Commentaires en ligne


6 évaluations

4 étoiles
0

3 étoiles
0

2 étoiles
0

1 étoiles
0

 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

77 internautes sur 79 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La loi de la poésie, 12 novembre 2002
Par 
Théo (Dublin, Irlande) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vie est ailleurs (Poche)
Ce n'est pas une histoire si simple que celle de ce jeune garçon né d'une union tourmentée et tourmentante. Ce n'est pas simplement une réflexion sur l'acte d'écriture ou l'acte de création - poétique et physique. Ce n'est pas seulement un roman sur un jeune Rimbaud, ni seulement sur un poète raté ou encore sur un narcissique transis en mal d'amour et de reconnaissance. Loin s'en faut. C'est aussi un roman sur l'amour des autres et de soi-même, un roman en prose parlant de vers, un roman de créations nées de destructions, un roman empli de vérités, de fraîcheur toute kunderienne, de surprenante sincérité, d'humanité (comme dans L'insoutenable légèreté de l'être, le livre du rire et de l'oubli...). C'est un roman que je conseille vivement si vous aimez l'Oeuvre de Milan Kundera, ou si vous êtes poète - ou croyez l'être- ou s'il y a longtemps que vous n'avez pas lu un bon roman qui se lit d'un trait. C'est un roman qui touche personnellement tout être humain, car chacun s'est interrogé au moins une fois pour savoir où était sa vie, où il en était. "La vie est ailleurs" est un monument de la littérature sur la littérature et les hommes qui l'écrivent, sur la vie et les hommes qui la vivent.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


30 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un sentiment de perfection., 6 août 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vie est ailleurs (Poche)
C'est l'histoire d'un jeune homme qu'on appelle "le poète". A défaut d'être ce que définit son nom, il ne sera rien. Même l'amour lui sera refusé. C'est l'histoire d'un homme qui passe à côté de la vie, ou bien qui entre dans la vraie vie, et c'est déchirant et dérisoire, comme la fatalité d'un destin. Il aurait suffi...de quoi? L'univers soviétique ressemblait à une cage de verre laissant passer la lumière, et pourtant le poing glissait sur la vitre, il n'y avait pas d'issue en dehors des cases officielles...Tout est dit en quelques traits, en quelques pages.C'est rare, tout de même, un livre qu'on relit, des années après, et qui donne non seulement la même émotion, mais un sentiment de perfection...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


25 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Et le roman est-il autre chose qu'un piège tendu au héros?, 24 août 2005
Par 
Aseb (Normandie, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vie est ailleurs (Poche)
L'un des meilleurs romans de Kundera, dans lequel il explore encore le style que par la suite il ne fera que reproduire. La vie est ailleurs est un roman fort dont la lecture laisse de traces car il présente une réflexion sur l'écriture, sur la créativité, sur la poésie, sur ce que nous sommes et sur ce que nous voulons être.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Je suis un poète, je suis un grand poète, se dit-il,(...)", 8 octobre 2012
Par 
Jean for Joel "J.V Omri" (Suisse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vie est ailleurs (Broché)
Kundera se sert d'un héros parfaitement détestable d'un ridicule fini, égoïste et égotique, complaisant, opportuniste et suffisamment intuitif pour être ce que l'on veut qu'il soit, non dépourvu d'un petit talent ni d'une certaine finesse, peu aidé par une mère castratrice, en total pâmoison devant son Jaromil, admiratrice du moindre de ses rots langagiers ou picturaux en criant au génie, pour nous démontrer que cette nullité peut trouver dans un système inique son plein épanouissement, une certaine gloriole et surtout une capacité de nuisance dévastatrice ; on sourit, on se moque, il y a du grotesque dans ce Jaromil comme dans un Guignol de la "Comedia del'arte" Mais le rire devient jaune lorsque ce personnage antipathique et médiocre devient immonde en s'adaptant merveilleusement au nouveau régime communiste -jusqu'à dénoncer gratuitement- qui le reçoit en son sein comme un de ses enfants... il s'est toujours conformé à l'air du temps en sachant pertinemment comment plaire à ceux à qui il faut plaire : là est toute son intelligence, là est son unique talent. Ce roman est une délectation, d'une finesse indiciblement cynique et d'une justesse toujours actuelle.

"La poésie est un territoire où toute affirmation devient vérité. Le poète a dit hier : "La vie est vaine comme un pleur", il dit aujourd'hui : "La vie est gaie comme le rire" et à chaque fois il a raison.(...)Le poète n'a besoin de rien prouver ; la seule preuve réside dans l'intensité de son émotion.(...)"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 l'un des meilleurs Kunder, 21 janvier 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vie est ailleurs (Poche)
La Vie est Ailleurs est le roman de Kundera que je préfère.

On y retrouve, poussé à son paroxysme, la réflexion sur l'art, son côté subversif ou poussif, la tentative d'instrumentalisation dont il est toujours l'objet par le pouvoir.

On y trouve également une vraie réflexion sur le sens de la vie, et la hiérarchisation des valeurs (amour, famille, art, reconnaissance, respect de soi...).

Enfin, un vrai message politique pour la liberté, contre l'oppression, dans une Tchékoslovaquie dirigée d'une main de fer par des communistes qui veulent contrôler chaque parcelle d'humanité.

Le tout dans un roman qui se lit très agréablement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magistral, 26 juin 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : La vie est ailleurs (Poche)
Qu'est-ce que la réussite d'une vie ?

Tout n'est qu'une question de perspective ...

A lire tout simplement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La vie est ailleurs
La vie est ailleurs de Milan Kundera (Poche - 13 septembre 1976)
EUR 8,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit