undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

43
4,5 sur 5 étoiles
Mémoires d'Hadrien,  suivi de Carnets de notes de Mémoires d'Hadrien
Format: PocheModifier
Prix:8,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 mars 2009
Ce livre est comme un souffle, léger et silencieux et pourtant indispensable à la vie. Marguerite Yourcenar a réussi le pari fou d'écrire les mémoires de l'un des plus grands empereurs que Rome ait connu. Je ne sais si l'empereur lui-même (homme lettré, fin et très cultivé) aurait écrit ses mémoires avec autant de beauté et de poésie.
Merci Marguerite
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 septembre 2012
Lorsqu'on lit les notes ainsi que le carnet de notes accompagnant le présent ouvrage, on ne peut que s'incliner devant la masse de recherches effectuées par l'auteur. Marguerite Yourcenar a écrit là une oeuvre grandiose, à la croisée des chemins de la poésie, de l'essai philosophique, du roman. La vie de cet homme qui a imprimé l'Histoire nous est ainsi contée, par sa propre voix, sous forme de lettre au jeune Marc-Aurèle. Il y a une magnifique intemporalité dans cet ouvrage. Les songes d'Hadrien, ses réussites, ses échecs, son approche de la mort nous renvoient à nos chimères, nos expériences, nos peurs. De plus le style est beau, l'écriture raffinée, le vocabulaire élégant.
Indéniablement, Marguerite Yourcenar marqua ici la littérature.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
39 sur 43 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 juin 2003
A la veille de sa mort, l'empereur Hadrien écrit une lettre à son petit fils Marc-Aurèle, dans laquelle il revient sur son existence et tente d'en dégager des lignes directrices, de son enfance et ses 1ers apprentissages à son apogée, puis à son déclin. Il juge à la fois sa vie d'homme, d'artiste, de stratège, de politicien. Les faits qu'il relate sont toujours commentés et prétextes à de longues méditations sur la mort, la volupté, l'amour, le bonheur...
Ce roman est incroyablement riche, grave et fort. Il est de ceux qu'on n'oublie pas. Mais c'est aussi un livre ardu, qu'il faut prendre le temps de lire, de relire et de décortiquer. Alors on en ressort transformé...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 octobre 2014
Parce que les livres parlent d'eux-mêmes, heureusement, voici un extrait du roman : « J'allais avoir quarante ans. Si je succombais à cette époque, il ne resterait de moi qu'un nom dans une série de grands fonctionnaires, et une inscription en grec en l'honneur de l'archonte d'Athènes. Depuis, chaque fois que j'ai vu disparaître un homme arrivé au milieu de la vie, et dont le public croit pouvoir mesurer exactement les réussites et les échecs, je me suis rappelé qu'a cet âge je n'existais encore qu'a mes propres yeux et a ceux de quelques amis, qui devaient parfois douter de moi comme j'en doutais moi-même. J'ai compris que peu d'hommes se réalisent avant de mourir : j'ai jugé leurs travaux interrompus avec plus de pitié. Cette hantise d'une vie frustrée immobilisait ma pensée sur un point, la fixait comme un abcès. »
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 octobre 2007
Extraordinaire ouvrage que ces Mémoires d'Hadrien. Avec un talent d'écriture très maîtrisé et une intelligence remarquable, Marguerite Yourcenar réussit ici un chef-d'oeuvre d'introspection psychologique ainsi qu'une oeuvre totale. Pour les amateurs d'histoire romaine, la période décrite ici est une des plus admirables et le personnage d'Hadrien, un des plus fascinants. Le style, très poétique, est d'une rare élégance. A lire, relire et mediter. 5 étoiles haut la main.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 juin 2003
A la veille de sa mort, l'empereur Hadrien écrit une lettre à son petit fils Marc-Aurèle, dans laquelle il revient sur son existence et tente d'en dégager des lignes directrices, de son enfance et ses 1ers apprentissages à son apogée, puis à son déclin. Il juge à la fois sa vie d'homme, d'artiste, de stratège, de politicien. Les faits qu'il relate sont toujours commentés et prétextes à de longues méditations sur la mort, la volupté, l'amour, le bonheur...
Ce roman est incroyablement riche, grave et fort. Il est de ceux qu'on n'oublie pas. Mais c'est aussi un livre ardu, qu'il faut prendre le temps de lire, de relire et de décortiquer. Alors on en ressort transformé...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
28 sur 32 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Contrairement à ce qu'on en a écrit, ce livre n'a pas été écrit en une nuit par son auteur. Elle a remis cent fois sur le métier ce texte de jeunesse, et le travail fourni est incommensurable : par exemple, pour se mettre dans la "peau" d'un empereur romain de culture grecque, elle n'a pas hésité, une fois son livre fini, à le retraduire en grec ancien, pour voir s'il "collait" avec la façon de s'exprimer de l'empereur, puis à le retraduire en français. Totalement inattaquable sur le plan historique, remarquable sur le plan littéraire, les Mémoires d'Hadrien reste un livre sur l'humanité et ses problématiques : la maladie, le pouvoir, l'amour (existe t il ?), le fanatisme. Parfois un peu difficile puisqu'il s'agit d'une introspection, il se lit pourtant de bout en bout, passionnément, et procure un plaisir et une réflexion qui laissent pantois. A lire avec l'oeuvre au noir" du même auteur en priorité.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il est des livres, nous dit Marguerite Yourcenar, qu'on ne doit pas oser écrire avant d'avoir dépassé quarante ans. Je dirais aussi qu'il est des livres qu'on devrait lire, ou relire, après avoir dépassé quarante ans. Ce sont les mêmes. En voici un. Rencontre au delà des siècles de deux esprits universels, de deux humanismes, de deux consciences morales, ces mémoires que Marguerite Yourcenar prête à l'empereur Hadrien sont riches de méditations sur la nature humaine, l'amitié, le courage, sur les peuples et les hommes, sur les ressorts parfois dérisoires qui les animent, sur la médiocrité des sentiments et des passions qu'ils ont dans le coeur.
Hadrien, espagnol de naissance, éduqué à Rome, et dans la langue grecque à Athènes, s'illustre d'abord en campagne militaire aux confins de la Germanie. Il a voulu voir et comprendre, s'approprier, toutes les régions et toutes les dimensions de l'empire: Egypte, Asie mineure, Judée, Bretagne (où son fameux mur est toujours debout), Dalmatie, Pannonie...
Je n'essaierai pas de résumer ces pages très fortes, mais j'y ai relevé quelques paroles et pensées qui m'ont paru frappantes:
- sur l'inconstance des hommes: "... les lâches qui pleurent leurs mots avant de les oublier."
- sur l'amitié qui l'unissait à Plotine (veuve du précédent empereur): "L'amitié était un choix où elle s'engageait toute entière. Elle m'a connu mieux que personne; je lui ai laissé voir ce que j'ai soigneusement dissimulé à tout autre: par exemple de secrètes lâchetés. J'aime à croire que de son côté elle ne m'a presque rien tu. L'intimité des corps, qui n'exista jamais entre nous, a été compensée par le contact de deux esprits étroitement mêlés l'un à l'autre."
- sur le christianisme naissant: "l'injonction qui consiste à aimer autrui comme soi-même est trop contraire à la nature humaine pour être sincèrement obéie par le vulgaire, qui n'aimera jamais que soi, et ne convient nullement au sage, qui ne s'aime pas particulièrement soi-même."

Ce grand livre mérite d'être un livre de chevet. Superbe remède contre l'idée bêlante de progrès et de perfectibilité qui est notre drogue depuis quelques siècles. Pour mieux connaître Hadrien, une visite approfondie de la villa Adriana à Tivoli s'impose. Dans ce lieu magique à l'écart du tumulte de Rome, Hadrien avait voulu reproduire la diversité des provinces de l'Empire. La visite se mérite après une véritable expédition en train (un tortillard) au départ de la gare de Tiburtina (qui vient de flamber), puis en autobus, puis à pied sous un soleil de plomb... mais quelle récompense!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 septembre 2007
Hadrien se sentait responsable de la Beauté du Monde. Sagesse, Force, et Beauté sont les maitres mots de cet ouvrage profond et intelligent.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Quand on est quidam commentateur sur site on aimerait parfois récolter un peu de ce talent que le sort accorde à l'un pour priver le plus souvent l'autre. Alors il serait possible de rendre à César ce qui lui appartient et communiquer l'admiration et disons le, l'envie que l'auteur nous inspire.
Bien sûr cette lecture se mérite, mais aller trop vitre serait ignorer qu'une saveur est lente à se révéler entièrement et demande toute l'attention de nos sens.

C'est ici de l'intelligence à l'état pur, c'est Hermès dieu des marchands et des voleurs mais surtout messager entre les dieux, le porteur de message, celui qui transmet, transporte, évoque, se joue des mots en mélange la magie pour en faire des porteurs de lumière, des évocateurs de sens et transformer l'informe en sublime pour peu que l'incantation soit blanche.

Il n'y a pas ici une seule ligne laissée à l'abandon, rien de psychologique, rien de pompeux ni de forcé, mais une vision de la vie d'une incroyable maturité et fascinante vérité qui nous laisse sans voix quand l'on sait que tout cela est contenu dit et écrit par une seule personne.
Ceci n'est donc pas un commentaire, mais un admiratif hommage à un auteur qui m'a littéralement envouté. Si la beauté s'était un jour incarnée dans les mots, c'est ici qu'il faudrait la trouver. Merci.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Les Rougon-Macquart, I : La Fortune des Rougon
Les Rougon-Macquart, I : La Fortune des Rougon de Émile Zola (Broché - 15 mars 2007)
EUR 5,80

Le Barbier de Séville / Jean Bête à la foire
Le Barbier de Séville / Jean Bête à la foire de Beaumarchais (Poche - 29 mars 2007)
EUR 4,60

Le Mariage de Figaro - La Mère coupable
Le Mariage de Figaro - La Mère coupable de Beaumarchais (Poche - 13 février 1984)
EUR 10,20