undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici nav_WSHT16 cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:8,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 juillet 2008
Oeuvre probante du génie de Balzac et de son talent visionnaire, "Louis Lambert" s'inscrit dans l'âme de La Comédie Humaine, les Etudes philosophiques, au même titre que "Les Proscrits" et "Jésus-Christ en Flandre".
Paru en 1832, bien avant "La chute de la maison Usher" (1839), "Louis Lambert" est l'histoire de ce personnage éponyme, génie précoce qui considère que notre volonté est pré-conçue par notre "être intérieur", qui capte certaines choses à l'avance et ainsi atteindre une "lucidité magnétique". Dans ses recherches, il va atteindre le zénith de la pensée en devenant cataleptique, végétal surnaturel dépourvu d'émotions, enfermé dans le noir, dans son château situé à Mer, Loir-et-Cher, mais dont chaque phrase cloue sur place l'auditoire tant elle éclate par son acuité et sa force corrosive.
Chef-d'oeuvre foudroyant de métaphysique où les théories de Swedenborg croisent celles d'Alexis Didier pour rejoindre le style immortel de Balzac, loin, très loin des lourdeurs qu'on lui assignerait à tort - la digression obéissant souvent à un didactisme précieux chez lui.
Récit puissant dans sa concision, dans ses portraits et dans sa fantaisie "nouvelliste", "Les Proscrits" est la rencontre de Dante, âme errante dans le Paris du 14e siècle.
"Jésus-Christ en Flandre" est l'occasion de découvrir le style "pictural" de Balzac, ses élans descriptifs contenus en une courte nouvelle dans laquelle le Christ eût été passager sur une barque, un soir où la mer fut agitée, près d'Ostende « à une époque indéterminée ». Balzac est très fort dans le symbolisme fantastique, en particulier pour personnifier la mort, l'Eglise. A noter une veine anti-cléricale plutôt insolite de la part du romancier qui considérait qu'il écrivait à "lueur de deux vérités éternelles : la religion, la monarchie" mais cette critique n'est jamais viscérale, plutôt constructive. Un très beau texte.
En définitive, une édition sérieuse, avec une préface pertinente de Raymond Abellio, et des documents annexes comme la très utile préface de Balzac à son "Livre Mystique", preuve du système ambitieux de l'artiste, non seulement esthète mais véritable philosophe. Indépassable et plus que jamais foudroyant.
33 commentaires|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce recueil "Folio" contient trois récits appartenant à la section des "Études Philosophiques" dans "La Comédie Humaine" balzacienne avec "Louis Lambert" (1832), "Les Proscrits" (1831) et "Jésus-Christ en Flandre" (1831).
Ces trois récits vont parfaitement ensembles puisque la métaphysique -partiellement autobiographique- de "Louis Lambert" ; la mystique en puissance avec Dante Alighieri et Notre-Dame de Paris au XIVe siècle ; Les Justes protégés par le Christ dans "Jésus-Christ en Flandre" ; ainsi, en ces trois récits s'entrecroisent la métaphysique, mystique, et christianisme.

Il me semble que le récit le plus important est "Jésus-Christ en Flandre" qui est doublement passionnant puisque Balzac écrit une légende moderne où le Christ intervient (comme "La légende dorée" mais dans une époque plus contemporaine) ; s'ajoute à cela la compréhension via ce court roman du lien de Balzac avec le christianisme. Un Balzac que l'on savait de tendance légitimiste politiquement et qui sur le point religieux nous semble être un chrétien mystique (mais déçu par une église terrestre qu'il voudrait davantage sublime.)
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2014
Avec les proscrits nous visitons l'an 1308, en plein Paris, juste derrière Notre Dame de Paris, dans la demeure de Joseph Tirechair, sergent de Paris, époux de la dame Jacqueline en charge de la bonne tenue et de la rentabilité du dit logis. A cette fin elle accueille deux pensionnaires dont l'étrangeté et l'opacité allument dans le cœur du sergent Tirechair le brasier du soupçon. A lire car ce livre est excellent .
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,10 €