, très réductrice et en creux, de ces courants de pensée dont ils affublent les auteurs du nom de "philosophistes"...
Un ouvrage incisif, clair, concis, bref, bien construit et utile quelle que soit sa propre opinion.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


36 internautes sur 58 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le retour de la philosophie politique, 31 décembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Pensée 68 (Poche)
Cet excellent ouvrage, de nos deux plus grands philosophes politiques, met en lumière la philosophie française des années 60-70, post Marxiste, post Heidegerrienne et post Nietzschéenne. C'est un livre de philosophie et non, comme semblent le penser les autres commentateurs, une critique de Mai 68. Il n'est pas question des acquis sociaux que nous ne devons d'ailleurs ni à Foucault ni à Deleuze, mais du re-nouveau de la pensée politique, impossible après Marx. Si retour il y a, c'est à la critique (au sens propre du terme) Kantienne, comme n'ayant pas été dépassée par les philosophies post kantiennes. Les notions politiques "de gauche" ou "de droite" n'ont guère leur place dans ce domaine. Et si elles étaient pertinentes, il est amusant de voir nos commentateurs placer Heidegger et Nietzsche du coté des forces de progrès (gauche), eux qui n'ont eu de cesse de détruire la démocratie.
Ce livre n'est nullement un retour à un pseudo ordre moral. Il est un retour à l'humanisme et à la possibilité d'une philosophie politique. Eh oui, tous ces philosophes des années 60-70 sont des anti-humanistes, ce qui semble vous avoir échappé. Ce retour à la philosophie politique (enfin pensable) et à l'humanisme n'est certainement pas un retour à l'ordre et un virage à droite, mais une résurgence de la liberté et de la possiblité de penser le politique. Un retour de la subjectivité qui fut la cible de la philosophie allemande dont nos chers penseurs des années 60-70 se sont prévalus. Il fallait bien montrer les limites de ces philosphies pour expliquer ce retour à la philosophie de la subjectivité.
Il faut lire Ferry, Renaut, Rawls et Habermas si on veut, aujourd'hui, penser le politique. Et pour ceux que le retour à Kant répugne, je suis désolé, mais il est indispensable.
(P.S. : La libération de la femme, la contraception et la libération sexuelle viennent des USA et ne sont pas des bienfaits de l'anti-humanisme européen)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un ouvrage réducteur, 31 octobre 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Pensée 68 (Poche)
Ce livre est une entreprise destinée à démolir tout ce qui constitue la grandeur de la philosophie française. Il s'inscrit dans l'air du temps : la restauration de l'ordre moral à laquelle nous assistons impuissants. Ce livre n'est donc pas une quelconque contribution philosophique visant à élucider la pensée de certains auteurs (Foucault, Bourdieu, Derrida), mais un geste éminemment politique visant à liquider l'héritage de Mai 68. De ce point de vue, ce livre pourra être utile au futurs historiens qui s'intéresseront à la réaction qui sévissait dès la fin du XXe siècle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Trop détaillé, trop long, trop compliqué, 28 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Pensée 68 (Poche)
L'idée de ce livre est bonne. Je ne suis pas spécialiste de ces questions et j'ai besoin d'un accès rapide aux idées et à la quintescence. Je n'ai pas le temps de rentrer dans les détails présentés dans ce livre. De plus j'ai entendu Luc Ferry parler de son livre et c'est ce qui m'a attiré. Ce commentaire était lui trop réducteur. J'aurais besoin d'un intermédiaire. Enfin, dans son commentaire oral, Luc Ferry a dit "qu'il ne restait pas grand chose de la pensée 68". C'est aussi cela qui m'a fait acheté ce livre. Je pense le contraire: il reste beaucoup trop de la pensée 68. Et pour moi, beaucoup de nos problèmes actuels pennent leurs racines dans cette pensée 68. Mais voilà, je ne suis pas philosophe, moi!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 le docteur Jivaro, 5 septembre 2005
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Pensée 68 (Poche)
Luc Ferry se livre ici à un jeu bête et méchant: réduire tous les autres (Heidegger, Marx, Freud) aus dimensions de certains de leurs épigones hexagonaus (Derrida, Bourdieu, Lacan), puis réduire ceux-là aux caricatures qu'il peut en penser, pour condamner, par élargissement, les pensées maîtresses de notre modernité. Pensées-jivaro pour une évaluation castratrice, cela valait bien sans doute un siège éjectable au gouvernementRaffarin !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 L'histoire comme retour, 5 février 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Pensée 68 (Poche)
Dans ce livre-événement, L.Ferry et Alain Renaut dresse le tableau de la pensée française des années 60-70, en l'appelant Pensée 68. c'est non simplement très contestable à beaucoup de points de vue, mais ce livre constitue le lancement d'une vaste entreprise idéologique, celle du retour de l'ordre moral. Quand la pensée fait défaut, on parle toujours de retour. Ce n'était pas bon signe à l'époque (1985), ce ne l'est pas plus aujourd'hui. "L'histoire ne fait retour à rien" (Jean-Luc Nancy, L'oubli de la philosophie)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 48 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 un effarant pamphlet issu de la "pensée 85", 4 novembre 2003
Par 
Jidé (Bordeaux France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Pensée 68 (Poche)
Avant de devenir le ministre médiatique que nous connaissons, Ferry était un philosophe de droite qui entendait s'attaquer à la "pensée 68" (Foucault, Deleuze, Marcuse, les Situationnistes, etc), mère de tous les vices actuels, et odieuse force "réactionnaire" qui empêchait les vrais libéraux de "libéraliser" en paix.
Rappelons tout de même que c'est de la pensée 68 que sont nés des choses aussi évidentes, après coup, que "la vie scolaire" (distincte de la vie de classe), les délégués d'élèves et tout ce que l'école peut proposer en matière de citoyenneté !
Rappelons aussi que c'est encore de la "pensée 68" (une pensée difficilement réductible à un concept d'ailleurs) que sont apparus les premières revendications en matière d'égalité pour les femmes, de contraception, de libération sexuelle (mais il est vrai que ces termes semblent aujourd'hui bien galvaudés), etc.
On pourrait multiplier encore les conséquences directes -et à priori "positives"- de cette pensée tant honnie aujourd'hui ...
à lire tout de même, ne serait-ce que pour bien prendre la mesure de la pensée de cet individu à l'allure plutôt "innocente" ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Pensée 68
La Pensée 68 de Alain Renaut (Poche - 1988)
EUR 9,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit