undrgrnd Cliquez ici Baby ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles5
4,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: PocheModifier
Prix:8,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 avril 2012
En effet, c'est certainement le chef-d'oeuvre de Daniel Defoe (n'aillons pas peur des mots). Rarement un auteur aura aussi bien analysé et décrit que la Grande Peste de Londres de 1665. Que ce soit en nous expliquant avec une précision étonnante pour l'époque l'origine de ce fléau, mais aussi tous ses aspects et ses diverses conséquences. Ses méditations sur le rôle de la divine Providence sont remarquable de profondeur, ainsi que ses descriptions sans concession du comportement des Londoniens au quotidien et qui lui permet de tracer un portrait bien sombre de l'homme qui une fois l'épidémie passée retombe immédiatement dans ses pires travers. Nous pouvons aussi nous faire une idée précise des mesures qui furent prises par les autorités (notamment le Maire), ainsi que l'action des médecins et leur degrés de compétence (Defoe nous décrit même de façon assez précise les différents symptômes de la peste) qui n'était pas si médiocre que l'on pourrait se l'imaginer d'autant plus que fleurissait bon nombre de charlatans comme des vendeurs d'élixirs et autres poudres miraculeuses sans compter les astrologues... Pour finir Defoe nous donne une idée précise des différentes répercussions sur le plan économique de cette épidémie.

Si vous voulez lire au moins un livre de Daniel Defoe, je vous recommande (avant Robinson Crusoë et Moll Flanders) : Journal de l'Année de la Peste !!!
0Commentaire13 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2014
On connaît Robinson et Moll Flanders... mais ce témoignage de Defoe, à la précision clinique, sur les années de peste à Londres est une découverte formidable ; tout y est, des victimes en chaîne à l'incurie des dirigeants, la lâcheté des uns, la bravoure des autres... Un éclairage indispensable.
0Commentaire7 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Monty Python Sacré Graal....La Charrette des Morts...Ce qui me semblait un gag était la réalité...

1665...La Peste enserre putréfie et décompose Londres...Près de 100 000 morts ?

Un reportage en direct décrivant les anneaux d'un Dragon dont la course serpigineuse détruit par vagues la population de la très populeuse ville...Fuir, rester, s'isoler, se regrouper, se cloître, courir...Le Souffle saisit qui il veut sans se soucier des si faibles mesures de protection....

Une écriture clinique doublée d'épisodes picaresques (l'errance d'un groupe de miséreux menés par un soldat de fortune)...Une vision infernale, celle de la Grande Fosse Commune...Et la Mort omniprésente, la médecine impuissante les Âmes désemparées....

Un Grand Livre où la Main du Créateur ne protège personne...

2015...Un enfant ayant attrapé la Peste au parc Yosémite (USA) vient de guérir suite à une antibiothérapie bien menée...La dératisation du lieu et la mise à mort des puces vectrices est en cours...."Yersinia Pestis" connaît sa fin...

"Il faut avoir Foi dans le Progrès mais pas dans l'Humanité" (A.Yersin)
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2009
Ayant acheter ce livre afin d'y sentir toute la puanteur de la peste ainsi que la côté putride de la maladie. J'ai été agréablement surpris, car même si l'écriture de Defoe est très journalistique et pauvre parfois à matière de figures de style, il arrive quand même a nous transmettre assez bien la décadence de l'homme devant la peste mais aussi la sensation morbide qui plane sur les rues de Londres.

Pour tous ceux qui vouent un culte à la Charogne de Baudelaire, je vous conseille cette œuvre, qui par moment côtoie le poème de Baudelaire, au niveau macabre (cf le passage de la fosse géante).
0Commentaire10 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2015
Les débuts d'un abord "objectif" des événements, avec un filtre de croyances conforme à l'époque, tellement flagrant aujourd'hui et qui laisse à penser que d'autres filtres s'interposent de nos jours entre la réalité et la perception que nous en avons ou/et les récits que d'autres nous en font.
L'aspect répétitif est un peu lassant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,10 €
5,80 €