Commentaires en ligne 


36 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (17)
3 étoiles:
 (7)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Espérons que ce soit vraiment un roman
Cet ouvrage est revendiqué comme une réécriture sous forme autobiographique des mémoires prêtées à Clyde Tolson, amant fidèle d'Edgar Hoover.

Le doute à propos de la véracité des propos ou situations reste donc présent en permanence lors de la lecture. Et c'est tant mieux !! Car ce...
Publié le 25 avril 2006 par Tiwix

versus
13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Les dessous de l'Histoire de l'Amérique
Marc Dugain s'offre le plaisir de mélanger entre fiction et document l'histoire d'un homme influent du XXème siècle, celui qui fut directeur du FBI pendant presque 50 ans, Edgar Hoover. Si le livre se fait les yeux et les oreilles de l'Histoire, c'est avant tout tout en discrétion que Dugain nous fait découvrir la réalité...
Publié le 31 mai 2010 par Zazou


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Les dessous de l'Histoire de l'Amérique, 31 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : La malédiction d'Edgar (Broché)
Marc Dugain s'offre le plaisir de mélanger entre fiction et document l'histoire d'un homme influent du XXème siècle, celui qui fut directeur du FBI pendant presque 50 ans, Edgar Hoover. Si le livre se fait les yeux et les oreilles de l'Histoire, c'est avant tout tout en discrétion que Dugain nous fait découvrir la réalité de la politique (malversation, compromission), et des hommes qui furent présidents des Etats-Unis. Ces derniers apparaissent sous un bien mauvais jour, de l'incompétent au jouisseur, et cela vu par les yeux du directeur du FBI ternit l'image que l'Amérique a retenu d'eux. Néanmoins, le seul souci de ce livre est peut-être d'être ni tout à fait un roman, ni tout à fait une étude historique.

Il ne reste alors qu'à se plonger dans les méandres de la pensée d'Hoover, présentée par son adjoint, dévoué dans le travail comme dans la vie privée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un coup dans l'eau., 4 mai 2014
Par 
Roger Dominique Maes (Bruxelles) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La malédiction d'Edgar (Broché)
Marc Dugain, "La Malédiction d'Edgar", Gallimard, Folio poche, 2005, broché, 497 pages.

Le principe des faux mémoires est vieux comme l'écriture et permet, caché derrière le masque de l'auteur prétendu, d'exprimer ses propres opinions, et de donner un portrait tout personnel d'un personnage. Pourquoi pas ? A condition, l'ouvrage terminé, de laisser dans l'esprit du lecteur une figure solidement campée... L'ennui avec le livre de Marc Dugain qui, sans qualités littéraires particulières, se laisse lire, c'est qu'on le referme sans en savoir beaucoup plus que ce que nous aurait appris une page d'internet.

Sur Edgar Hoover, l'un des hommes les plus puissants de l'histoire américaine, l'homme qui, des années 1920 aux années 1970, durant cinquante ans qui ont vu la prohibition, le gangstérisme triomphant, la grande dépression, les bouleversements sociaux nés de la deuxième guerre mondiale, le maccarthysme, l'émergence de la mafia, la lutte pour les droits civiques, les assassinats des frères Kennedy et de Martin Luther King, les retombées de la guerre du Vietnam; sur cet homme qui a non seulement dirigé le premier et le plus puissant bureau d'enquêtes criminelles au monde, mais a aussi tenu, comme dans sa main, le monde politique, dont plusieurs présidents des Etats-Unis, et les médias d'Outre-Atlantique, qu'apprenons-nous ? Peu de choses.
Dugain a donné à Clyde Tolson - employé et ami ? Collaborateur et amant ? Eminence grise et homme à tout faire d'Edgar Hoover ? Tout cela à la fois sans doute, et son compagnon de route, comme son double en creux-, auteur de ces mémoires apocryphes, tout loisir d'édulcorer l'image de son patron et la sienne, d'esquiver les questions qui embarrasseraient le biographe, les seules, avouons-le qui nous intéressent: l'homosexualité honteuse d'Hoover, qui est sûrement une des motivations profondes de son caractère paranoïaque, égocentrique, mégalomane et manipulateur, et de son action, ou inaction, suivant les circonstances et son intérêt, ses compromissions avec la Mafia, son immoralisme de fait dissimulé sous un moralisme de façade, son absence de principes derrière une idéologie des plus agressives, et sa responsabilité indiscutable -au moins morale, du fait de son attentisme- dans les assassinats des Kennedy et de King.

A voir Marc Dugain éviter ainsi les chausse-trapes, et refuser de prendre un point de vue de biographe, ne fût-ce que par des notes circonstanciées, qui ne seraient pas malvenues dans le contexte de mémoires univoques, nous restons doublement sur notre faim, et ne savons jamais ce que nous pouvons croire, ce qui est du domaine de l'Histoire et ce qui est du domaine du roman. C'est le défaut récurrent de tout roman historique d'ailleurs, fut-il signé Alexandre Dumas: quand l'auteur est-il historien, quand est-il romancier ?

Si l'on veut écrire sur un tel personnage et une telle époque, on se mouille ! Ce qu'a fait Anthony Summers avec son livre "Le plus grand sal..d d'Amérique", hélas devenu presque introuvable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Espérons que ce soit vraiment un roman, 25 avril 2006
Par 
Tiwix "In vino veritas" (IDF) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La malédiction d'Edgar (Broché)
Cet ouvrage est revendiqué comme une réécriture sous forme autobiographique des mémoires prêtées à Clyde Tolson, amant fidèle d'Edgar Hoover.

Le doute à propos de la véracité des propos ou situations reste donc présent en permanence lors de la lecture. Et c'est tant mieux !! Car ce livre, sans avoir besoin de révélations fracassantes, montre comment au nom de la raison d'état, l'alliance de l'argent, du sexe, de la compromission et de l'hypocrisie aurait permis de gouverner pendant près d'un demi siècle la première puissance mondiale. A faire froid dans le dos.

J'aimerais tellement être convaincu que de telles pratiques, si elles ont existé, sont complètement abandonnées de nos jours...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une pointe d'Ellroy, 8 octobre 2005
Par 
Benjamin Labarthe-Piol (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La malédiction d'Edgar (Broché)
Quiconque aime les livres de James Ellroy ne pourra qu'aimer cette plongée en profondeur sur un personnage central de l'histoire américaine qu'est Hoover. La forme de politique fiction utilisée par Dugain est passionnante et apporte un éclairage fascinant sur le fonctionnement de la vie politique aux Etats-Unis.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Hoover ou l'art de la contradiction, 8 août 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : La malédiction d'Edgar (Broché)
Excellent livre de Marc Dugain. On se delecte à la lecture de l'ouvrage qui nous permet de revisiter tout une partie de l'histoire américaine. Personnage plein de contradiction, Hoover, pervers et puritain, nous montre comment dans une démocratie certains peuvent obtenir le pouvoir sans partage et sans élection. Prenez garde, peut être a t'il une fiche sur vous...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Devil inside US, 18 février 2012
Par 
Aristide France - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La malédiction d'Edgar (Broché)
C'est toujours un peu casse-gueule le roman historique, surtout le risque de la fresque qui veut trop embrasser. Mais Marc Dugain s'en sort plutôt bien et restitue la société politique des années 30 aux années 70 à travers le récit de Clyde Tolson, second indéfectible et amant du légendaire sulfureux Edgar Hoover, le patron pendant 50 ans du FBI. Il nous plonge dans les arcanes sombres du pouvoir, d'une police secrète prête à toutes les manipulations par anticommunisme hystérique et puritanisme. Et là où il y a de la morale conservatrice, il y a de l'hypocrisie à proximité: c'est ce que nous enseigne la malédiction d'Edgar en même temps qu'une bonne introduction à la vie politique américaine à travers un roman efficace.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


25 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Hoover ou la face cachée de l'Amérique..., 23 mars 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : La malédiction d'Edgar (Broché)
Ce roman puisque s'en est un, nous montre un visage de l'Amérique du siècle dernier dans tous ces travers, ces contradictions et ces compromissions. Hoover cynique comme grandiose nous est conté par son plus proche collaborateur et son amant. De Ford à Nixon, en passant par l'impétueux Kennedy, nous découvrons le visage de ces présidents qui ont jalonné le siècle et façonné le monde, grâce au regard du directeur du FBI et de son adjoint, garants de la moralité américaine, et prêt à tous pour empêcher que ne s'envole le voile léger de cette Amérique parfaite et de son image édulcorée...
Marc Dugain nous transcrit avec délectation l'histoire d'une vie d'une œuvre et surtout d'un destin. Sous la plume de cette adjoint de Hoover les écrits originaux, ont été retravaillé pour nous permettre de suivre ce cours d'histoire sous terrain, avec douceur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Prenez garde à Edgar, 12 décembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : La malédiction d'Edgar (Broché)
Ecrit avec une plume enlevée, ce polar politique se lit d'un trait. L'hypocrisie, la duplicité, les compromissions crapuleuses, les coups tordus, la soif du pouvoir, la volonté de tout contrôler, la vanité, la méchanceté se mêlent en un cocktail détonnant qui dépeint avec cruauté et cynisme la carrière politico-policière d'Edgar Hoover vue par son mignon (le narrateur). On pénètre dans les arcanes du milieu politique proche de la Maison Blanche et l'image qui en ressort est absolument décapante, loin de l'imagerie d'Epinal livrée par les média de l'époque, en particulier pour la saga Kennedy. La réalité dont s'inspire cette fiction a du être assez ahurissante, même si pour le plaisir de l'auteur et du lecteur le trait a été parfois très appuyé et certaines libertés ont été prises avec les faits.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Très intéressant mais partiel et partial?, 24 août 2014
Par 
louga de montélimar "louga-de-montelimar" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La malédiction d'Edgar (Broché)
Dans un style d'une grande sobriété (comme le personnage, N°2 du FBI, qui sert de narrateur) Marc Dugain donne a lire 50 années de turpitudes au niveau de la présidence des USA, en se concentrant essentiellement sur les liens entre la famille Kennedy (Joe d'abord, puis son fils ainé, puis John et Bobby) et Hoover.
Choix judicieux vu le nombre effarant de cadavres qui traînent dans les placards de la famille Kennedy (je ne les connaissais pas tous, loin de là).
Mais du coup, on passe rapidement sur la plupart des autres affaires auxquelles Hoover fut mêlé (Lindbergh, Dillinger...) et surtout, Marc Dugain semble détenir la vérité sur l'assassinat de Marilyn Monroe, de JFK, de Robert Kennedy, et comme son narrateur doit réellement connaître ces vérités, on y croît, mais Marc Dugain se base-t-il sur des vérités historiques avérées? La forme romanesque l'en dispense, mais l'intérêt de la lecture y perd beaucoup.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 roman ou biographie ?, 3 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La malédiction d'Edgar (Format Kindle)
Evidemment un roman avant tout puisque l'auteur décide de certaines choses (vie privée de JEH ou scénarios des assassinats des Kennedy ) qui ne sont pas vraiment connues. Toutefois les hypothèses sont bien en accord avec les romans (aussi !!!) de Ellroy sur l'Amérique des années 50 et 60. L'ouvrage peine à démarrer selon moi et ne devient vraiment interessant que dans sa deuxième partie avec l'entrée en scène des frères Kennedy d'où une appréciation un peu mitigée. L'approche à travers le compagnon (amant ?) de JEH qui ne parle jamais de lui même réduit aussi un peu les possibilités.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La malédiction d'Edgar
La malédiction d'Edgar de Marc Dugain (Broché - 31 août 2006)
EUR 8,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit