Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 très beaux textes, 11 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Contes cruels. (suivi de) Nouveaux contes cruels (Poche)
Ce qui frappe en premier chez cet auteur français, finalement assez méconnu, c’est son style : brillant, imagé, fluide comme les mesures du claver bien tempéré. Mai sau -delà de la forme, il y a le fond, tantôt, fantastique, tantôt, idéaliste, tantôt satirique, mais toujours juste, intelligent, percutant, presque trop. On ressort de cette lecture non sans un certains malaise. Mais c'est bien là la marque des très grands textes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Idéalisme, Amour, Rêve, Déception, Cupidité et Mort dans ce recueil, 26 août 2011
Par 
Joseph Fouché (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Contes cruels (Poche)
Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889) publie ses "Contes cruels" en 1883, il s'agit de son œuvre la plus accessible ; et c'est ce recueil que retiendra la postérité, pourquoi?
Parce que la langue est magnifique accompagnée de multiples évocations permettant de donner une profondeur de réflexions, en plus du style. Le fond et la forme, que demande le peuple !

-La nouvelle la plus connue est "Véra", il s'agit d'une nouvelle fantastique sur l'amour au-delà de la mort.
-Il y en d'autres plus cyniques, comme "Virginie et Paul" où l'on voit la cupidité rongée l'idéal de la jeunesse.
-Il y en a une encore plus cruelle que les autres avec "La Reine Ysabeau" au début du XVe siècle.
-Également des politiques tel "Vox Populi" qui montre l'aspect volatile (avec un brin d'ironie) du peuple.
-Parfois des contes de quelques pages qui sont des petits morceaux de poésie comme "Fleurs de ténèbres".

En somme, du fantastique, de l'idéalisme déçu à la poésie, en passant par la politique et la société, les "Contes cruels" méritent d'être posés sur votre table de chevet. (Il y en a 28, vous verrez selon vos préférences).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Vaut la peine d'être lu!, 22 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Contes cruels (Poche)
Ce livre, recueil de nouvelles, est un bijou : l'ironie mordante de Villiers de l'Isle-Adam apparaît ici dans sa plus grande splendeur. Les nouvelles étant expliquées dans leur contexte en fin de livre, la lecture est un délice notoire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xb4f4b678)

Ce produit

Contes cruels
Contes cruels de Auguste de Villiers de l'Isle-Adam (Poche - 13 avril 1983)
EUR 4,75
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit