undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles11
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
8
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Poche|Modifier
Prix:9,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 août 2013
Cela faisait quelques années que je n'avais pas relu ce roman, l'un de ceux qui ont marqué mon adolescence avec La Reine des neiges et Dune. Malgré quelques longueurs, malgré une pléthore de points de vue, malgré un suspense éventé par mes précédentes lectures, je suis une nouvelle fois tombé sous le charme de ce roman intemporel.

La richesse de l'univers, le thème central de l'élévation, l'intrigue galactique, tous ces éléments n'ont pas pris une ride. Mais ce qui a toujours suscité chez moi un profond émerveillement dans ce livre c'est la large place offerte aux dauphins. A ma 4 ou 5ème lecture, je reste bluffé par le travail de fond de l'auteur sur cet aspect du livre. Non seulement l'idée de faire évoluer les dauphins vers la sapience est excellente, mais c'est décrit d'une telle manière qu'en refermant le livre on est persuadé de la réalité et de la faisabilité de la chose !
Mais si les dauphins constituent l'un des points forts du livre, ce serait lui faire injure de ne pas évoquer également la brillance de l'intrigue ainsi que ses développements inattendus.
Peut être ce commentaire contient-il un fort pourcentage de "c'était mieux avant", mais je n'ai jamais retrouvé un univers aussi fascinant que celui ci au cours des (presque) trente dernières années. Ce roman est le second du cycle dit de "l'élévation". Le premier est Jusqu'au coeur du soleil (c'est très bien mais un peu moins ambitieux), le troisième est Le cycle de l'Élévation, III : Élévation (aussi bien que celui ci, mais sans dauphins...) et le dernier est une trilogie désossée chez nous en 5 volumes (recollés sous le terme générique de Rédemption) que personnellement je déconseille car de bien plus faible niveau que les trois romans qui précèdent. Une trilogie d'autant plus frustrante qu'elle raconte partiellement la suite de Marée Stellaire, mais pas la partie la plus importante !

Un de mes plus grands regrets littéraire à ce jour est en effet l'absence de conclusion à l'épopée de l'équipage du Streaker, David Brin n'ayant pas encore apporté une fin à cette histoire. Il a d'ailleurs fortement ralenti son travail d'écrivain à partir des années 90 (à la fois en volume et en qualité) au profit de son activité scientifique. Il est aujourd'hui jeune retraité, et a pondu un livre en 2012 (le premier depuis plus de dix ans). Il s'agit d' Existence, qui pour le moment ne semble pas avoir trouvé de traducteur de ce côté de l'Atlantique.
J'ai toujours l'espoir qu'il reprenne la série Elévation, mais les différents éléments collectés sur cette hypothétique reprise n'inspirent pas à l'optimisme.

Un coup de chapeau à la qualité de mon édition J'ai Lu de 1986 : ce livre de poche lu à de nombreuses reprises est toujours en bon état. L'étiquette prix est toujours collée au dos : 24,70 Francs. A ce jour, il s'agit du meilleur investissement que j'aie jamais fait !
88 commentaires|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'Alien n'est plus très en vogue dans la SF d'aujourd'hui, raison de plus pour ressortir les grands textes sur le sujet. Oui Marée stellaire est un grand texte, d'abord c'est une chasse haletante avec pour lièvre le Streaker, vaisseau terrien piloté par les Dauphins, poursuivi par la moitié de la Galaxie. Et ça c'est le plus de David Brin, un contexte fascinant : imaginez une bureaucratie à l'échelle de la Galaxie vouée à la préservation des espaces naturels, les planètes, dont l'écosystème devra pouvoir soutenir la race intelligente qui émergera après la disparition de celle qui l'occupe actuellement ... Une échelle temporelle totalement incompatible avec celle de l'Humanité, seule intelligente naturelle de la Galaxie au contraire de toutes les autres qui ont été « élevées » et asservies. L'équilibre politique de la Galaxie est chamboulé, sa stase mise en évidence par la volonté des races alliées, humains, dauphins et chimpanzés de vérifier le contenu de la Grande Bibliothèque ... surprise, surprise !
Un souvenir de lecture fantastique.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2004
David Brin est l'un de ces auteurs de science-fiction faisant partie de ceux classés dans la catégorie "hardcore science-fiction". Entendons par là le fait qu'au décor résolument futuriste s'ajoutent quelques reflexions et de nombreuses explications liée aux sciences (l'auteur étant avant tout Professeur de Physique à San Diego).
Marée Stellaire constitue un point de départ crucial pour ceux qui désirent par la suite enchaîner sur l'oeuvre de David Brin et notamment ses deux principales sagas (qu'on appelera plutôt cycles):Elevation et Redemption.
Dans une galaxie dominée par une race gallactique dispensant le savoir du voyage intersidérale aux races retardataires en échange de menus services, un évéênement sans précédent vient bouleverser l'ordre des choses établi:le vaisseau terrien, le Streaker (piloté entre autres par un groupe de dauphins génétiquements modifiés pour leur donner une sagacité et un comportement propres à ceux de l'homme, un chimpanzé ayant suivi le même traitement et des humain)est poursuivi par les flottes galactiques de multiples planètes. La découverte, en effet, d'un savoir secret succeptible de bouleverser l'équilibre de l'univers fait du Streaker le vaisseau-proie des races belliqueuses de l'univers. Aussi lorsqu'une avarie force ce dernier à interrompre sa fuite, le commandant désigne la planète de Kithrup où les dauphins peuvent dès lors agir rapidement. Le temps est compté car tous savent qu'à chaque instant les forces hostiles finiront par les rejoindre.
Le livre s'attarde sur l'évolution des personnages ainsi que l'étude complexe des dauphins et de leur relation avec les humains mais aussi entre eux. Un double travail de physicien et de delphinologue romancé dans lequel évoluent une multitude de personnages récurents aux autres sagas de David Brin:Creidekki, le capitaine dauphin balafré, Gillian Baskins la terrienne éternellement en quête de son amour de toujours Tom, mais aussi d'autres dauphins comme Keepiru et Tsh't. Le point de départ de la saga de David Brin ainsi que la réponse à de nombreuses questions que pourraient se poser les lecteurs qui auraient passé outre cette histoire. Certes rédigée de façon compliquée, le livre risquera de rebuter les allergiques des sciences et ceux dont l'esprit préfère s'attarder sur le merveilleux et l'insolite plutôt que sur la philosophie et la physique. Toutefois ce même détails contribuent à donner au livre son atmosphère extraordinaire et l'image même des paysages nous apparaît rapidement. En bref un grand livre de science fiction qui démarre une grande saga. L'idée de l'alliance homme-dauphin est ici exploitée à son maximum et les fans des cétacés rieurs en auront largement pour leur compte (voire plus).
Cette référence au dauphin n'est pas innocente:rappelons-nous que David Brin est entre autres l'auteur du scénario et de l'histoire du jeu Ecco the Dolphin sur Dreamcast!!!Les fans du jeu (extraordinaire!) retrouveront sans problèmes l'ambiance du hit de Sega mais aussi des éléments référenciels comme le harnais de travail, la collaboration hommes/dauphins, quelques extraterrestres baveux ou encore un membre de cette caste de dauphins noirs et belliqueux que l'on rencontre dans le jeu (ceux qui sont tatoués)...
Si vous aimez les dauphins et la science-fiction, c'est par ici que ca se passe!
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mai 2010
Un livre palpitant qui se déroule entre l'espace (et un conflit galactique) et un monde-océan à bord d'un vaisseau dont la majeure partie de l'équipage est constitué de dauphins intelligents. L'intrigue est bonne, sans temps morts, pleine de suspense et de rebondissements, aux côtés des cétacés et face à une ménagerie cosmique à la fois fascinante et repoussante. PS: ne vous laissez pas rebuter par le "tome 2", ce livre se suffit à lui-même et ne semble lié au reste du cycle que par le concept de "l'élévation" (des dauphins et des chimpanzés) cher à l'auteur.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un titre superbe pour un roman excessivement soigné ( style et organisation de l'intrigue )....
C'est un incontournable pour les amateurs du theme du contact ...
Ce roman est un delice pour l'amateur et c'est le second après Jusqu'au coeur du soleil ( mais pas la suite ) ..
Le troisième ( toujours pas la suite ) est Elévation ( un prix hugo également ) ..
Un second cycle :
Rédemption, tome 1 : le Monde de l'exil est également très bon et toujours dans le même univers .....
Bref un univers où l'on peut errer et se perdre avec delice si on apprécie la thématique du contact ..

Ce texte est excessivement fouillé et nuancé .. l'intrigue est imprévisible au possible ..
Les espèces en présence et leur particularités ainsi que le principe de l'élévation sont amenés avec un souci de rigueur soutenu et une grande habileté ... de l'éloquence en prime ..
Le contexte prospectif est lui aussi soigné et c'est une plongée ( au sens propre ) dans un futur bluffant .. brûlant ! : et mouillé ! sourire ..
Les personnages sont vivants .. nombreux et riche d'humanité ou d'étrangetés ...
C'est parfois drôle mais jamais ridicule ...
Perso : Je trouve que le theme du contact est très difficile à traiter surtout quant on l'aborde de front comme le
fait David Brin ...
Une bonne lecture assez édifiante ( quand on sait que deux espèces héroïnes de ce roman sont des espèces menacées )
J'ai pris mon pied !! ...
Les prix hugo des années entre 80 et 90 avaient vraiment tendance à être de très bon crus .. généralement !!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2006
Marée Stellaire est un livre que l'on rencontre par hasard et qui vous laisse un souvenir attendri quand vous y repensez. Jugez plutôt : des dauphins intelligents aux côtés des hommes face à un univers hostile (mais heureusement balourd), un "néo chimp" traumatisé parce que bien qu'être "cognitif" il a grimpé à un arbre dans un moment de panique (justifiée)...Ajoutez à cela des extraterrestres comme s'il en pleuvait, des mondes étrangers autant qu'étranges, l'intelligence sous les formes les plus incroyables, le tout enveloppé dans un optimisme et une candeur qui ne peuvent qu'apporter une bouffée d'euphorie bienvenue dans notre monde morose...

Le titre anglais est "Startide rising" : une marée stellaire... montante. Une critique ? oui, il n'est pas assez long !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juillet 2015
Une épopée magique où les intrigues s'entremêlent dans un suspense haletant : nettement au dessus du tome 1 (dont il est totalement indépendant). Le livre traite principalement des relations entre humains et néo-dauphins dont le mode d'expression et de pensée est un régal de finesse. Presque une dizaine de personnages principaux vraiment fouillés et ayant chacun leur intrigue propre (chose rare) dressent un tableau vivant et plein d'émotions. Et les méchants extra terrestres sont vils, orgueilleux et plein de tentacules : un vrai régal ! La complexité est à chercher du côté des espèces auxquelles appartiennent les protagonistes, toutes en nuances.
Seul petit défaut, l'aspect philosophique du livre est déjà tranché et la question qui traverse tout le livre et sépare les bons des méchants : quelle attitude adopter vis à vis des "espèces clientes" est trop simpliste (et on est tout de suite du côté des humains). C'est finalement le principe même d'Evolution (qui donne son titre au cycle) qu'il aurait fallu questionner, ce qui n'est que trop peu fait à mon goût.
Mais passez outre ces considérations mineures et "plongez" dans l'aventure, c'est sublime :-)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2010
J'ai lu "Startide Rising" en anglais et je voulais le partager avec un jeune ami, donc en français. David Brin est un grand maître dans son genre! Il s'avère que le frère ainé (32 ans) de ce jeune ami a tout lui de lui et, tout comme moi, l'adore.
:-D

Le principe de "élévation" des animaux intelligents est très séduisants, notamment avec les dauphins, et David Brin le rend totalement crédible.

A lire, ce livre et toute la suite.
:-D
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2011
David Brin part dans tous les sens et ne fini pas son livre. Après avoir posé le problème (4 groupes séparés sur une planète aquatique assiégée par des méchants, pas ou peu de communications possibles, des dauphins intelligents, des chimpanzés qui ne le sont pas moins, des extraterrestres idiots...), l'auteur n'en fini pas de broder sur la façon de relier les quatre coins d'un carré: par les diagonales, par les côtés, par dessus ou par dessous, cela donne le tournis, d'autant que l'intrigue est épaisse comme un brin (d'ADN) et ni dans ce livre ni dans le suivant - qui font pourtant tous deux plus de six-cent pages - on ne saura ce qui a provoqué tout cela... ni comment cela fini !
Attiré par le prestige du prix Hugo - qui doit parfois être attribué par tirage au sort - j'ai acheté la trilogie, achat que je regrette amèrement !
N'est pas Greg Bear qui veux !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2007
Je me suis plongée dans l'univers incroyable de Marée Stellaire durant mes vacances d'été et je dois bien avouer que le livre ma laissée un excellent souvenir. Je l'ai découvert grâce au jeu vidéo « Ecco the Dolphin » et se fut un vrai bonheur de redécouvrir un univers familier ! Marée Stellaire est aussi complexe dans les décors que dans la psychologie des personnages.

4 étoiles seulement puisque le seul défaut que je lui reproche c'est le style d'écriture de l'auteur qui, je trouve, est loin d'être simple à lire... Il y a quelques passages que j'aie du relire 3 ou 4 fois avant de saisir tout le sens.

Un livre à conseiller à tous les passionnés de science-fiction et d'univers marins extraordinaires !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus