undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:8,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 décembre 2007
Michel Tournier n'est pas avare de sa propre biographie et semble n'avoir rien à cacher. Dans cette courte autobiographie au titre étrange, il explique en détail la gestation et l'écriture de ses trois chefs d'oeuvres - Vendredi, Le roi des aulnes et Les météores - et nous ouvre sans pudeur ses racines, son enfance et ses voyages tels qu'ils ont influencé - en les remplissant de signes - ces ouvrages clefs de la littérature française.
On comprend au passage que Michel Tournier a commencé à publier sur le tard et il explique par le menu ses expériences, d'étudiant, en Allemagne, avec Europe 1, etc... C'est fascinant et c'est avec 'Les mots' de Sartre, un modèle d'autobiographie.
A poursuivre par les quasi-suites, tout aussi passionantes, 'Célébrations' et 'Journal Extime'
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le sujet de cet essai n'est autre que Michel Tournier lui-même, sa vie, son oeuvre et sa pensée philosophique. Né à Paris de parents qui se rencontrèrent à la Sorbonne alors qu'ils étaient étudiants, il passa sa jeunesse à Saint-Germain-en-Laye et à Neuilly-sur-Seine. Son éducation fut marquée par la culture allemande. Plus tard, il découvrit la pensée de Novalis et de Gaston Bachelard. Il poursuivit des études de philosophie à la Sorbonne et à l'université de Tübingen juste après la guerre. Il souhaitait enseigner la philosophie, mais ayant échoué à l'agrégation, il entra à Radio France puis il travailla dans la publicité pour Europe 1. Il collabora également à des journaux comme Le Monde et Le Figaro. De 1956 à 1968, il travailla chez Plon à des traductions de l'allemand avant de publier son premier roman « Vendredi ou les limbes du Pacifique ».
C'est ce qu'il nous raconte dans trois des six parties de ce texte, les trois autres étant plutôt consacrées à ses choix et intérêts philosophiques. Tournier se veut à la fois philosophe matérialiste et théoricien littéraire. « Mon propos n'est pas d'innover dans la forme, mais de faire passer dans une forme aussi traditionnelle, préservée et rassurante que possible une matière ne possédant aucune de ces qualités » dit-il. Couvert de gloire et d'honneurs (Prix du Roman de l'Académie Française, Prix Goncourt pour le « Roi des Aulnes », puis membre de l'Académie Goncourt), Tournier écrivit plus d'essais que de romans. Celui-ci, publié en 1974, se lit encore avec intérêt surtout si l'on s'intéresse au parcours particulier de cet écrivain.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2013
je suis satisfaite de ce livre car j'aime les livres qui ont été souvent lus,ils portent la marque d'autres émotions,le "vent paraclet" d'autre part est un ouvrage que je voulais lire depuis longtemps , je ne trouvais dans aucune librairie que je fréquente à l'occasion.Voilà
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,20 €
9,70 €