Commentaires en ligne 


8 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Scandaleux et ténébreux
"Sanctuaire", c'est l'histoire de différents parcours "manqués", ou la lente descente aux Enfers de personnage cultivant l'art du "presque"...
Après un accident de voiture, Temple et Gowan, jeunes étudiants, pas vraiment en couple, et presque bien sous tous rapports, cherchent de l'aide au près d'une maison isolée, qui se...
Publié le 7 juillet 2009 par Madamedub.com

versus
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Particulier
Voici un des romans piliers qui façonneront l'oeuvre de Faulkner, rédigé en plein crash économique, avec un thème qui a été censuré : une jeune fille de bonne famille se fait séquestrer par une petite "trap" impuissante et violer avec un épis de maïs. Elle enverra un innocent au procès et au lynchage...
Publié le 27 février 2012 par Célia


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Scandaleux et ténébreux, 7 juillet 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire (Poche)
"Sanctuaire", c'est l'histoire de différents parcours "manqués", ou la lente descente aux Enfers de personnage cultivant l'art du "presque"...
Après un accident de voiture, Temple et Gowan, jeunes étudiants, pas vraiment en couple, et presque bien sous tous rapports, cherchent de l'aide au près d'une maison isolée, qui se révèle être le repère d'un groupe de trafiquants d'alcool.
Seule femme au milieu d'hommes plus ou moins dangereux, dont Goodwin, son mari, amoureux mais presque infidèle, Ruby tente vainement de faire comprendre à Temple les dangers qu'elle encourt au milieu de tous ces personnages rustres, sans que celle-ci ne comprenne les risques et les violences que déchaînent peu à peu ses minauderies.
Alors que l'un d'entre eux, Tommy, est tué, Temple est enlevée par Poppeye, et commence alors pour elle le début d'une nouvelle vie. Victime d'un viol "raté", elle suivra son ravisseur, presque volontairement, de villes en villes, jusque dans une maison de passe, et finira par embrasser bon gré mal gré le visage de ce nouveau personnage qu'elle est devenue, en s'énamourant d'un autre malfrat.
Alors que Poppeye est arrêté et pendu, pour un crime que paradoxalement cette fois-ci il n'a pas commis, nous comprenons "Sanctuaire" comme définitivement le portrait d'une société en mouvement, sous ses allures figées et arides.
Si par exemple les Noirs sont toujours désignés comme les accusés idéaux d'un état corrompu, le couple que Goodwin, emprisonné à tort pour le crime de Tommy, forme avec Ruby, n'en est pas moins l'un des plus forts.
Et Ruby, l'ancienne prostituée, qui rudoie les manières polies et policées de Temple, s'avère être finalement un personnage infiniment plus fort et poétique que celui de la jeune fille.

Si aucun de ces personnages, ni aucune de ces situations, n'est pleinement entière, "Sanctuaire" n'en est pas moins un roman fort et étouffant, qui soulève une nouvelle fois le rideau des moeurs de ces états sudistes conservateurs, et cela sans aucune concession.
"Sanctuaire" n'est pas le roman de la pureté, ou de la sainteté, mais plutôt son linceul. Cette affirmation, en rien nihiliste, est celle d'une force réaliste et lucide, seulement jamais là où on l'attend, au sein d'une société pesante et asphyxiée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 envoûtant, 9 octobre 2008
Par 
erebus "something" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire (Poche)
Chef-d'oeuvre! Ce livre vous prend sans avertissement, sans l'étalon de la moralité ambiante, avec un superbe style, une équation entre l'histoire et la manière de la porter transcendée par l'auteur, histoire sublimée, bien loin des productions actuelles, du fast book, bien loin de la facilité. L'histoire requiert une attention particulière, souvent soutenue et au bout, le lecteur y trouvera un envoûtement dont il aura du mal à s'en défaire, parce-que tout simplement il ne voudra pas qu'il en soit ainsi. Ce livre est prenant car il nous emprisonne et nous délivre à la fois par sa force littéraire et son indéniable capacité à ne pas nous laisser indifférents.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


22 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Baba..., 2 décembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire (Poche)
Je viens de le terminer... J'en suis baba! Faulkner, c'est avant tout des ambiances, des atmosphères plus que des histoires.
On vit pendant 300 pages dans un perpétuel climat du rejet, de l'exlusion, on se sent presque mal à l'aise d'être là, avec eux...
Fascination attractive et répulsive.Presque indescriptible car le lien qui unit les personnages de l'histoire (et par analogie le lecteur aux personnages) est un lien quasi animal.
La civilisation poli(ss)/(c)ée n'a plus sa place. On s'y sent mal, un vrai bonheur! Aporie?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La profonde Amérique du Sud..., 7 juin 2010
Par 
Carcharoth (Aix, PACA France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire (Poche)
Sanctuaire décrit la lente mais sure décrépitude du Sud des USA, à travers les histoire convergentes de différents personnages appartenant à des milieux très divers, mais tous liés, de la population du célèbre comté imaginaire de Yoknapatawpha. Des fabriquants de bourbon clandestins, une fille de juge, un avocat en quête de soi, un petit malfrat, un sénateur, une mère maquerelle sont tant de personnages dont la vie semble toujours prête à basculer dans le meurtre et la violence, ou dans le suicide et le désespoir le plus profond.
Sanctuaire, c'est un monde ou il n'y en a pas, ou le malheur guette partout, ou la vie n'est qu'une belle descente aux enfers, et ou un enterrement n'est qu'une beuverie éhontée, ou les coupables courent toujours, et ou les innocents sont résignés.
C'est aussi, dans le langage et le style de William Faulkner un formidable concentré d'émotion, de limpidité (même si par ailleurs l'histoire ne se construit que peu à peu et que tout ne s'éclaire qu'à la fin) qui décrit l'être humain dans ses plus sombre replis, dans ses plus terribles travers, mais sans pour autant l'accabler, laissant la porte ouverte à la beauté.
C'est le sixième roman de grand écrivain, prix nobel de littérature découvert tardivement par le public, et qu'il convient encore aujourd'hui de diffuser plus largement !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Particulier, 27 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire (Poche)
Voici un des romans piliers qui façonneront l'oeuvre de Faulkner, rédigé en plein crash économique, avec un thème qui a été censuré : une jeune fille de bonne famille se fait séquestrer par une petite "trap" impuissante et violer avec un épis de maïs. Elle enverra un innocent au procès et au lynchage. Échec total de la loi. Corruption de l'innocence, terreau du Mal. L'écriture de Faulkner reste opaque et les personnages flous comme dans du coton, ils n'occupent jamais réellement le devant de la scène et leur mort ne donne aucune dimension à leur existence. Les évènements sont mélangés, il y a un effort attendu de la part du lecteur, l'auteur semble découvrir en même temps que lui les horreurs de son récit. Temple, la victime, n'en est pas vraiment une, sorte d'Emma Bovary du Sud des Etats-unis, le superficiel et aucune morale. Le roman se clôt dans un jardin du Luxembourg lugubre, veille de guerre mondiale,Temple le nez dans son miroir, accompagnée de son père, loin du scandale, elle contemple la peinture des apparences qui ne s'est pas (encore) fissurée, la mort est dans le miroir. Sanctuaire c'est le triomphe absolu du Mal. Quand Faulkner plongeait les hommes dans leur condition sans issue et les y laissait. Il faudra toute une oeuvre et un prix Nobel pour l'entendre dire "Je veux croire en l'homme".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Puissant, mais difficile..., 1 mai 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire (Poche)
Un style assez chiant, il faut le dire, comme si l'auteur refusait que le lecteur puisse éventuellement se complaire dans la découverte de l'horreur. Parce qu'il s'agit d'horreur, et d'irrémédiable. "Sanctuaire, c'est l'introduction de la tragédie grecque dans le roman policier" dit Malraux dans la préface. Un roman policier sans policiers, et sans véritable enquête. Le temps qui s'étire, indéfiniment, c'est le lecteur qui fait sa petite enquête, devine, mais le temps ne cesse de s'étirer alors que l'on a déjà compris, et pourtant, patatra, on est quand même surpris. Ce à quoi s'attendent les personnages arrive, leur tombe dessus, mais pas tout à fait comme ils l'auraient souhaité. Les minuscules variations du Destin. On sait que l'horreur arrive, et elle est toujours pire que ce à quoi on s'attendait. Et la vie continue, malheureusement... les catastrophes, les crimes, ne sont que des commencements...

Complexe et pas très agréable à lire, donc, mais riche, immense, terrible.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 littérature d'hier ..., 8 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire (Poche)
il ya longtemps que je n'avais pas lu du Faulkner, cette écriture reste intéressante, mais le thème et l'atmosphère me semblent un peu dépassés .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une intrigue inattendue, 17 octobre 2005
Par 
Georges Schell "Georges" (Bordeaux, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire (Poche)
Comment décrire ce livre ? On ne peut pas le quitter, mais en même temps, le lecteur est souvent perdu par une écriture brouillonne qui n'est pas améliorée par la traduction, pourtant revue.
La fin est totalement inattendue, mais l'impression globale est mitigée, bien que les bons côtés l'emportent sur les mauvais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Sanctuaire
Sanctuaire de William Faulkner (Poche - 1 janvier 1972)
EUR 7,90
Pas de stock; commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit