undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles84
4,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:4,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 septembre 2006
Les lettres se succèdent, les intrigues s'entremêlent, les personnages se révèlent... Impossible de s'interrompre en cours de lecture de ce chef d'oeuvre de la langue française -et ce titre est largement mérité. A se demander d'ailleurs comment un homme qui a écrit si peu est arrivé à cette perfection. Les lettres semblent être écrites par des personnes réelles. Et dans cette incroyable justesse psychologique, Choderlos de Laclos parvient à essemer une certaine vision des préoccupations de ses contemporains. On s'attache à tous les personnages, qui ont chacun leurs charmes dans ce qu'ils sont au fond d'eux. Le scénario, complexe mais limpide, est également une référence du genre. Enfin, la langue française est superbement maîtrisée. Les figures de style, la syntaxe et la ponctuation laissent pantois. La jubilation que me procure ce livre m'incite à le lire à chaque fois sous un angle différent, et le place haut-la-main comme mon ouvrage préféré.
0Commentaire|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2004
Roman épistolaire, roman libertin, roman immoral, Les liaisons dangereuses regroupe la correspondance de quelques aristocratiques dont les meneurs de jeux, la perfide et séduisante marquise de Merteuil et l'impitoyable séducteur vicomte de Valmont, anciens amants mais liés par les lettres, partagent le même goût de la conquète, de la tromperie et de l'interdit.
La pure Madame de Tourvel que Valmont veut séduire et l'innocente Cécile de Volanges en qui Merteuil voit un moyen habile de se venger d'un prétendant ingrat en la désonnorant avant son mariage, vont être les victimes principales de cette stratégie de séduction et de corruption qui se met en oeuvre tout au long du roman.
Surtout, Laclos s'ingénie à organiser son roman de façon à ce que les mêmes évènements se succèdent, racontés selon des points de vue différents. Les lettres se répondent, contrastent, se font écho dans une variété de style d'autant plus riches que les deux libetins (Valmont et Merteuil) excellent dans l'art de s'adapter fourbement à leur destinataire. La richesse langagière du livre s'ajoute ainsi au plaisir du lecteur-voyeur qui, seul, voit le vrai visage des personnages évoluant dans un monde de faux semblants et de dissimulation.
Malgré le parfum de scandale qui continue d'entourer ce livre sublime, on ne peut qu'admirer le génie diabolique des libertins, leur formidable intelligence mise au service de leur volonté de dominer et de nuire, et le génie de Laclos dont l'oeuvre complexe s'orchestre parfaitement autour de la déchéance de ses personnages. Du grand art.
11 commentaire|35 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une étude clinique des libertins , du libertinage et du vice comme de la vertu . Une réflexion servie par un texte somptueux et une langue absolument superbe .

Enormément de subtilité dans les nuances du texte qui font de cette prose un sommet dans la profusion des détails et dans l'intensité.
L'époque est puissamment ressentie et son atmosphère rayonne littéralement .

A bien y réfléchir c'est avant tout un essai sur la nature humaine .. le jeux ... la passion ... la ruse et la joute .
A force de simuler la guerre on finit par se la faire .
A force de manipuler et de calculer on déshumanise l'objet de ses attentions et de son affection , alors que l'on s'atteint soi-même dans la même mesure ?

Le libertinage est moins promu et pesé dans ce texte que la nature humaine examinée . Alors que l'innocence et la vertu ne sont pas plus respectable en soit que le vice, car elles apparaissent comme une faiblesse et une quasi inadaptation et finalement comme un obstacle au bonheur , à l'équilibre et à la raison .

Ce que Laclos espérait démontrer à mon humble avis et entre autres , c'est que seule la rigueur et la mesure couplés à la volonté et au discernement conduisent quelque part .

C'est un grand moment de langue et de civilisation française que ce roman.

Une sorte de grand siècle exquis de subtilités , d'exigences et d'ampleur .

Chaque phrase est un délice de rythme , d'intensité et de calcul .

Ps : Pour information , ce texte et son auteur n'ont rien à voir avec Le Marquis De Sade .
88 commentaires|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2012
On est très vite absorbé par ce roman épistolaire. Et ça je ne l'aurai pas cru avant de débuter ma lecture.

On y suit les correspondances de différents protagonistes, et chacun d'entre eux à son propre style. C'est tellement bien écrit qu'on croirait que ce sont des personnes réelles qui ont écrit chacune des lettres. A aucun moment je ne me suis ennuyer on va de rebondissement en rebondissement. Quand on croit la victoire acquise elle est repoussée par un imprévu. J'ai vraiment adoré suivre cette lutte qu'avait les femmes de cette époques entre l'Amour et la vertu. Au final, on se rend compte que la vertu n'a peu de valeur face à l'Amour

Une fin superbe, vient achever cette formidable œuvre.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 avril 2012
En règle générale, le lecteur est plutôt en empathie avec l'amoureux en souffrance.
Ici, c'est le contraire !!
Choderlos de Laclos nous met en condition de nous régaler des manigances de la marquise de Merteuil et de Valmont, qui infligent les pires tourments à la jeune Mle Volanges et la non moins prude Mme de Tourvel.
Ajoutons à cela le style épistolaire du roman, avec le langage du 18 ème siecle, et nous pouvons dire que ce livre est un pur bijou.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 décembre 2011
Que dire des liaisons dangereuses si ce n'est que c'est une œuvre fondamentale de la littérature Française? Instantané de la noble société du XVIII ièm siècle, vibrant exemple du roman épistolaire, précurseur du romantisme, petit manifeste féministe dénonçant le carcan social de l'époque, ce livre est tout cela à la fois. Les liaisons dangereuses montre un monde partagé entre les dévots et les libertins dans un Français sublime. D'aucun disent que ce roman est érotique et pourtant, rien de vulgaire peu ou pas de mots crus, le tout est voilé derrière la métaphore élégante, on est bien loin du marquis de Sade. Beaucoup y ont vu une œuvre infâme, d'autre une œuvre dont la morale devrait être enseigné à toute les jeunes filles. Ce roman a surtout dérangé par l'image qu'il renvoyait à la noblesse tel un miroirs.
Cette édition est parfaite, la facture est impeccable, l'appareil critique est prodigieux qui constitue un cour complet sur l'œuvre, accompagne de nombreuses gravures. Bravo aux éditions Gallimard.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2014
Quel chef-d'oeuvre, je suis ravie d'avoir pu découvrir un aussi bon livre ! Je l'ai lu principalement pour le bac de français de fin d'année, mais cette lecture s'est avérée, au fil des pages, plus agréable que ce que je pensais.

La Marquise de Merteuil, voulant se venger de Mr de Gercourt, envoie son vieil ami et ancien amant le Vicomte de Valmont séduire la préposée future fiancée de Mr de Gercourt, la jeune Cécile Volanges. Mais cette dernière va rapidement tomber sous le charme du chevalier Danceny. De son côté, le Vicomte de Valmont va profiter de son séjour chez sa tant madame de Rosemonde pour établir sa "mission", et va s'amouracher d'une nouvelle conquête : La présidente de Tourvel.

Ce roman épistolaire, composait de 175 lettres au total, peut paraître volumineux aux premiers abords, mais les lettres présentées sont toutes très courtes (elles n'excellent pas 10 pages pour la plus longue), et on se prend très rapidement au jeu de l'échange. Le style d'écriture de Pierre Choderlos de Laclos n'est pas compliqué, il peut être à la portée de tous.

Dans ce roman, le libertinage et l'amour sont au centre de tout, présents à chaque page. Le lecteur, étant omniscient, semble découvrir, intimement, la vie de chacun.

Les personnages du roman sont séparés en deux groupes bien distincts ; les libertins, composés de la Marquise de Merteuil et du Vicomte de Valmont, ainsi que les victimes, qui sont toutes les autres personnes piégées et manipulées par les deux personnages sus-mentionnés.

Comme il n'y a pas de réel protagoniste, le lecteur est libre de se forger sa propre opinion sur les caractères de chacun.
Dans un premier temps, nous pouvons prétendre que les libertin sont des "méchants", méchanceté due à l'abus de la confiance des victimes. Ils s'amusent donc des mensonges qu'ils leurs livrent, et entretiennent une certaine complicité entre eux ; ils se révèlent tout, se raconte librement leurs mensonges et leurs mauvais agissements.
La facilité que les libertins ont à berner les victimes, montrent que ces dernières sont très naïves. On pourrait même penser qu'elles sont bêtes... ou trop gentilles. De là, naît un certain attachement à ces pauvres personnes.
Mais après-coup, les stratégies de ces deux compères pour arriver à leur fin nous amuse. Ils font preuve de beaucoup de persuasion, ils inspirent confiance aux victimes, de façon à se qu'elles se confient à eux, sans imaginer la supercherie qui se joue à l'arrière.

Subjuguée par les pages et par les intrigues amoureuses, je n'arrivais pas à lâcher ne serait-ce qu'un instant ce livre. Les mots de Pierre Choderlos de Laclos s'enchaînaient tout seul... le changement d'attitude de certains personnages s'est fait tellement doucement, que je ne m'en suis même pas rendu compte. Je prends en exemple la présidente de Tourvel ; si nous regardons seulement son état d'esprit au début et que nous le comparons à ce qu'elle ressent à la fin... c'est tout le contraire ! On assiste donc à de véritables retournements de situation, bien maîtrisés par l'auteur, qui arrive à les faire couler très doucement...

La fin du récit est très inattendue, c'est l'apothéose, une fin bouleversante, qui montre bien les limites de l'amour.

Si vous n'avez pas lu ce livre, je vous le recommande ardemment. Il est à lire absolument ! Après avoir traversé tant de siècles, il est toujours d'actualité, et apprécié à sa juste valeur. J'espère que des millions d'autres gens pourront, comme moi, avoir le plaisir de le lire...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2013
A lire et relire ce formidable roman, j'en viens à l'idée que le personnage le plus énigmatique, le plus complexe, est sans aucun doute celui du Vicomte de VALMONT.
Déchiré constamment entre son souci de performance sexuelle et sa fascination amoureuse irréversible pour Madame de TOURVEL, qui bien sûr est à l'opposé de son univers mental, il ne pourra jamais trancher et y perdra la vie.
L'auteur, en indiquant que la dernière lettre de VALMONT ne s'est pas retrouvée, nous laisse définitivement dans l'incertitude, et cette manière de faire donne à l'épilogue une classe réelle dans la parfaite lignée de ce chef d’œuvre.
Certes, ses dernières paroles adressées au Chevalier DANCENY " ... c'est un honnête homme .." pourraient indiquer quelques remords tardifs ; en réalité, VALMONT s'est toujours désolé, dès le début du roman, de devoir en faire une victime collatérale des machinations de Madame de MERTEUIL, mais qu'il accentuera lui-même en voulant se venger de la mère de Cécile.
Laclos renvoie donc dos à dos les méchants et les naïfs, ce qui n'était peut-être pas son idée initiale, et l'origine d'une partie au moins du scandale déclenché par ce livre d'une force incroyable.
Enfin, il faut noter que cet ouvrage a été publié la 1ère fois en 1782. En 1787, a lieu la création de Don Giovanni de Mozart. Et le parallèle ne manque pas d'intérêt : 2 œuvres sur le thème de la sexualité dévoyée, qui commencent comme une comédie et qui se terminent en drame. Laclos s'intéressait-il à la musique de son temps ? La seule allusion dans ce roman est une comparaison de Valmont avec le style de la musique baroque (ariette, récitatif obligé ...). Quant à Mozart, je n'ai jamais rien lu qui puisse faire penser que Dal Ponte, son librettiste, connaissait le livre de Laclos.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2012
La forme, le style, le ton, la liberté et la perversion des deux héros, font de ce roman du siècle de Lumières, un ouvrage unique en son genre et qui mérite grandement le détour. L'intrigue est intelligente, les personnages complexes, la langue belle, le libertinage élevés au rang d'art mais le dénouement reste somme toute assez moral. La vertu triomphe du vice et l'honneur de Choderlos de Laclos est sauf !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2013
Je connais ce roman par cœur, de même que l'adaptation de Frears ; mais je ne me lasserai jamais d'aucun des deux. L'œuvre est tout simplement extraordinaire, et sa particularité, qui est d'être épistolaire, sert magnifiquement l'intrigue. Tout n'est qu'apparences, complots, manipulations cruelles et virtuoses. Il est hilarant (quoique) de lire deux versions d'un même événement, celle de la victime abusée, et celle du manipulateur. Le personnage de la Marquise de Merteuil est incroyable, assumant dans une certaine mesure l'esprit des Lumières et manifestant un féminisme assumé. C'est l'un des personnages les plus forts que j'ai croisés dans mes lectures. Enfin, et ce n'est pas négligeable, j'ai fait étudier ce roman à mes élèves, et ça a été l'œuvre qui les a le plus marqués, qu'ils ont le plus aimé, qui les a le plus impressionnés. Si vous ne l'avez pas lu, pour votre enrichissement personnel...faites-le !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

2,00 €
14,00 €