undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

7
3,7 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
L'histoire est bien écrite mais dans la version Kindle, il y a beaucoup trop de coquilles. Mauvaises lettres, typographie non respectée et des coupures mal faites.

L'histoire est très bien racontée et retrace à la perfection la fabuleuse histoire du Capitaine Bligh qui a fait plus de 6500km sur une coque de noix avec une partie de son équipage.
Je regrette juste que Jules Verne n'ait pas assez détaillé les souffrances de ces marins sur leur barque, ainsi que d'autres passages pourtant véridiques.

Très bonne lecture sinon, parfaite pour un court trajet en train. (Une soixantaine de pages sur Kindle).
La version pour Kindle ne contient qu'une nouvelle : Les Révoltés de la Bounty. "Un Drame au Mexique" n'y est pas présent
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 25 août 2015
Tiré d'un fait divers réel, cette nouvelle de Jules Verne écrite en 1878 s'avère pour le moins.....courte ! (35 pages) . Le 23 décembre 1787, le Bounty, navire anglais de 215 tonneaux portant 46 hommes d'équipage, prend la mer sous le commandement du terrible capitaine Bligh et de son second l'officier Christian Fletcher. Le 28 avril 1789 (les voyages étaient longs à cette époque...), lassé de la tyrannie et des injustices de leur capitaine, l'équipage, emmené par Christian Fletcher se mutine...La suite est connue pour avoir été à maintes reprises adaptée au cinéma, avec à chaque fois une vedette dans le rôle du chef des mutins : Clark Gable (1935), Marlon Brando (1962) et Mel Gibson (1984).

Mais là où le cinéma célèbre la révolte de l'équipage du Bounty comme une ode à la liberté et un symbole de la résistance à l'oppression, Jules Verne, prenant fait et cause pour le capitaine et les marins restés fidèles, n'y voit qu'une abominable atteinte à l'autorité et à l'ordre établi, dévoilant ainsi l'un des aspects de sa personnalité et de ses convictions politiques, royaliste, légaliste et très hostile aux idéaux de la Révolution Française.

Le récit aurait pu être interessant s'il avait été mieux developpé, mais il est trop court et au final on reste sur sa faim avec un goût d'inachevé...

L'édition Folio comporte une seconde nouvelle, "Maitre Zacharius", que l'on peut qualifier de "fantastique" et pour laquelle le commentaire suivant avait déjà été rédigé :

Dans cette étrange nouvelle du jeune Verne, datant de 1854, un horloger genevois, Maître Zacharius, se trouve au prise avec le Diable. Attisant, au nom de la science, son orgueil jusqu'au blasphème, ce dernier propose alors au maître horloger d'échanger la main de sa fille contre une vie éternelle. Un pacte diabolique qui ne pourra avoir qu'une issue fatale...

A la lecture de cette nouvelle fantastique, on pense bien évidemment au "Faust" de Goethe (1808), mais également à "La Horla" de Maupassant (1886) que, d'une certaine manière, elle préfigure par ses descriptions et son climat inquiètant. Des thèmes et procédés typiquement verniens sont aussi à l'oeuvre. Ainsi l'obsession du basculement dans la folie, qui formait déjà la trame principale d'une nouvelle antérieure, "un drame dans les airs" (1852), se retrouve ici amplifiée par le recours cumulé du fantastique et du religieux. Jules Verne utilise également le récit, comme à son habitude, pour faire oeuvre pédagogique, en y exposant les dernières avancées de la science, ici la science horlogère. S'en suit un petit exposé sur le temps dans lequel l'écrivain souligne, fort à propos, que l'époque n'est plus à l'approximation de sa mesure. Nous ne mettons plus deux siècles à batir une cathédrale. Les trains doivent partir et arriver à l'heure, les magasins et les usines ouvrir et fermer en fonction d' horaires stricts. Desormais les sciences physiques et astronomiques ne peuvent plus établir leurs calculs sans une mesure scupuleusement exacte du temps. Nous commencions à vivre, ce qui était nouveau à l'époque, sous la dictature des horloges....

De manière assez curieuse, la nouvelle baigne également dans un climat de religiosité exacerbée qui voit certains de ses protagonistes (la fille de l'horloger, la servante...) en appeler à Dieu chaque fois que le Diable pousse Maitre Zacharius à célébrer son propre génie et sa confiance absolue en la science. On voit ainsi se dessiner en filigrane, un conflit qui irriguera tout le XIXème siècle, depuis Champollion jusque Darwin, celui de la lutte que se livreront, à chacune de ses avancées, science et religion catholique. Sur ce point les intentions de Jules Verne ne semblent pas très claires : souhaite t -il alerter le public sur les limites et les dangers d'une science qui se voudrait omnisciente ? Ou, en tant que croyant, manifeste t-il son inquiètude et celles du parti ultramontain, puissant à l'époque, devant l'affaiblissement relatif du catholicisme et du pouvoir papal à l"oeuvre en Italie et partout en Europe ?

Une nouvelle mineure dans l'oeuvre de Jules Verne, mais qui ne manque pas d'intérêt lorsqu'on la resitue dans son époque.
77 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 février 2008
Voici un petit livre très court regroupant deux nouvelles de Jules Verne ; de quoi occuper un petit trajet en train. La première "Les Révoltés du Bounty" est basée sur une histoire vraie et raconte la révolte au sein de l'équipage d'un bateau ; je reste assez surpris que Jules Verne n'ait pas trouvé matière à bâtir une histoire plus longue. La deuxième histoire "Maître Zacharius" est celle d'un horloger dont les montres qu'il a fabriquées tombent en panne les unes après les autres. Une histoire qui m'a un peu moins plu, mais qui peut évoquer par certains aspects les créateurs fous tels que Frankenstein, rattrapés par leurs créations.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 février 2008
Autre chose à retenir de 1789 : sur la Bounty, chargée d'acheter à Tahiti l'arbre à pain pour l'implanter aux Antilles, le commandant Bligh ne rigole pas avec la discipline. Le second Fletcher ne rigole pas avec la dignité. S'ensuit un petit malentendu d'où le premier ressort assis sur un tonneau d'eau douce, au fond d'une chaloupe, avec quelques heberlués compagnons d'infortune. Le 2è finira sur une île, les doigts de pied en éventail, où l'on retrouvera le fruit de ses amours avec la fille du chef.

Jules Verne a lu pour nous les registres, les livres de bord et les minutes des procès : tout ce que Marlon Brando exagère ou que Cary Grant a oublié de dire est dans ces quelques pages, qui se lisent, selon l'expression consacrée, comme un roman.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 16 février 2014
J'aime beaucoup Jules Verne et ne connaissais pas ce titre. Intéressant, mais trop court, surtout lorsque l'on connaît certains épisodes de cette grande aventure réelle mais qui ne sont pas même évoqués par Jules Verne.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 avril 2013
Bon livre mais trop court. Je connais le film et j'ai retrouver un peu de ce film dans ce livre.
Merci pour ce bon moment et en plus gratuit !!
Bonne lecture a vous.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 9 juin 2013
Que demander de plus? avoir la possibilité de lire gratuitement, cela se fait rare de nos jours. donc à conseiller et enjoy!!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Les révoltés de la Bounty : Suivi de L'île, de Lord Byron
Les révoltés de la Bounty : Suivi de L'île, de Lord Byron de Jules Verne (Poche - 7 janvier 2013)
EUR 2,00

Cyrano de Bergerac
Cyrano de Bergerac de Edmond ROSTAND (Poche - 23 juin 2005)
EUR 1,55

Les cahiers Sésamath 5e
Les cahiers Sésamath 5e de Sésamath (Broché - 20 avril 2015)
EUR 5,30