undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles3
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:6,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Aventure que celle de ce jeune aviateur, sous-lieutenant Kessel, qui s'est porté volontaire pour se battre contre les Allemands en Russie, en 1918. La Russie, son pays d'origine, où il vécut les premières années de sa vie (à Orenbourg, sur l'Oural) l'appelle au plus profond de ses entrailles et de son âme.

Aventure que celle d'assister, sur le navire de troupe américain Sherman, dans la rade de Brest, à la fin de la guerre et à la symphonie des cloches saluant la Victoire et l'Armistice, ce 11 novembre 1918.

Aventure que celle de partir quand même. Découverte passion des Etats-Unis à la faveur des multiples fêtes, réceptions, honneurs, bals. Puis, nouvel embarquement pour Vladivostok pour assister et participer à une vie de fin de régime, citadelle assiégée par les Rouges.

La jeunesse, la passion, le goût immodéré de l'aventure et de la vie, les femmes, l'alcool et la flamme d'un amour, animent ce récit auto-biographique au style proche de celui d'Hemingway.

Ce livre, écrit en 1975 au soir de la vie de Joseph Kessel, se respire d'une traite.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2014
Aux environs de l’armistice de la grande guerre, Joseph Kessel - alors pilote dans l’armée - se porte volontaire pour une mission en Sibérie. Parti de Brest, il fait d’abord étape aux Etats-Unis où lui et d’autres aviateurs sont accueillis en héros. Ils y enchaînent à l'excès : galas, beuveries et interviews.
Et puis, sans transition, il arrive à Vladivostock, au terminus du transsibérien, bordé par un océan de glace gardé par les navires Japonais. Un bout de fin du monde.

“Les temps sauvages” mêle histoire et roman. L’aventure n’y est pas de la même ‘espèce’ que dans “Les Cavaliers”, “Fortune Carrée” et j’en passe (auxquels je mets 5* sans hésitation). Ici, il y a l’armée en arrière fond. Une jeunesse fougueuse, balancée entre quelques excès qui lui sont propres et les à-côtés de la guerre. C'est plus 'froid' comme récit, moins "magique". Mais toujours aussi prenant.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2012
Novembre 1918. Alors que l'armistice vient tout juste d'être signée, Joseph Kessel et quelques autres volontaires se trouvent embarqués vers la Sibérie pour mettre en place un deuxième front anti-allemand ! Accueil délirant aux États-Unis pour les frenchies aux tuniques d'aviateur, parties effrénées de poker sur un bâtiment américain dans la traversée du Pacifique. Accueil glacial à Vladivostok dans un univers de folie en pleine déliquescence.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,40 €
5,40 €