undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles14
4,4 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:6,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-8 sur 8 commentaires(5 étoiles). Afficher tous les commentaires
500 PREMIERS RÉVISEURSle 16 février 2011
N. Hawtorne a fait avec La lettre écarlate un des romans incontournables sur l'amour et la passion, à classer aux côté de Romeo et Juliette par exemple. Mais il a choisi une approche originale : décrire non pas une liaison, non pas l'émergence de la passion mais ses suites et ses conséquences, l'amour et de la jalousie étant présentés comme deux faces divine et infernale d'un même sentiment et causant des ravages équivalents. La situation est aggravée par le cadre choisi pour cet amour illégitime qui devient une faute grave et un péché mortel dans la Nouvelle-Angleterre puritaine du XVIIe siècle où s'installent les colons venus du vieux continent.

Tout au long du récit, on navigue entre le Bien et le Mal au sens religieux du terme, se demandant parfois si le Bien n'apporte pas le mal et si le Mal ne peut pas se transfigurer en bien. Hawtorne semble hésiter entre respect et admiration pour ses ancêtres puritains et une critique voilée de leur sévérité. La faute des personnages ne les empêche pas de puiser dans l'amour humain, pour son enfant ou pour son amant, la force de vivre et de se sublimer. C'est particulièrement frappant avec la transfiguration finale du pasteur Dimmesdale que l'amour humain porte et illumine finalement beaucoup plus que l'amour divin. L'idée fondamentale semble être qu'il y a une faute qui surpasse toutes les autres : le mensonge. Les secrets et la honte rongent alors que la vérité et le courage d'assumer ses fautes permettent de grandir et donnent la force de vivre la tête haute.

Le roman est très agréable à lire. On se fait très vite au charme légèrement suranné de l'anglais du XIX et à la langue archaïsante des colons du XVII (je ne sais pas si la différence se sent dans l'édition française) et on est saisi par le style imagé et beauté des descriptions. Le livre est tout en contraste, avec des caractères fortement typés, avec les couleurs sombres du puritanisme sur lesquelles se détachent la lettre écarlate d'Hester et les tenues de sa fille Pearl, avec la rigidité de la colonie urbaine à laquelle s'opposent la forêt et la « sauvagerie » de la nature environnante.

Un mot aussi sur la nouvelle (The custom house - La douane) qui introduit dans la plupart des éditions La lettre écarlate : c'est un petit bijou d'humour et de causticité, avec des portraits au vitriol.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2006
Ceci est l'ouvrage qui est considéré comme le "premier roman américain" dans ce sens où il ne suit aucune mode européenne de l'époque. Hawthorne y mele habilement romance, gothique, critique de la société.Cet oeuvre pose les bases d'une Amérique dans son essence : puritaine et rebelle, dure et aimante...Un must pour une bonne culture général qui de plus est se lit très facilement. A lire et relire.
0Commentaire11 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2012
Un roman très bien écrit, très fouillé, un peu à la Flaubert, qui décrit très précisément les moeurs puritaines
Les descriptions des émotions sont poussées, sensibles : les caractères des personnages sont minutieusement explorés, tout en gardant leur mystère
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tous les amateurs de littérature américaine connaissent et admirent à juste titre, dans « La lettre écarlate" de Nathaniel Hawthorne, le sombre récit de l'opprobre attachée à la femme adultère, dans l'Amérique puritaine et coloniale. Les commentaires disent bien la qualité de l'œuvre. Mais il est rarement fait mention du prologue à « La lettre écarlate », une soixantaine de pages intitulées « Les bureaux de la Douane », texte documentaire et autobiographique, qui évoque, sur un mode enjoué et ironique, les trois années années passées par Hawthorne à la pittoresque douane de Salem. C'est un chapitre constellé de portraits pittoresques de douaniers de toutes sortes, à la manière du Bartleby de son ami Melville. Mais c'est aussi un texte éclairant sur le fonctionnement de l'administration. Certes, est moquée la nonchalance proverbiale de l'administration. On peut même y trouver l'expression de la méfiance structurelle des Américains pour l'État et leur réticence à l'égard du service public. Mais en même temps, Hawthorne décrit bien son travail de fonctionnaire, les mérites d'un collègue spécialement compétent en même temps que la paresse et le caractère corrompu des autres. Il se trouve le premier surpris lorsqu'il est limogé à l'occasion de l'élection d'un nouveau Président. Car l'Amérique du milieu du XIXème siècle vit en plein "spoils-system". Ce qui veut dire qu'avec la nouvelle administration, ce sont tous les fonctionnaires du haut en bas de la pyramide qui sont remplacés. Ce chapitre est une courte radiographie, vivante et ironique, du système appliqué à l'administration des douanes. Il relève autant de la science politique que la littérature. C'est dire la richesse du livre...
0Commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2009
Une grande oeuvre ; belle écriture et sujet passionnant ( il faut en même temps se documenter sur le comportement moral et religieux des premiers américains : on comprendra mieux leur attitude aujourd'hui) . Il faut lire et faire lire les calassiques anglo-saxons
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2013
Classique de la littérature anglo-saxonne, il reste assez méconnu du grand public en France, et c'est dommage. Par curiosité ou par engouement littéraire, lecture conseillée.
Livraison toujours au top avec Amazon.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 janvier 2015
J'ai adoré ce voyage dans un monde qui n'est plus le nôtre, ces mentalité oubliées, ces injustices qui révoltent mais cet amour inébranlable. Livre noir, triste, hors temps mais tellement beau
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2011
Le vendeur est précis honnête - bonne réactivité et réponse aux questions
le livre est bien tel que décrit - merci
0Commentaire0 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,10 €
7,00 €