undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 mai 2004
Vienne 1900, de Michael Pollak ou des témoignages qui aident à comprendre la situation de la Vienne de 1900, grâce à des extraits de livres d'artistes, de poiticiens qui nous transmettent leur savoir sur la capitale autrichienne à cette époque.
J'ai apprécié ce livre qui aborde de nombreux aspects de Vienne tels que les coutumes, l'art ou encore l'antisémitisme déjà présent. Les témoignages rendent l'histoire de la capitale plus réaliste encore. On se sent proche de ce passé. Un livre très intéréssant à découvrir.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2006
Cette réflexion fait mieux comprendre l'interaction entre l'affaiblissement du pouvoir, à l'époque la désintégration du Saint-Empire Germanique et le renouveau artistique à Vienne.

Ce constat m'évoque aussi la Venise décadente du XVIII marquée par l'affaiblissement de la République des Doges et l'essor des peintres les plus flaboyants.

Ne pouvant plus autant se réaliser socialement et doutant de leurs élites politiques, les individus avaient alors tendance à se replier sur la sphère privée, propice à la création, pour le bonheur des amateurs d'art et ... de réflexion que nous sommes !
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2011
Très bon bouquin, un peu pessimiste mais comment ne pas l'être quand on traite de décadence, même si elle est masquée par un semblant de renouveau. Tout refus de la nouveauté est un échec même si on ne veut pas le voir. La Sécession c'est juste un refus. On aime ou on n'aime pas mais l'apologie des frustrés, très peu pour moi. Mais Pollak est excellent commentateur.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)