Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Déjà un classique de la philosophie politique.
Ce livre deviendra un classique de la philosophie politique. Malgré la nécessité d'aller au-delà de son écriture difficile et du style quelquefois rébarbatif, l'argumentation est la plupart du temps claire et s'enchaîne solidement d'une section à l'autre. Il s'agit d'une histoire de nature politique, réalisée...
Publié le 19 octobre 2002 par Randee Melançon

versus
13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le livre qui a révolutionné ma façon de penser
Je ne suis ni philosophe, ni sociologue, ni étudiant, juste à la recherche d'une explication de la modernité. J'ignorais tout de Marcel Gauchet, avant de mettre la main sur ce livre dont le sous titre, "une histoire politique de la religion", m'avait attiré et correspond tout à fait au sujet traité. Il date de 1985. Les...
Publié le 3 décembre 2010 par M. Philippe Perrin


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Déjà un classique de la philosophie politique., 19 octobre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Désenchantement du monde - Une histoire politique de la religion (Broché)
Ce livre deviendra un classique de la philosophie politique. Malgré la nécessité d'aller au-delà de son écriture difficile et du style quelquefois rébarbatif, l'argumentation est la plupart du temps claire et s'enchaîne solidement d'une section à l'autre. Il s'agit d'une histoire de nature politique, réalisée "au télescope", de la religion entendue comme phénomène historique. L'approche est novatrice, le système est cohérent et prégnant de pistes futures de recherche et de discussion. On ne peut plus aujourd'hui parler de la modernité ou de l'évolution de la religion sans passer par cet ouvrage monumental. Gauchet y explique sa thèse selon laquelle le christianisme est la religion de la "sortie de la religion". Il portait en lui, dès son apparition, la possibilité parmi tant d'autres d'approfondir les dualités entre les mondes terrestre et céleste et de créer ainsi l'espace où s'est installé la modernité. La réalisation de cette possibilité expliquerait la séparation du social et du religieux et la perte d'importance de la religion dans nos vies. La thèse elle-même mérite réflexion -- l'ouvrage vaut la peine d'être étudié.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le livre qui a révolutionné ma façon de penser, 3 décembre 2010
Par 
M. Philippe Perrin (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le désenchantement du monde: Une histoire politique de la religion (Poche)
Je ne suis ni philosophe, ni sociologue, ni étudiant, juste à la recherche d'une explication de la modernité. J'ignorais tout de Marcel Gauchet, avant de mettre la main sur ce livre dont le sous titre, "une histoire politique de la religion", m'avait attiré et correspond tout à fait au sujet traité. Il date de 1985. Les "Confessions d'un Cardinal" (Olivier Le Gendre - 2007) l'évoque comme ayant été un sujet de discussion (de préoccupation ?) entre Jean Paul II et ses proches cardinaux. En bref, l'analyse de Marcel Gauchet m'a parue tout à fait pertinente. Le seul problème est que son style est lourd au point de le rendre souvent abscon ! Nombre de ses ouvrages postérieurs sont heureusement bien plus lisibles.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une référence obligée, 3 mars 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Désenchantement du monde - Une histoire politique de la religion (Broché)
Une des grandes oeuvres de théorie fondamentale (ou une des plus puissante prémisse à l'élaboration d'une théorie fondamentale et globale) à avoir vu le jour durant la deuxième moitié du xxe siècle ; Gauchet interroge le reversement de l'économie religieuse, de la dette envers un ordre intégralement reçu et à reproduire, en une nouvelle organisation du monde social historique et d'un nouveau rapport à soi par rapport auquel la Réforme constitue un point culminant, centrant la vérité sur l'autocorrespondance de l'ordre humain et sur la critique, la mise à l'épreuve des médiations collectives et institutionnelles reliant les sujets au pouvoir-faire, au pouvoir-connaître etc. mise à l'épreuve procédant par la confrontation de ces médiations aux lumières des interprètes individuels dont l'autonomie ou l'indépendance présumée se révèle, prend consistance et relief dans le même mouvement. Le désenchantement du monde ou: comment la régulation de la société s'est-elle progressivement centrée sur des principes qui se définissent ou se ramènent ultimement à la négation de l'existence de la société, de la dépendance subjective envers un ordre ou une vie plus vaste.
Malheureusement pour Gauchet, son option de retrait médiatique et de non-apparition (un penseur dans l'ombre) a le désaventage apparent de favoriser ou de ne pas contraindre suffisamment le parasitage, la copie, les pastiches, les reprises à peine masquées de cette oeuvre capitale auxquels se livrent quantités d'auteurs plus ou moins à succès. Par conséquent, disons les choses clairement au risque d'ignorer les reprises, les emprunts et les citations non avouées auxquels s'est livré aussi Gauchet et au risque de sur-enchérir sur la figure de l'auteur "original", inspiré et non réductible à la somme de ses lectures et de "l'air du temps", figure que ne revendique de toute façon pas Gauchet : le désenchantement du monde est une référence obligée
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Lourd et contourné, 4 mars 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le désenchantement du monde: Une histoire politique de la religion (Poche)
L'oeuvre de Marcel Gauchet est certainement importante. Mais quelle lourdeur dans le style et la pensée ! Il fait visiblement partie de ces philosophes qui font obscur pour faire profond. La thèse est intéressante pourtant; dommage qu'elle soit desservie par des tournures de phrases complexes sans nécessité, une syntaxe parfois fautive et une avalanche d'adjectifs et d'adverbes qui, loin de préciser le propos, le rendent abscons.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Très bon livre, 30 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Désenchantement du monde - Une histoire politique de la religion (Broché)
Très bon livre à lire pour comprendre mieux se pénétrer de l'esprit qui préside aux changements idéologiques contemporains. Je le recommande vivement à tous les internautes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Illisible, 24 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le désenchantement du monde: Une histoire politique de la religion (Poche)
Une écriture infecte ! Des phrases à n'en plus finir. A lire les soirs d'insomnie et avec des cachets d'aspirine. Le contenu est sans doute de grande valeur, hélas, M Gauchet s'écoute penser, et se regarde écrire.
Ex : "Le rôle passé de l'ordre des dieux est ici éclairé, autrement dit, par son effacement présent, à la lumière à la fois de la défection qui nous en distancie, et de la métamorphose qui nous y lie."
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


30 internautes sur 66 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Le Marcel G., la pensée XXS, taille unique., 29 septembre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le désenchantement du monde: Une histoire politique de la religion (Poche)
M. Marcel Gauchet est sûrement quelqu'un de très intelligent. La preuve : il est directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales. On suppute (toi-même !) à la lecture de cet intitulé un peu ronflant qu'il y aurait de basses études, à l'image des basses aeuvres ou des basses eaux. Si un décideur quelconque lit cette chronique, je postule, je suis the right man in the right place (de plus, parfaitement bilingue). Sa nomination à ce poste a bien dû faire plaisir à sa maman.
Reprenons. Donc, M. Gauchet est très intelligent, comme le prouve également son parcours, qui l'a mené de l'extrême-gauche au centre Raymond Aron et à la revue Le Débat.
Comme il est très intelligent, qu'il est un universitaire reconnu, qu'il a mené le parcours habituel des quelques dizaines de personnes qui confisquent la parole en France, M. Gauchet ne peut faire moins que d'écrire des classiques. C'est du moins ce qu'on lit partout à propos de son ouvrage Le Désenchantement du monde, sobrement sous-titré Une histoire politique de la religion.
Shuffle Master a vu là un ouvrage et une ambition à sa mesure.
Voici son verdict, au terme de la lecture des 37 pages de présentation. Aller plus avant serait parfaitement inutile.
M. Marcel Gauchet est un philosophe. Et un bon philosophe est un philosophe abscons. Cela se confirme assez rapidement puisque dans ces quelques pages, on assiste à une succession d'enfoncements de portes ouvertes, la vacuité du propos étant (mal) camouflée sous une syntaxe qui se voudrait profonde mais qui n'est que pesante et indigeste : accumulation de substantifs, de verbes à l'infinitif, d'adverbes, peu ou pas d'adjectifs, constructions des phrases....en bref tous les clichés du jargon philosophique habituel, sans oublier bien sûr le fameux PARADOXE, utilisé à toutes les sauces. Le plus beau étant « le christianisme aura été la religion de la sortie de la religion »(page 11). C`est pas beau, çà, Coco ? Un autre exemple ? Avec deux paradoxes dans la même phrase, oui Monsieur ; Page 33 : « les hommes disposent inconsciemment d'eux-mêmes, et notamment de leur conscience d'eux-mêmes, liberté d'autant plus énigmatique qu'elle est administration de la contrainte par excellence, celle qui nous fait être ce que nous sommes ». M. Gauchet ne maîtrise cependant pas tous les registres car lorsqu'il s'essaye au juridique, avec la locution « sauf à... », il se plante (toujours page 33 : ces transitions relèvent d'un travail d'invention pure dont il faudrait se borner à accueillir le mystère, sauf à le mutiler », ce qui ne veut rien dire). M. Gauchet n'a donc rien à dire et en plus, il le dit mal.
M. Gauchet n'aime pas les sociologues (page 36). On comprend pourquoi. Les sociologues travaillent sur des faits, bruts, avérés...., alors que M. Marcel Gauchet fait dans l'essai, c'est-à-dire l'élucubration totale, maladie bien française dont il n'est qu'une des manifestations.
M. Gauchet n'assume pas sa suffisance : il se répand en excuses de la page 33 à la page 37 sur la difficulté de son grand aeuvre, en nous faisant le coup de la casuistique jésuitique. Faut assumer, Marcel, t'es directeur de l'École des.....(voir plus haut).
Bref, un ouvrage qui gagne à être méconnu.
Merci qui ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un livre culte., 5 février 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le désenchantement du monde: Une histoire politique de la religion (Poche)
Ce livre a contribué grandement à la notoriété de Marcel Gauchet directeur de la revue "LE DEBAT" mais ce livre est toujours d'actualité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le désenchantement du monde: Une histoire politique de la religion
Le désenchantement du monde: Une histoire politique de la religion de Marcel Gauchet (Poche - 24 novembre 2005)
EUR 10,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit