undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
En abordant cet ouvrage, je m'attendais à un roman plan-plan avec des péripéties qu'on aime à trouver prévisibles, bref: à un texte conçu pour plaire au plus grand nombre, un best-seller calibré. Quelle ne fut pas ma surprise de trouver ici une série noire jubilatoire, dans la plus grande tradition du genre: rythme d'enfer, un certain humour noir, et des situations invraisemblables. Concrètement, ce roman propose à son lecteur de la castagne, des amours contrariées à grands coups de poing, et pas mal d'aventure. Et comme ça se passe dans les contrées les plus reculées de l'Australie, chaque lecteur trouvera ici son content de kangourous. Mais attention: après "Cul-de-sac", plus jamais vous ne mangerez vos steaks de kangourou de la même façon qu'avant...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
54 sur 58 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 janvier 2003
J'ai découvert Douglas Kennedy en lisant "L'homme qui voulait vivre sa vie", dévoré en une longue soirée haletante. J'attendais le même plaisir de "Cul de Sac" en m'apprêtant cependant à toutes les indulgences que l'on doit à un premier roman. J'ai été sciée : par la maîtrise de la narration, l'humour décapant, la férocité de la contre-satire (l'homme battu victime de violences conjugales) - bref par la légèreté et la noirceur conjointes de ce série noire très enlevé !
Une vraie réussite, un vrai écrivain.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 mai 2007
Un des 1er roman de Douglas Kennedy et il est bien dommage qu'il n'ait pas continué dans cette veine.

On sent un manque d'expérience dans l'écriture mais hormis la fin qui est un peu baclée, l'histoire est bien menée et pas si extravagante pour qui connait un peu l'intérieur de L'Australie.

Les personnages sont à mourir de rire et c'est à lire avec beaucoup de recul;

A recommander à toux ceux qui rêvent d'une herbe plus verte ailleurs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
27 sur 30 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 novembre 2003
Habituellement , ce sont plutôt les femmes qui sont enfermées , exploitées ,dominées . Dans ce roman , le héros , un homme, n'a plus son libre arbitre et subit les évènements :marié de force il est retenu prisonnier par sa femme dans un lieu complétement paumé au milieu de nul part .L'histoire est très bien bâtie , chargée de suspens et tout à fait crédible .
A dévorer sans modération.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Pour faire un break dans sa morne vie de journaliste américain de seconde zone, Nick décide de traverser l'Australie du nord au sud, de Perth à Sidney. A bord d'un vieux combi WV, il projette de parcourir les milliers de kilomètres de désert brûlant du centre de l'île continent. En chemin, il commence par percuter un kangourou, puis par rencontrer Angie, une étrange auto stoppeuse qui lui tombe dans les bras avant de l'entraîner dans une communauté fort bizarre, cachée au fin fond de nulle part, au plus profond de l'outback profond ! Les choses vont progressivement se gâter jusqu'à tourner au cauchemar absolu'
Douglas Kennedy, journaliste lui-même et également auteur d'une excellente étude sur la « Christian Belt » des états du sud (« Au pays de Dieu »), nous propose un vrai roman noir d'excellente facture, parfaitement documenté sur l'Australie réelle, bien loin des plages, du surf et des habituels clichés touristiques. Dans un style vif, agréable et émaillé d'argot, il nous décrit une situation catastrophique, des personnages improbables et déjantés avec un humour et un détachement tel que cette histoire rocambolesque et calamiteuse en devient absolument passionnante. A ne pas manquer'
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 avril 2011
Attention, ça décoiffe sévère !
A la fois drôle et terrifiant, et quelle verve ! Cette verve qui n'appartient qu'à l'auteur et qui fait tout le sel de cette histoire cauchemardesque, qui réussit malgré tout à faire rire le lecteur, tellement les situations dans lesquelles se retrouve le héros déraciné sont atroces - mais jubilatoires pour nous !

Petite précision pour les puristes du style très vivant de ce polar extrême : il est ressorti dans une nouvelle traduction très plate sous le titre de "Piège nuptial", et c'est fort regrettable. Soi-disant pour donner une cohérence au style, ou plutôt à la traduction des derniers romans à l'eau de rose (mais plutôt bien fichus) de Kennedy, qui n'ont rien à voir avec ce roman noir destroy.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 juillet 2006
Quand on commence à lire ce roman, je peux vous assurer qu'on dévore chacune des pages, tant le style littéraire est agréable et le suspense prenant!

On se prend immédiatement d'affection pour ce pauvre yankee peaumé dans cet immense pays qu'est l'Australie, qui n'a rien demandé à personne, et qui se retrouve embarqué dans la pire des galères possibles...

L'Australie nous est décrite à travers les yeux de ce touriste américain, le tout dans un mélange d'humour et de réalisme aussi efficace, sinon plus, qu'un guide touristique. Ces immenses déserts, ce bush impénétrable, cette chaleur omniprésente, ces villes miteuses et sa population haute en couleurs...

Et puis il y a ce suspense digne d'un survival au cinéma, qui nous prend aux tripes et qui ne nous lâche plus jusqu'à un final boulversant et qui marque... Après ça, vous ne verrez plus l'Australie de la même façon... Un must!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
34 sur 39 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 octobre 2002
Premier roman de Douglas Kennedy, Cul de sac est aux antipodes de "l'homme qui voulait vivre sa vie" et des "désarrois de Ned Allen". On y retrouve les ingrédients qui ont fait le succès de l'auteur; une intrigue parfaite, la force du destin, une humanité dans la conduite du héros face à des évènements exceptionnels. C'est un polar halletant que l'on dévore en trois jours. Heureusement que le nouveau roman "Rien ne va plus" vient de sortir. Difficile de trouver un auteur plus captivant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 septembre 2006
Un roman inoubliable pour cet Américain fraîchement débarqué en Australie pour y faire du tourisme en routard et découvrir les côtés sauvages et inexplorés de cet immense pays.

Il ne va pas être déçu. Il va être pris en otage par un petit clan vivant reclus au fin fond du désert, et là, c'est le cauchemar qui commence pour lui.

Le style d'écriture est cru, sans fioriture. Le rythme est soutenu, le tout relevé d'un soupçon d'humour noir bien dosé.

Un roman à lire sans attendre et que vous ne serez pas prêt d'oublier.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 juin 2004
Comme bien des lecteurs Douglas Kennedy , ce n'est pas par Cul de Sac que j'ai commencé mon immersion dans le trés prenant monde de l'écriture de Douglas Kennedy. Cul de sac est un roman incontournable dans le style Thriller et tient en haleine de la première à la dernière page, ce qui n'est pas la loi du genre. Oppressant tout simplement, rien n'est gagné dans ce roman et pendant la lecture de cette oeuvre le lecteur hésite à savoir si le pire est passé ou à venir.Je le recommande aux amateurs du genre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Piège nuptial
Piège nuptial de Douglas Kennedy (Poche - 21 octobre 2010)
EUR 6,80

La poursuite du bonheur
La poursuite du bonheur de Douglas KENNEDY (Poche - 21 octobre 2010)
EUR 8,10

L'homme qui voulait vivre sa vie
L'homme qui voulait vivre sa vie de Douglas KENNEDY (Poche - 21 octobre 2010)
EUR 7,70