undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles19
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 mars 2007
Akseli Jaatinen est ingénieur dans le service des Ponts et Chaussées de son pays, la Finlande. Il est envoyé à Huusmäki pour reconstruire le pont de la Tuerie. Lorsqu'il arrive dans le petit village, tous le regardent avec méfiance. Tous ses actes sont perçus comme des bizarreries, les habitants critiquent ses façons de faire et « l'élite » de Huusmäki fait tout pour qu'il parte. Seuls ses ouvriers le soutiennent...

Cela n'empêche pas le bel ingénieur de rester dans ce petit village dans l'espoir de charmer Koponen, secrétaire de Mairie... Mais Jaatinen réussira-t-il à trouver sa place à Huusmäki et à devenir « Un homme heureux » ?

Ce court roman est un petit bijou ! Paasilinna raconte les aventures de Jaatinen avec tant d'insouciance et de poésie que le lecteur est forcément charmé par ce personnage singulier. Le parcours d'un ingénieur au comportement étrange pourrait être assez inintéressant, mais il n'en est rien ! La perspicacité

L'auteur décrit avec intelligence la difficulté de s'intégrer dans un petit village refermé sur lui-même et hostile à la nouveauté. L'écriture est simple, parfois naïve et toujours efficace, ce qui sert à merveille cette histoire pleine de délicatesse.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pas question de rester avec cet affront sur l’estomac. Licencié des Ponts et chaussées, pour cause de perturbations lors de la construction d’un pont dans un tout petit village où les communistes et les autres s’affrontent (nous sommes dans les années 50/60, ce livre a été écrit en 76), Jaatinen décide de se venger. Là, aussitôt, tant que le fer est chaud, le béton frais, la plaie à vif. Ces villageois obtus ne l’emporteront pas au paradis. C’est l’enfer qu’il va installer dans leur village tranquille.
Pour les ouvriers, c’est du pain béni, enfin du pain assuré pour l’été et l’hiver car le camarade Jaatinen est un patron sympathique qui travaille aux côtés des ouvriers. C’est une des raisons pour lesquelles il ne plaisait pas aux notables du village.
Les notables vont en voir de toutes les couleurs, des vertes et des pas mûres, et des factures en veux tu en voilà, et des trous dans leurs rues bien tranquilles et une entreprise de béton sur leur terrain d’aviation qui n’avait jamais servi… Enfin une multitude d’ennuis qui va les faire craquer les uns après les autres.
Jaatinen trace sa route. Sa vie privée est très originale. Mais au final est-il vraiment un homme heureux. Car va-t-il parvenir à assouvir sa vengeance sans y laisser des plumes….
Un livre hilarant, tonique, qui donne du cœur à l’ouvrage, du piment à la lecture, du goût à la vie.
Comme tous les bouquins de Arto Paasilinna.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2007
Second livre de Paasilinna que je lis après Petits suicides entre amis. Encore un bon moment de lecture. Paasilinna nous plonge dans un monde caricatural très bien vu, un village où les habitants, affublés d'un esprit étriqué et peu enclins aux changements, font tout pour se débarasser de l'ingénieur un peu trop proche de ses ouvriers. Conte politique, fable sociale, Paasilinna nous dresse une caricature à peine exagérée de la société, des luttes de pouvoir, de l'argent, du milieu rural, mais c'est aussi l'histoire d'un homme volontaire qui ne se laisse pas faire, qui va se construire et partager ses acquis avec autrui. Si les méthodes employées ne sont pas toujours orthodoxes, on peut se demander jusqu'à quel point la fin justifie les moyens ? La quête du bonheur de Jaatinen rejaillira sur ses semblables, car Jaatinen ne manque pas de générosité, et sa recherche de la réussite n'est pas égoïste. Un joli conte social donc.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne sais pas si le personnage principal de cette histoire est finalement un homme heureux, mais en tous cas moi je le fus pendant et après cette lecture qui fût un enchantement.
Chaque livre de Paasilinna est pour moi une avancée en territoire finnois, avec de grands moments jubilatoires, tant l'humour est présent dans les textes de cet auteur.
Encore !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2009
Si vous aimez le style léger teinté d'un brin de dérision et d'humour, vous adorerez. Et en plus c'est communicatif: l'histoire de cet architecte qui se venge des notaires du village qui l'avait embauché est rapidement captivante:j'ai lu le livre en 2 jours seulement. Et tout ses ouvrages sont du même tonneau...n'hésitez pas!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2012
On retrouve dans ce livre ce qui fait la force de Paasilinna : une situation qui pourrait être réelle mais poussée à l''extrême, un portrait désopilant de la Finlande, et un personnage principal hors du commun (un peu à la mode des patriarches de l'Ancien Testament). Mais dans les autres romans de Paasilinna que j'ai lus (Cantique de l'apocalypse joyeuse, Le fils du dieu de l'orage et Le lièvre de Vatanen), le personnage principal rejette les valeurs consuméristes et/ou conformistes et part/erre/voyage ou simplement construit un communauté à la recherche d'un mode de vie autre (le plus souvent, les personnages sont en lien avec la nature finnoise : j'ai été frappée, dans les autres romans de Paasilinna, par l'omniprésence des ours). Ici, la motivation de Jaatinen est la vengeance, et il ne s'arrête pas avant d'avoir terrassé tous ceux qui l'ont humilié. On est loin de la recherche du bonheur de Vatanen qui voyage avec son lièvre...

Verdict?
Une écriture toujours incisive et qui va à l'essentiel, un portrait très réussi du monde rural de la Finlande, mais beaucoup moins de profondeur dans le sujet et aucune poésie. De tous les livres de Paasilinna, ce n'est pas celui que je conseillerais.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cette fois, un peu plus engagé... Il s'agit d'une lutte de pouvoir au sein d'une petite ville, où un architecte hors norme, décalé, se trouve contraint à entrer en lutte contre l'establishment de la ville.

Pourquoi cet architecte se trouve t-il ainsi en opposition avec les figures de la ville ? Parce qu'il ne correspond pas à l'image qu'on se fait de sa fonction : un architecte devrait être bien habillé, devrait se déplacer dans un grosse et belle voiture, ne devrait pas se lier aux ouvriers, etc... etc...

Une belle fable sociale donc, joyeuse et originale, comme toujours avec Passilinna, mais aussi intelligente avec un message intéressant.

A lire, comme tous les autres ouvrages de cet auteur !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2010
C'est le genre de roman plein d'humour sans en avoir l'air, qui met de bonne humeur, qui communique énergie et optimisme, et qu'on a envie d'offrir à tous ses amis.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2011
J'ai bien aimé ce roman qui se lit très facilement. cela dit, une fois fini que de questionnement.

Car la vengeance est au centre de ce livre. Vengeance exemplaire menée de A à Z par le personnage principal.

Mais finalement, était-ce bien nécessaire?

A lire, car la dernière page tournée, on y pense encore.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2009
Toujours fidèle au rendez-vous avec les petites gens, simples, loufoques, désespérés et attachants, la vie selon Paasilina n'est pas un long fleuve tranquille mais une somme de petits ruisseaux pour nous emmener avec son humour bien particulier vers le bonheur
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,20 €