Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CORRIDA DE NUIT, 24 mai 2007
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 50000 dollars (Poche)
6 nouvelles, trois du cycle Nick Adams ("Le champion", "Un village indien", "Les tueurs"), trois consacrées à trois passions d'Ernest Hemingway : la boxe ("Cinquante mille dollars"), les courses ("Mon vieux") et la tauromachie ("L'invincible").
Trois très bonnes nouvelles (les trois Nick Adams avec comme chef de file "Les tueurs", portaits de "hit- men" qui rappellent le Murder Incorporated, les Dashiell Hammett ou les Chandler, la silhouette de Bogart et toute l'ambiance de violence dans laquelle baignent les Etats-Unis d'Amérique), deux excellentes ("Cinquante mille dollars" et "Mon vieux" nouvelles dures écrités dans un style direct avec un savoir-faire particulièrement affirmé dans la conduite des dialogues) et un chef d'oeuvre : "L'invincible".
Cette dernière nouvelle raconte comment un matador, de retour de blessure, torée, la nuit, dans une arène face à un public invisible et progressivement hostile à son art, un taureau personnifiant l'envie de tuer. L'obtention du droit de combattre auprès d'un organisateur dépourvu d'une moindre once de sentiment, l'accord de présence dans le cercle de lumière arraché à un picador, professionnel jusqu'au bout de sa pique, le combat avec, en arrière plan un matador (Fuentes) promis à un grand destin, et l'affrontement avec une bête en furie, tout cela est raconté de façon impressionnante, ce pour une raison très simple : on est dans l'arène, on est le picador Zurrito, on est le matador Manuel, on est le toréador Fuentes et on est le taureau. La dynamique descriptive qu'impose Hemigway à son texte crée un effet de présence permanente auprès des acteurs de ce combat à mort. Cet homme était un "aficionado" et un très grand écrivain centré sur l'action et ses mouvements (le combat de boxe, la course de haies et la corrida sont autant de reportages "filmés" que des oeuvres littéraires). Savoir écrire comme ça est la marque d'un inimitable talent.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xb20ce774)

Ce produit

50000 dollars
50000 dollars de Ernest Hemingway (Poche - 13 avril 1973)
EUR 4,28
Habituellement expédié sous 1 à 3 semaines
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit