Commentaires en ligne 


18 évaluations
5 étoiles:
 (13)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 deux oeuvres majeures
Ces deux pièces de théatre sont deux oeuvres majeures non seulement de Satre,mais aussi de la littérature.
Présenatant un contexte apparament éloigné de notre réalité(l'enfer et l'antiquité)Satre place ses héros(qui ici sont plutot des anti-héros)dans une réalité bien concrète,par les...
Publié le 22 janvier 2006 par Marie

versus
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Les mouches font mouche, huis-clos, pas trop
J'ai eu deux ressentis très différents à propos de ces deux pièces. La première, Huis-clos, ne m'a pas du tout séduite. La situation, parfaitement artificielle, de trois damnés qui peuvent encore voir la vie de leurs proches se dérouler après leur mort tout en se crêpant le chignon entre eux enfermés...
Publié le 15 août 2009 par Chauvin


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Les mouches font mouche, huis-clos, pas trop, 15 août 2009
Par 
Chauvin - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huis clos, suivi de Les mouches (Broché)
J'ai eu deux ressentis très différents à propos de ces deux pièces. La première, Huis-clos, ne m'a pas du tout séduite. La situation, parfaitement artificielle, de trois damnés qui peuvent encore voir la vie de leurs proches se dérouler après leur mort tout en se crêpant le chignon entre eux enfermés dans une sorte de clapier à humain où l'on ne peut guère s'identifier à qui que ce soit ne procure pas grand plaisir à la lecture. Je ne dis pas que cette pièce ne suscite pas une réflexion intéressante par la suite, je dis qu'elle n'est pas captivante à lire. La célèbre maxime, "l'enfer, c'est les autres" est pleine d'intérêt(s) philosophique(s) qui peuvent donner cours à de passionnantes discussions entre amis. En somme, grand intérêt philosophique, faible intérêt littéraire à mon goût, je ne donnerais pas plus de 2 étoiles. Il en va autrement de la pièce suivante qui vous transporte davantage. L'intérêt philosophique est non moindre, voire supérieur car les notions de sentiment de culpabilité, de pardon, de rachat (rédemption), de vengeance, de passage à l'acte, de désaveu y sont abordés. On y voit aussi une allégorie de la période post collaboration à l'issue de la seconde guerre mondiale. Peut-on laisser impunis des collabos? Est-on plus heureux après les avoir châtiés? Bref, une pièce que j'ai trouvé beaucoup plus subtile et captivante que l'autre, qui ne donne pas de réponse blanche ou noire. Pour celle-ci j'attribuerais volontiers 4 à 5 étoiles. J'ai donc fait une sorte de moyenne des deux. A vous de juger cependant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 deux oeuvres majeures, 22 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huis clos, suivi de Les mouches (Broché)
Ces deux pièces de théatre sont deux oeuvres majeures non seulement de Satre,mais aussi de la littérature.
Présenatant un contexte apparament éloigné de notre réalité(l'enfer et l'antiquité)Satre place ses héros(qui ici sont plutot des anti-héros)dans une réalité bien concrète,par les thèmes présentés
Huis Clos est le recit d'un enfer bien plus apocalyptique que celui véhiculé généralement: plus de flammes et de démons.Ou plutot si.Des démons humains."L'Enfer,c'est les autres".Les trois personnages,que tout oppose sinon leur absence total de regrets par rapport à leurs péchés,ne peuvent se supporter,et pourtant,quand la possibilité de s'enfuir leur est offerte,ils la refusent.On voit ici developpé le thème de la liberté:l'homme a apparament des choix,et pourtant ile st éternellement prisonnier.De lui même et des autres hommes.Dans notre socité où les relations sociales font la loi,quel est vraiment notre rapport avec "l'autre"?
Les Mouches raconte l'histoire bien connue d'Electre et de son frère Oreste.Celui-ci revient à Argos,sa ville natale,pour venger le crime de sa mère et de son amant,qui ont tué Agamemenon,le roi d'Argos et père d'Oreste.
Depuis l'infame crime les Mouches,les Erynies du remord,les arcellent.Se sacrifiant volontairement,mais influencé par sa soeur,pleine de vengeance etd e rancune,Oreste emène les terribles mouches avec lui,dans la thématique du bouc émissaire.Là encore,réfléxion sur la liberté.Nos choix sont-ils vraoment les notres?
Quelle reconnaisance pouvons nous attnedre de ceux que l'on a sauver?Car les habitants d'Argos crient sur Oreste et l'accablent.
Ces deux pièces sont magnifiquement bien écrites,tout en developpant des thèmes philosophiques qu'ils faut vuloir et surtout pouvoir trouver.
Reflet de l'angoisse d'une époque,aujourd'hui plus que jamais d'actualité,deux oeuvres théatrales de haut vol.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 MORALE ET ACTION, 6 juin 2013
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huis clos, suivi de Les mouches (Broché)
Comme je suis de temps à autre repris par mes fumigations assombries, je rappellerai à qui voudra l'entendre que"Les Mouches" ode sartrienne à la Résistance a été jouée pour la première fois à Paris le 3 juin 1943 donc avec l'imprimatur de la Propaganda staffel...

Pendant ce temps, Jean Gabin sert dans les FNFL, Romain Gary pilote un bombardier et René Char est un chef de maquis...Morale et action...Lacheté et courage...Les fais sont têtus et ont la vie dure...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'ENFER C'EST LES AUTRES, 14 janvier 2004
Par 
alaskadoggie (Boom (near Antwerp), BELGIUM) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huis clos, suivi de Les mouches (Broché)
Dans L'HUIS CLOS l'auteur nous raconte l'histoire de 3 personnages condamnés "pour l'éternité" à partager l'intimité d'un sordide chambre d'hôtel. Fusillés dans des mystérieuses circonstances, une femme de monde infanticide, une lesbienne meurtrière et un intellectuel révolutionnaire découvrent qu'ils sont en enfer par le seul pouvoir que chacun d'entre eux jette sur l'autre... (= L'ENFER C'EST LES AUTRES). Faite bien attention lorsque cette pièce en un acte est très dense. De la contingence à la liberté, cette oeuvre témoigne d'une prise de conscience, c'est-à-dire de la DIFFICULTE POUR L'HOMME D'ASSUMER SA LIBERTE lorsqu'il est confronté aux regard des autres. J'ai lu L'Huis Clos six fois: ce livre n'a PAS D'EGAL. Lisez cette oeuvre SI IMPORTANT de Sartre, spécialement pour mieux comprendre le monde d'aujourd'hui!! Je le vous conseille de tout coeur!
LES MOUCHES nous raconte le même récit comme dans ELECTRE de Sophocle, mais d'un point de vue moderne. L'histoire est bien connue: après le meurtre sur Agamemnon, Electre sait sauver la vie d'Oreste. Dans la version sartrienne le royaume d'Argos est devenue une place de pénitence permanente où les gens déplorent leurs péchés. Ceci est encouragé par les dieux, puisque comme ça le peuple vît en pleine foi et crainte des dieux... Enfin, Oreste (dans un moment de la plus HAUTE LUCIDITE), après avoir entendu les conseils de Jupiter et d'Electre - qu'il veut sauver - sent QU'IL FAUT PRENDRE UNE DECISION. Cette pièce (en 3 actes) est en fait une attaque sur l'idée de la religion. Le seul outil possible quant à la "LIBERTE" d'Oreste est ... la responsabilité. Comme ça, Jean-Paul Sartre nous montre d'une MANIERE SPLENDIDE ET REVELANTE ... L'ABSOLU DE LA LIBERTE. A lire, n'importe quand!
L'HUIS CLOS et LES MOUCHES ont beaucoup en commun. Quant au contenu: tout ce que l'on puisse se souhaiter. Le plus important que Sartre nous montre: L'IMPORTANCE ET L'UNIVERSALITE DANS LA VIE QU'EST LA LIBERTE INDIVIDUELLE. Vous trouverez encore d'autres thèmes commun. Ce bouquin est TRES IMPORTANT ET MODERNE. Personne d'autre nous a pu EXPLIQUER ces thèmes d'une façon si CLAIRE ET CORRECTE (une "signature" de Sartre...). On PARLE BEAUCOUP DE LA LIBERTE mais qu'est-ce que c'est EN FAIT? Lisez et vous saurez, j'en suis sûr. RECOMMENDE DE TOUT COEUR!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 très bon livre, 1 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huis clos, suivi de Les mouches (Broché)
Un grand classique! l'enfert c'est les autres...une réflexion sur la dépendance au regard de l'autre. Livre riche, bien écrit, dont on ne se lasse pas de lire et relire
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Génial, 29 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huis clos, suivi de Les mouches (Broché)
3 personnes décédés sont réunis dans une pièce commune que l'on peut imaginer être celle de l'enfer.
Plus démoniaques les uns que les autres, ils vont être confrontés, dans le regard de l'autre, à leur propre miroir.
Cette puissante scène nous questionne sur notre rôle dans notre société et sur le jugement d'autrui.
Incontournable
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Les mouches !!, 5 janvier 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huis clos, suivi de Les mouches (Broché)
Je me suis procuré l'ouvrage pour lire Huis-clos qui est une oeuvre majeure et incontournable de Sartre, mais que dire Des mouches ...Selon moi, le propos est encore plus profond, la philosphie de sartre y est encore mieux exposée. Un régal.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une oeuvre exeptionnelle, 14 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huis clos, suivi de Les mouches (Broché)
L'action se déroule dans un univers fictif : l'enfer. Venant de mourir, 3 personnages y arrivent pour y subir leur damnation éternelle.

Aspect 1 : Le style crédible :

Certes, le style de « Huis clos » ne constitue pas, en apparence, un modèle de perfection littéraire, mais toutefois, ce choix volontaire rend l'histoire considérablement plus réelle.

En effet, le sujet amenait forcément à de différents styles de langage.
Par nature fantastique, l'univers des morts vivants apparaît trop irréel, une écriture classique aurait accentué l'irréalisme.

Par ailleurs, chaque personnage a sa propre identité et provient d'un milieu social différent. Il est donc naturel que les personnages aient des niveaux de langage différent, ce qui est révélateur de leur personnalité.

Le lecteur ne s'ennuie pas, car le texte est ponctué de plusieurs gammes de tons : l'ironie ( ines : au mon dieu), humour, accents tragiques et lyriques.

Ainsi donc, l'écriture de « Huis clos » se révèle plus élaborée qu'elle ne le semble de prime abord. Elle est efficace et riche, d'une vigueur en définitive exemplaire.

Aspect 2 : les temps qui rendent l'œuvre exceptionnelle :

De toute évidence, le temps est un sujet compliqué, car l'éternité est une perception compliquée à exprimer.

Sartre a réussi une prouesse en la rendant concevable.

En effet, dès le début de l'histoire, Sartre brise habilement la chronologie, le temps de la terre est décalé face à celui de l'enfer. (Estelle : la vie passe vite sur terre).
L' accélération se fait plus rapide quand les personnages perdent contact avec la terre (...), ce qui ajoute à la perception d'un jour unique et continu.
De plus, le fait que l'éternité est omniprésente, les damnés savent tous deux, ce qui ronge leur conscience, et le lecteur comprend facilement leur torture mentale, les personnages sont à nu devant le regard des autres et donc la célèbre phrase « l'enfer c'est les autres » est facilement comprise, et cela évite de longue description mentales monotones.

Pour conclure, Sartre a merveilleusement donné l'impression d' éternité, ce qui rend l'histoire quasiment réelle.

Aspect 3 : l'univers narratif exceptionnel :

L'univers narratif fantastique de Sartre indique clairement ses valeurs religieuses.
Il se moque de l'enfer perçu par les chrétiens ( ..).

D'ailleurs, l'univers, montre le supplice qu'éprouvent les damnés.
Les allusions aux objets manquant (miroir, brosse à dent), réussissent à un dépaysement total au lecteur, pour marquer la différence d'avec un appartement normal et pour souligner le fait qu'ils sont morts.

En plus, les lecteurs imaginent clairement l'idée de renfermement, car l'univers narratif fait clairement comprendre l'idée sartrienne de l'enfer : c est un lieu qui englobe tout, un labyrinthe sans fin. Par exemple (...)

Voilà donc les raisons pour lesquelles, l'univers narratif rend l'histoire suggestive et concevable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Silence d'enfer, 9 décembre 2005
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huis clos, suivi de Les mouches (Broché)
Le plus troublant dans cette piece, c'est l'absence de vie.
Le plus extraordinaire tour de force de Sartre sur ce coup-la, c'est d'etre parvenu a creer des personnages qui parlent, bougent, crient, et dont on ne doute pourtant pas le moindre instant qu'ils sont bel et bien morts. La mort est la. La vie est silencieuse. Le plus poignant aspect de ce huit-clos est la certitude qu'il n'y a justment, par definition, aucune issue, et que l'Existence si chere a Sartre en est irremediablement exclue.
Au point que l'on se demande si cette piece n'est pas utilisee par Sartre en tant que prisme canalisateur de ses propres phobies...? Et de ses propres contradictions philosophiques: l'existence precede l'essence OK, eh ben alors, c'est quoi, cette essence apres l'existence?
Rien. Juste un silence d'enfer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre, 30 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Huis clos, suivi de Les mouches (Broché)
Ce livre toujours d'actualité pose beaucoup de questions..., je reve maintenant de voir la piece au theatre.
C'est des rares livres que j'ai lu plusieurs fois.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Huis clos, suivi de Les mouches
Huis clos, suivi de Les mouches de Jean-Paul Sartre (Broché - 18 février 2000)
EUR 7,40
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit