Commentaires en ligne


 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


94 internautes sur 98 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre à lire absolument...
Un livre extrêmement bien documenté, dont l'approche méthodologique, très bien décrite, est d'une grande rigueur. Il est écrit dans un langage simple et clair, accessible à tous. Le livre de Jared Diamond constitue donc une approche réellement scientifique du problème et absolument dénuée de toute...
Publié le 4 janvier 2008 par Gaudin Jacques

versus
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Si vous aimez la vérité historique, lisez plutôt "Questioning Collapse"...
Si Jared Diamond, qui écrit remarquablement, peut paraître enthousiasmant et extraordinaire à ceux qui n'ont pas passé une grande partie de leur vie dans des revues d'histoire ou d'archéologie ou dans des compte-rendues de recherches universitaires, il est plus que choquant pour les passionnés d'histoire soucieux de vérité...
Publié il y a 15 mois par Chris René


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

94 internautes sur 98 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre à lire absolument..., 4 janvier 2008
Par 
Gaudin Jacques (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Un livre extrêmement bien documenté, dont l'approche méthodologique, très bien décrite, est d'une grande rigueur. Il est écrit dans un langage simple et clair, accessible à tous. Le livre de Jared Diamond constitue donc une approche réellement scientifique du problème et absolument dénuée de toute idéologie et de toute forme de polémique. En bref, c'est un livre que tout "honnête homme" se devrait de lire absolument !
Concernant le commentaire de D. Christophe il est vrai que la version française souffre un peu des lourdeurs de la traduction, mais le passage sur le Montana peut être transposé à l'Ariège et aux Cévennes en France, ou à l'Espagne où la vente des résidences secondaires sur le marché européen à fait exploser les prix de l'immobilier.
Concernant le commentaire de S. Vernadski, je le trouve partisan... à l'extrême... et totalement infondé. En particulier Jared Diamond explique bien que la technologie est un atout majeur changeant la donne et permettant, si nous le voulons, d'inverser la tendance. Quant à cette affirmation gratuite de S. Vernadski attribuant à l'auteur "toute sa haine de l'espèce humaine et notamment des Chinois" elle est un outrage à cet auteur, Jared Diamond étant avant tout un humaniste, ayant absolument en horreur toute forme de racisme ayant vécu de nombreuses années auprès de populations dites "primitives" et dont il sait à merveille décrire l'extraordinaire intelligence ( lire absolument à ce propos "De l'origine des inégalités" ). Pour revenir quelques années en arrière, la critique du régime chinois n'implique nullement la haine des chinois, tout comme la critique du gouvernement Bush n'implique nullement la haine des américains !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


31 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Cela nous change du discours "écolo"..., 8 décembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Effondrement: Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie (Broché)
Un livre magistral, qui a réussi l'exploit de me passionner pour des civilisations dont j'avais à peine entendu parler alors que j'avais surtout entrepris de le lire pour me documenter sur des problématiques plus récentes. En outre, c'est le genre d'ouvrage que l'on peut lire par étapes, sans pour autant être perdu en reprenant la lecture. Alors certes, il y a paraît-il des lacunes (avérées) dans la traduction en français mais pour lire un tel pavé dans le texte, il faut être fortement motivé (et plus "calé" en anglais que je ne le suis...).

Ce qui est appréciable, c'est que l'auteur, tout en élaborant méticuleusement les hypothèses d'effondrement des diverses civilisations étudiées, ne tombe pas pour autant dans le "moralisme écolo". Il démontre ainsi qu'un écosystème peut être ruiné avec des moyens techniques rudimentaires, tandis qu'une grande compagnie pétrolière américaine peut parfaitement concilier l'efficacité de ses méthodes de travail pour rechercher des hydrocarbures et le respect des lieux où elle opère.

Au final, ce livre que toute personne soucieuse d'environnement se doit de lire (on est loin des raccourcis truffés d'approximations habituellement entendus en la matière... ) indique parfaitement où se situent vraiment les menaces qui pèsent sur nous. C'est inquiétant mais en même temps, Jared Diamond montre bien que les solutions sont d'abord entre nos mains et qu'il n'existe aucune fatalité au déclin. Il n'y a que face aux chutes d'astéroïdes sur notre Terre que nous serions tragiquement démunis.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Si vous aimez la vérité historique, lisez plutôt "Questioning Collapse"..., 17 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Effondrement: Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie (Broché)
Si Jared Diamond, qui écrit remarquablement, peut paraître enthousiasmant et extraordinaire à ceux qui n'ont pas passé une grande partie de leur vie dans des revues d'histoire ou d'archéologie ou dans des compte-rendues de recherches universitaires, il est plus que choquant pour les passionnés d'histoire soucieux de vérité brute...
Peu d'écrivains ont manié à ce point l'omission, le tri des faits historiques ou carrément leur manipulation avec un réel sens littéraire pour servir leurs thèses ou leur vision du monde ???
Ce qui est grave, c'est que Jared Diamond est célèbre et sert de mentor à des hommes politiques de gauche comme de droite sur une grande partie de la planète.
Seul point que je partage avec lui, le malthusianisme, la terre n'est plus en mesure de supporter la croissance des populations humaines, sur ce point nous courrons effectivement à la catastrophe.
Pour le reste, sur les exemples choisis dans les différents chapitres de ce livre, pour ceux qui s'intéressent à la vérité historique, plutôt qu'"Effondrement", je conseille un autre livre écrit par des universitaires américains en réponse à "Effondrement", c'est "Questioning Collapse", j'ignore s'il a été traduit en français, si ce n'est pas le cas, il y aurait urgence à le faire...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


28 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A lire..., 23 janvier 2007
Un ouvrage passionnant, fleuve, et bien documenté, que l'on referme un peu plus éveillé qu'au début. Un tour du monde de civilisations ou sociétés, qui servent son propos un tantinet catastrophiste,et nous confirment si besoin était, que nous ne sommes pas éternels. N'en déplaisent aux naïfs qui croient que le progrès technologique nous sauvera. Bonne lecture...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


57 internautes sur 66 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 attention, chef d'oeuvre, 10 juin 2006
si vous appreciez Braudel, si vous voulez lire des faits precis sur des civilisations dont la plupart du temps on ignore tout ou presque, et notamment la façon dont elles ont grandi et ce qui les a affaibli, si la collection d'indices tels que les pourcentages d'os de phoques et de bovins dans les regimes alimentaires comparés des riches et des pauvres chez les vikings du Groenland au 13 eme siecle ne vous rebute pas, alors lisez ce livre passionnant et epoustouflant , meme si certaine tentatives de l'auteur de systematisation des causes des effondrements paraissent parfois un peu fragiles .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Excellent ouvrage mais hélas traduction affligeante, 14 août 2010
Ouvrage réellement passionnant. L'auteur a étudié son sujet en profondeur et nous raconte les histoires fascinantes des sociétés disparues mythiques. Il nous met face à nos contradictions d'aujourd'hui, entre développement et risque environnemental. A lire vraiment !
Hélas, la traduction française est lamentable : syntaxe, phrases mal construites, et surtout chiffres et certaines notions d'écologies totalement erronés. A titre d'exemple, dans le dernier chapitre, d'après le traducteur, nous serions actuellement... 10 milliards d'humains sur terre, déjà ?!?!! Bref, il vaut mieux avoir de bonnes connaissances sur ce sujet (histoire, géographie, écologie, démographie, développement durable, etc...) pour ne pas se laisser surprendre par ces fautes inacceptables.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Logique solide, 19 décembre 2009
Les anthropologues ont le plus souvent une vue à la fois claire et pragmatique de ce dont ils parlent. C'est bien le cas ici, malgré l'absence de qualité littéraire de la traduction. Il faut bien sûr avoir les connaissances techniques suffisantes pour rectifier les erreurs. Ce livre est pour moi, sinon une bible, au moins un essai particulièrement réussi sur l'état de la planète et les limites de nos moyens pour rectifier les choses. Pour ceux que ce livre passionnera, lire aussi: "L'enfermement planétaire" de Lebeau. Le français y est de meilleure qualité, et la démonstration tout aussi convaincante, pour un météorologue passé ensuite à l'espace.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 commentaire sur celui de S. Vernadski, 16 avril 2007
Par 
Je pense que S. Vernadski n'a pas bien lu le livre:

ce livre montre clairement comment, dans un environement donne (Groenland), une societe s'est effondree (les Vikings) et pas une autre (les Inuits). Donc, notre adaptation a l'environement (dans lequel on peut inclure notre technologie, mais aussi nos valeurs culturelles) est un facteur de survie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


28 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Une traduction lamentable : à lire en anglais, 26 octobre 2008
Par 
Philippe Namour (Lyon, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
La traduction française présente des erreurs de traduction flagrantes (notamment en écologie) qui affaiblissent l'argumentaire de J. Diamond.

Cette traduction est de plus hétérogène, certains mots correctement traduits dans une partie de l'ouvrage sont baroques dans d'autres (eutrophication, nitrogène, ...)

Je voudrais savoir ce que signifie :"un tiers des lignes de partage des eaux de la Bitterroot Valley sont ... non érodées" (p63) ??

je suppose qu'il faut lire "bassin versant" (??!)

en fin je trouve ridicule l'expression "Premier Monde" pour le monde occidental (en référence sans doute au Tiers Monde, ce qui est une faute de culture historique !)qui scande la seconde partie de l'ouvrage (qui est d'ailleurs la plus faible)

Bref, une traduction qui me semble bâclée et nécessite une révision par l'éditeur

je vais utiliser des passages de ce livre pour illustrer des cours sur les erreurs à éviter lors de traductions et relire ce livre en anglais
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 enfoncer le clou, 7 février 2014
Par 
Arribat - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Effondrement: Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie (Broché)
La traduction est effectivement dommageable à l’ensemble, mais ceci ne peut être imputé à l’auteur, pas plus qu’on puisse lui reprocher d’avoir adapté son argumentaire à ses intérêts WWF. Bien entendu ses thèses auraient gagné à être allégées de nombreuses redondances. On peut également regretter que ses explications sur l’effondrement des sociétés relèvent plus de l’analyse et la supputation que de faits avérés, et même si on en comprend les raisons on se serait attendu à plus de certitudes si ce n’est historiques mais scientifiques.

En revanche si l’on veut bien modérer ces attentes ce livre est un excellent et exhaustif inventaire de la fragilité de notre milieu à tous changements, même bien intentionnés, non maîtrisés. On réalise alors à quel point les dégradations suivent un parcours lent et diffus avant que les conséquences malignes et irréversibles soient visibles. Tout au long de cette montagne d’informations on est peu à peu saisis par la sentiment que ce qui est surprenant n’est pas tant que des sociétés se soient effondrées mais bien au contraire qu’un si grand nombre exposées par leur attitudes à une telle issue aient conservé leur intégrité.

C’est par un échange de proximité, volontaire ou imposé, que des sociétés ont trouvé chez leurs voisins les ressources, l’espace, en un mot les solutions utiles à leur survie. Avec l’expansion des zones de commerces et l’augmentation des capacité de transport incluant l’apport de logistique invasive suffisante à exercer une contrainte, le monde moderne a étendu toujours plus loin sa zone de voisinage jusqu’à parvenir avec la globalisation à un monde unique dont la frontière tout aussi unique est celle de l’espace.

Ainsi avec l’épuisement des ressources, l’éventuelle disparition des zones cultivables par érosion, bétonnage ou autre il ne sera plus à terme possible de rechercher chez un voisin la solution à une pénurie fatale. L’effondrement sera tout aussi global que l’économie et la technologie n’y pourra certainement pas grand-chose. Diamond est sans doute un messager d’Apocalypse, mais il ne sert à rien de tuer le messager comme le faisait Rome. En tous cas ce pavé lourd à avaler reste aussi le témoignage d’une expérience sans beaucoup d’égal sur l’écologie. On apprend beaucoup, et finalement ce n’est pas mauvais de lire et relire des arguments similaires car ici encore plus qu’ailleurs il est nécessaire d’enfoncer le clou encore et encore pour être entendu. Respect et merci l’ancien.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Effondrement: Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie
EUR 13,40
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit