undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles7
4,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:2,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 novembre 2012
Livre très intéressant. Très critique à l'égard de la société. Un avis à prendre en compte...
Je le recommande pour tous ceux qui s'intéresse à la littérature moderne.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 août 2010
Nos propres ressentis,notre Histoire.
Mais n'est pas Millet qui veut.
On rêve en parcourant ce livre du temps jadis .
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2014
R. Millet écrit remarquablement et présente des caractères que peu de gens peuvent comprendre dans la précipitation de la vie actuelle.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2013
Ce petit livre, 96 pages, se lis presque d'une traite en suivant la plume fluide de monsieur Millet. J'aime son style presque autant que ses idées, ou es-ce l'inverse ?

Il est de ces livres qui vous conforte dans vos choix de vie et vous fait sentir moins seul face à cette société décadente. Il parait que pour vivre heureux, il faut vivre...caché.

A lire et à prêter.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Richard Millet se remémore, grâce à ce livre qui exprime l’essentiel en 90 pages, son grand-père mort quinze jours après sa naissance. Cet homme né au XIX° siècle, toulousain d’adoption, promène un regard solitaire sur son entourage. Dans ce contexte de la fin du XIX° et de la première moitié du XX° siècle, des hommes ont le sentiment de dominer le monde en exhibant sur leur entourage l’orgueil et la rigidité d’esprit et parfois une sévérité sans pareille à l’égard des enfants. Cet homme, a, pour employer un langage courant, « réussi » sa vie sociale puisqu’il a quitté sa campagne limousine natale pour aller vivre en ville et devenir préparateur en pharmacie ; et sa solitude le conduit à une sorte d’accomplissement personnel. Nous avons là le récit d'un homme pour qui la solitude constitue davantage un accomplissement qu'elle ne révèle une misanthropie ou la contestation d'un ordre moral. Elle lui permet en effet de laisser libre cours à son originalité ou ses bizarreries.

En remontant le cours de la filiation, Richard Millet comprend alors mieux la phrase prononcée par son grand-père à l’annonce de sa naissance : « Je peux mourir en paix. » Car le lit où reposer sera ainsi comme la figure agrandie du berceau, la chaîne des vivants et des morts s’entrelaçant dans une danse à la fois macabre et joyeuse.

Ce petit livre, au titre à mon avis assez mal choisi, raconte la réflexion d'un homme sur ses origines familiales et ses ancêtres. Mêlant réalité et imaginaire, il revient sur les destins de son père et de son grand père. Il imagine la vie de ce dernier, mort quelques jours, après sa naissance, à travers quelques témoignages et quelques photographies jaunies.

Ce récit nostalgique est très beau. Le rythme et l'écriture élégante et limpide transmettent au lecteur le tranquille sentiment légèrement mélancolique du temps qui passe en effaçant des pans entiers de l'histoire d'individus qui ont contribué à former une famille. Richard Millet aime la musique de la phrase, et on se laisse volontiers emporté par elle. Ce texte court est une étude et une introspection très intéressantes et bien construites.

Bien sûr, on ne peut s'empêcher de penser à Pierre Bergounioux, autre Corrézien enchaîné au passé et à ses fantômes. Et c'est un bel hommage que d'appartenir à la même famille littéraire...
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2013
j'ai beaucoup aimé ce petit livre qui a comme un goût de madeleine. Heureux celui qui sait employer la solitude, cet instant privilégié qui donne le temps au temps pour nous construire, ce moment que beaucoup ont perdu sinon connu dans notre société de l'éphémère et de la mise en spectacle de soi-même, seule raison de survivre sinon d'être dans cette société de l'égalitarisme où à force de se conformer aux valeurs idéologiques du jour on en devient personne puis rien. Richard Millet nous raconte ses racines et ses moments si doux que ceux de ma génération se rappellent avec délice : l'odeur des plats mitonnés par une grand'mère, les réunions de famille et les "histoires" qu'on se raconte en secret ou celles d'un "ancêtre" pas comme tout le monde,et qui donnent du sens à nos propres racines et constituent ces particularités que l'on se transmet autour du nom et tout ce qui fait que nous n'étions pas élevés "hors sol" comme les générations actuelles, sans terres, sans souvenirs, sans histoire, sans racines, arbres déracinés sans possibilités de croissance vers le haut. Un beau livre écrit par un auteur qui est un "honnête homme" et que certains ont osé, par ailleurs, qualifier de réactionnaire voire pire : ils ne savent pas que la mélancolie est un état de richesses et qu'aimer être seul avec soi , comme ce grand'père inconnu et fantasmé que nous raconte Richard Millet, c'est se connaître, c'est se prendre , c'est s'apprendre et pouvoir se raconter;alors je les plains ces pleins de vide qui se moquent et les laisse dans leur Enfer. Moi, j'ai eu du plaisir, un plaisir tout simple comme les petits bonheurs.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2014
Désolé, ce livre m'a ennuyé. La vie des ancêtres de Richard Millet et/ou la saga familiale ne m’a pas intéressé le moins du monde : j’ai eu peine à terminer cet ouvrage pourtant très court. C’est triste, c’est même un peu désuet et je n’ai vibré à aucun moment. Heureusement c’est bien écrit, heureusement ce n’est pas cher mais cela ne suffit pas.
Et puisqu’il s’agit d’une histoire de famille, « oserais-je » préférer Catherine à Richard…
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,00 €