Commentaires en ligne 


23 évaluations
5 étoiles:
 (21)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Kessel... ce poète... cet aventurier... cet homme, 6 septembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cavaliers (Poche)
Joseph Kessel fait partie de ces auteurs virtuoses des mots et du verbe. Vous êtes dès le début du livre projeté dans une Afghanistan surréaliste dans laquelle évoluent des personnages à la fois admirables et détestables livrés à leurs passions, leurs craintes, leurs haines et leurs amours. Kessel nous livre ici un véritable chef d'oeuvre. Cette histoire d'hommes, forts, faibles et si beaux à la fois ne peut laisser indifférente car chaucun d'entre nous s'y retouvera.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 premier coup de coeur de l'année, 18 février 2009
Par 
Odilette (Provence) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cavaliers (Poche)
j ai adoré ce roman.
Tout y est :le souffle épique, la magnificence des paysages, la violence de la nature et des hommes, le raffinement et la dureté des peuples, les sentiments dans ce qu ils ont de plus vil ou de plus noble.
Kessel n a pas lésiné sur la langue française pour exprimer la beauté des paysages, formes, couleurs, rudesse. On parcourt l'Afghanistan et l on va émerveillement en émerveillement.
A travers ce roman, Kessel rend hommage à un pays, la variété de ses populations et à sa richesse culturelle.
L auteur captive son lecteur par des récits haletants de "bouzkachis", courses de chevaux effrénées, combats de béliers, cheminements périlleux dans les montagnes les plus hostiles, transhumances déferlantes, rituels raffinés.
A chaque page, un nouveau paysage, une nouvelle rencontre, une nouvelle péripétie.
je me suis trouvée enfantine devant ce livre, à admirer le courage des personnages, à voir sous mes yeux onduler l'herbe de la steppe, à suivre la course du soleil dans le ciel...
à ne jamais vouloir que cela cesse ...
Pour finir, ce roman est une ode au cheval, meilleur ami de l'homme des steppes.
Il est ici personnage central, à la fois, joyau, enjeu, partenaire, rival, ami, protecteur, frère, enfant.
je ne peux pas conclure sans dire un mot de ce pays que je ne connaissais que par la guerre, les combats, les talibans, la destruction des bouddhas de Bamiyan, la répression intégriste et le sort fait aux femmes.
Il est bon de savoir que ce pays dont on ne nous montre souvent que les facettes les plus terribles, est aussi le berceau d une grande richesse et de paysages magiques.

J ai retrouvé avec ce livre mon goût pour les grands auteurs classiques du XX° siècle, tout comme j avais eu pour Steinbeck l an passé.
C est mon premier coup de cœur de l année
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


21 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le bouzkachi et ses conséquences..., 7 janvier 2004
Par 
Catheline (Newton, MA United States) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cavaliers (Poche)
Un très grand roman historique, probablement un de ceux que je classerais très haut dans ma liste de belles découvertes. C'est en Afghanistan que se déroulent une histoire, une traversée tout à fait inouïes. Kessel nous transporte dans un monde exotique, au parfums de temps anciens, et pourtant il s'agit là d'un roman, d'un conte moderne, c'est juste qu'il est situé dans un endroit à l'abri de l'occident et de son influence. Dans cet Afghanistan du Nord, le bouzkachi est le jeu le plus important, celui qui teste la fierté, la virilité, la force et l'habileté d'un véritable cavalier. Le grand Toursène est aujourd'hui trop vieux pour participer, mais dans son temps, il n'avait pas perdu un seul bouzkachi. Il espère pourtant que son fils, le fier et téméraire Ouroz, prendra la relève en gagnant le plus grand bouzkachi qui soit, celui qui se déroulera devant le roi. Hélas, et même en ayant le sublime Cheval Fou, Jehol, pour le porter, Ouroz manquera de peu son but, et se retrouvera humilié, une jambe fracturée qu'il ne soignera pas à l'hôpital, trop fier qu'il est pour se laisser toucher par une infirmière occidentale, et qu'il traînera à cheval jour et nuit, la gangrène le gagnant petit à petit.. Il entreprendra ainsi une longue et terrible traversée, avec à ses côtés son sais Mokkhi, un homme d'abord bon et fidèle, mais qui sous la hargne et la méchanceté croissantes d'Ouroz, se transformera au fil des pages. Ce roman est très beau, par son écriture, par les paysages décrits, par toute la psychologie contenue dans les personnages et les liens qui les unissent, par la métamorphose des héros, une transformation très réussie et effrayante parfois. C'est à la fois simple et complexe, riche et dépouillé. C'est un roman qui marque en tout cas. Il y a aussi un film de John Frankenheimer, avec Omar Sharif, Jack Palance, David de Keyser. Je ne l'ai pas vu mais on m'en a dit du bien. Mais lisez le livre d'abord, il en vaut vraiment la peine... !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Respirer..., 31 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cavaliers (Poche)
Il y a des livres qu'on oublie, il y a ceux qui nous laissent le sourire ou l'ennui, d'autres encore qu'on a de la peine à refermer... et puis, il y a les quelques autres - si rares - qui ont une vie propre. Ceux qui restent ouverts, indéfectiblement.

Celui là en fait partie.

Est-ce un roman historique, une épopée, un témoignage, une poème... ? Je ne crois pas, non.

C'est une respiration éclatante. Profondément humaine. Dénuée d'illusions. Juste viscérale. Qui nous emporte pour peu qu'on veuille bien la suivre humblement.

Une oeuvre qui ne peut que s'accompager. Un écrit pur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 à lire pour comprendre, 21 octobre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cavaliers (Poche)
La fierté et l'honneur des Afghans, décrits ici, donnent une bonne idée des valeurs de ce peuple. Une oeuvre grandiose qui permet de comprendre pourquoi un peuple baffoué à de maintes reprises continue de vouloir garder la tête haute.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Passionant !, 12 septembre 2002
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cavaliers (Poche)
Passionant! Un livre envoutant, magique, qui decrit un pays et des traditions qui semblent aujourd'hui disparus. Un roman sur des sentiments si communs : l'envie de se surpasser, la honte, l'envie, l'amour... Bref, un livre qu'on ne lache pas avant d'etre arrive a la derniere page.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Superbe !, 2 février 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cavaliers (Poche)
Très beau roman sur l'Afghanistan et sur les peuples afghans. C'est une formidable exploration du caractère de ces hommes d'honneur.
A recommander à ceux qui veulent tenter de comprendre un peu mieux le fonctionnement de l'esprit afghan et de la société afghane.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre maginifique, 28 février 2009
Par 
M. Bettembourg (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cavaliers (Poche)
Un très beau livre, poétique et envoutant. Des paysages magnifiquement décrits, des personnages charismatiques, un style qui vous tient jusqu'à la dernière ligne, toutes les conditions sont remplies pour vous faire passer de très bons moments en compagnie d'un peuple méconnu.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une grande fresque humaine, dans le beau mais hostile pays d'Afghanistan, 24 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cavaliers (Poche)
Entre les steppes et les hautes montagnes d'Afghanistan, le grand Toursène ,vieil homme sévère et austère, qui est maître des écuries, envoie à Kaboul, son fils, cavalier virtuose, et sa plus belle monture, pour jouer le Bouchkazi du Roi. Mais ce voyage à travers les montagnes, est en réalité un véritable parcours initiatique à la haine pour ce fils, orgueilleux et méprisant, à la luxure et la convoitise pour le fidèle serviteur, et à l'orgueil et la sagesse pour le vieux père.

Ce roman est à proprement parler une fresque qui sait mêler avec adresse de grands paysages et des sentiments très violents. On suit avec impatience le parcours de ces personnages, qui semblent bien réels, car chacun est en proie aux tourments de l'âme humaine et aux différents âges de la vie. Par petites touches, Kessel transforme ses personnages, les mûrit, les transfigure dans leurs passions. Mais c'est aussi un conte que ce merveilleux roman, imprégné de saveurs rudes mais enivrantes de l'orient, avec ces descriptions de caravansérails, de caravanes... La plume de Kessel est belle, simple mais légère, et quelques mots lui suffisent pour dresser une scène poignante ou épique.

Un très beau récit, qu'il ne faut manquer sous aucun prétexte !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le chef d'œuvre romanesque de Joseph Kessel, 7 octobre 2012
Par 
Joseph Fouché (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Cavaliers (Poche)
Quel souffle ! Quel lecture ! Un tel empressement dans la lecture de ce roman, me couchant à 4h du matin pour continuer, me rappelle les lectures inoubliables de "Bel-Ami" de Maupassant ou encore du "Comte de Monte-Cristo" de Dumas.

Certainement le meilleur Kessel que ce roman d'expérience -paru en 1967, Kessel à 69 ans-, roman d'une épopée pleine de sagesse -sans manichéisme tous les personnages ont leur part d'ombre et de lumière.
En le lisant, on se sent transporté dans un monde où l'honneur est tout, où l'islam se mélange à la tradition afghane (Kessel aurait pu être un afghan dans une vie antérieure).

S'ajoutant à cet intelligence, un récit passionnant, une fresque que l'on ne veut pas quitter avant d'avoir lu les 600 pages d'une traite -la force d'Ouroz serait-elle en nous ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xa66b6fe4)

Ce produit

Les Cavaliers
Les Cavaliers de Joseph Kessel (Poche - 23 avril 1982)
EUR 9,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit