Commentaires en ligne 


14 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Premier roman américain
Ceci est l'ouvrage qui est considéré comme le "premier roman américain" dans ce sens où il ne suit aucune mode européenne de l'époque. Hawthorne y mele habilement romance, gothique, critique de la société.Cet oeuvre pose les bases d'une Amérique dans son essence : puritaine et rebelle, dure et aimante...Un...
Publié le 19 octobre 2006 par :-)

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Ingénieux mais lent
[Lu en anglais.] La Lettre écarlate est un classique de la littérature américaine. Il paraît en 1850 et décrit des événements se déroulant deux cents ans plus tôt à Boston, qui à l'époque est un village à la lisière de la forêt. Au début du roman, la protagoniste, Hester Prynne,...
Publié il y a 11 mois par E. Spalding


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Premier roman américain, 19 octobre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : La lettre écarlate (Poche)
Ceci est l'ouvrage qui est considéré comme le "premier roman américain" dans ce sens où il ne suit aucune mode européenne de l'époque. Hawthorne y mele habilement romance, gothique, critique de la société.Cet oeuvre pose les bases d'une Amérique dans son essence : puritaine et rebelle, dure et aimante...Un must pour une bonne culture général qui de plus est se lit très facilement. A lire et relire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le salut par la vérité, 16 février 2011
Par 
Romur "Romur" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Lettre écarlate (Poche)
N. Hawtorne a fait avec La lettre écarlate un des romans incontournables sur l'amour et la passion, à classer aux côté de Romeo et Juliette par exemple. Mais il a choisi une approche originale : décrire non pas une liaison, non pas l'émergence de la passion mais ses suites et ses conséquences, l'amour et de la jalousie étant présentés comme deux faces divine et infernale d'un même sentiment et causant des ravages équivalents. La situation est aggravée par le cadre choisi pour cet amour illégitime qui devient une faute grave et un péché mortel dans la Nouvelle-Angleterre puritaine du XVIIe siècle où s'installent les colons venus du vieux continent.

Tout au long du récit, on navigue entre le Bien et le Mal au sens religieux du terme, se demandant parfois si le Bien n'apporte pas le mal et si le Mal ne peut pas se transfigurer en bien. Hawtorne semble hésiter entre respect et admiration pour ses ancêtres puritains et une critique voilée de leur sévérité. La faute des personnages ne les empêche pas de puiser dans l'amour humain, pour son enfant ou pour son amant, la force de vivre et de se sublimer. C'est particulièrement frappant avec la transfiguration finale du pasteur Dimmesdale que l'amour humain porte et illumine finalement beaucoup plus que l'amour divin. L'idée fondamentale semble être qu'il y a une faute qui surpasse toutes les autres : le mensonge. Les secrets et la honte rongent alors que la vérité et le courage d'assumer ses fautes permettent de grandir et donnent la force de vivre la tête haute.

Le roman est très agréable à lire. On se fait très vite au charme légèrement suranné de l'anglais du XIX et à la langue archaïsante des colons du XVII (je ne sais pas si la différence se sent dans l'édition française) et on est saisi par le style imagé et beauté des descriptions. Le livre est tout en contraste, avec des caractères fortement typés, avec les couleurs sombres du puritanisme sur lesquelles se détachent la lettre écarlate d'Hester et les tenues de sa fille Pearl, avec la rigidité de la colonie urbaine à laquelle s'opposent la forêt et la « sauvagerie » de la nature environnante.

Un mot aussi sur la nouvelle (The custom house - La douane) qui introduit dans la plupart des éditions La lettre écarlate : c'est un petit bijou d'humour et de causticité, avec des portraits au vitriol.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une femme face à l'hostilité des hommes, 5 juin 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : La lettre écarlate (Poche)
Ce livre a beau être un classique de la littérature américaine, il n'a pas du tout un style rebutant. L'histoire est passionnante et reste d'actualité dans encore de nombreux pays du monde: une femme stigmatisée pour avoir eu un enfant sans être mariée. Le père, lui, dont elle cache l'identité pour le protéger, ne serait de toute façon pas beaucoup inquiété par ses pairs. Mais on voit malgré tout les tiraillements de sa conscience: doit-il se dénoncer pour ne pas la laisser affronter seule le rejet de la population ? Ou doit-il d'abord penser à lui et à sa position dans la société ( il est pasteur ) ?
C'est un très beau portrait d'une femme courageuse face à l'hostilité de ses semblables. Elle lutte fièrement pour elle et sa petite fille. Elle affronte les critiques avec dignité. L'auteur a situé l'intrigue au temps des premiers colons mais pour éviter la censure s'il la faisait avoir lieu à son époque. Il voulait montrer son opinion sur ce type d'histoire mais pour cela, même si ça existait encore à son époque, il devait la situer avant. Il lui a fallu beaucoup de courage à lui aussi pour oser ainsi critiquer la société bien-pensante de toutes les époques.
C'est un livre à découvrir absolument, passionnant à lire, dans un style très contemporain, avec de nombreux évènements ( pas comme son autre livre "La maison aux sept pignons" qui, quoique agréable, ne connait pas beaucoup d'action, voire pas du tout). On a du mal à croire qu'il a été écrit au XIX ème siècle, tellement il est moderne dans ses idées et son style.
Un bijou de la littérature américaine.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Ingénieux mais lent, 11 août 2013
Par 
E. Spalding (Surrey, Colombie-Britannique) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Lettre écarlate (Poche)
[Lu en anglais.] La Lettre écarlate est un classique de la littérature américaine. Il paraît en 1850 et décrit des événements se déroulant deux cents ans plus tôt à Boston, qui à l'époque est un village à la lisière de la forêt. Au début du roman, la protagoniste, Hester Prynne, n'ayant pas vu son mari depuis deux ans et ignorant même s'il est encore en vie, devient enceinte d'un autre homme. Les autorités de sa communauté, en découvrant son acte, condamnent celle-ci à afficher à perpétuité sur sa poitrine un « A » écarlate, le « A » signifiant « adultère ». La suite du roman porte sur la manière dont cette femme et sa fille Pearl vivent cette punition par rapport à leur communauté et à Dieu.

L'histoire est originale. Il y a même un certain suspense, surtout vers la fin du récit. En même temps, le lecteur contemporain doit s'avérer patient. Le style du 19ème siècle, du moins en anglais, est très élaboré et formel par rapport à l'écriture d'aujourd'hui, et le livre comporte de longues descriptions des états d'âme des personnages principaux. Un auteur contemporain, de crainte d'ennuyer ses lecteurs, raconterait probablement la même histoire avec plus de concision.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Hawthorne, la douane et le spoils-system, 6 septembre 2011
Par 
CéCédille "C.C." (Bordeaux -France-) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Lettre écarlate (Poche)
Tous les amateurs de littérature américaine connaissent et admirent à juste titre, dans « La lettre écarlate" de Nathaniel Hawthorne, le sombre récit de l'opprobre attachée à la femme adultère, dans l'Amérique puritaine et coloniale. Les commentaires disent bien la qualité de l'œuvre. Mais il est rarement fait mention du prologue à « La lettre écarlate », une soixantaine de pages intitulées « Les bureaux de la Douane », texte documentaire et autobiographique, qui évoque, sur un mode enjoué et ironique, les trois années années passées par Hawthorne à la pittoresque douane de Salem. C'est un chapitre constellé de portraits pittoresques de douaniers de toutes sortes, à la manière du Bartleby de son ami Melville. Mais c'est aussi un texte éclairant sur le fonctionnement de l'administration. Certes, est moquée la nonchalance proverbiale de l'administration. On peut même y trouver l'expression de la méfiance structurelle des Américains pour l'État et leur réticence à l'égard du service public. Mais en même temps, Hawthorne décrit bien son travail de fonctionnaire, les mérites d'un collègue spécialement compétent en même temps que la paresse et le caractère corrompu des autres. Il se trouve le premier surpris lorsqu'il est limogé à l'occasion de l'élection d'un nouveau Président. Car l'Amérique du milieu du XIXème siècle vit en plein "spoils-system". Ce qui veut dire qu'avec la nouvelle administration, ce sont tous les fonctionnaires du haut en bas de la pyramide qui sont remplacés. Ce chapitre est une courte radiographie, vivante et ironique, du système appliqué à l'administration des douanes. Il relève autant de la science politique que la littérature. C'est dire la richesse du livre...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Un classique à redécouvrir, 4 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Lettre écarlate (Poche)
Certes le style a vieilli, et paraît un peu compassé. Cependant, Hawthorne est d'un modernisme surprenant quand il analyse l'âme humaine, sa complexité et ses contradictions. A lire absolument.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Un classique!, 28 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Lettre écarlate (Poche)
Classique de la littérature anglo-saxonne, il reste assez méconnu du grand public en France, et c'est dommage. Par curiosité ou par engouement littéraire, lecture conseillée.
Livraison toujours au top avec Amazon.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 La solitude d'une femme face à la cruauté de sa communauté, 22 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Lettre écarlate (Poche)
Symbole du transcendantalisme américain du XIXe siècle, La lettre écarlate est un classique de la littérature. Bien que critiquant le puritanisme du XVIIe, ce roman reste intemporel dans les thèmes qu'il aborde (l'individu face à la communauté, les moeurs stricts ...) et très moderne du point de vue de son personnage principal : Hester, incarnation de la femme héroïque, luttant pour sa dignité malgré la critique de ses pairs.

Même si le sujet est passionnant et bien traité, j'ai quand même trouvé quelques longueurs qui m'ont gênées dans ma lecture et font que je n'ai pas apprécié ce roman comme je l'aurai aimé. Malgré tout, la psychologie torturée des personnages et leur destin restent émouvants et rendent l'histoire prenante.

Enfin, et comme le symbole a une part importante dans l'écriture d'Hawthorne, le lien que l'on peut faire entre la chasse aux Sorcières de Salem (dont l'un des ancêtres de l'auteur a participé) et la traque psychologique d'Hester (que l'on voit d'ailleurs sur un échafaud dans les premières scènes) ainsi que le caractère "démoniaque" de sa fille est très intéressant dans la compréhension de l'oeuvre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Très bon., 3 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Lettre écarlate (Poche)
Excellent ouvrage qui en dit long sur le peu de tolérance des religions et le peu de compréhension dont elles font preuve.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 un roman fouillé sur les moeurs puritaines, 14 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Lettre écarlate (Poche)
Un roman très bien écrit, très fouillé, un peu à la Flaubert, qui décrit très précisément les moeurs puritaines
Les descriptions des émotions sont poussées, sensibles : les caractères des personnages sont minutieusement explorés, tout en gardant leur mystère
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Lettre écarlate
La Lettre écarlate de Nathaniel Hawthorne (Poche - 18 février 1977)
EUR 6,20
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit