Commentaires en ligne 


54 évaluations
5 étoiles:
 (22)
4 étoiles:
 (12)
3 étoiles:
 (13)
2 étoiles:
 (3)
1 étoiles:
 (4)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 retour à l'état sauvage
L'Homme se croit si civilisé, si supérieur à l'animal... William Golding balaie tous ces préjugés d'un grand revers en nous enmenant dans une ile perdue où des enfants britanniques naufragés tentent de s'organiser en société.
Mais en l'absence d'adultes, il nest pas facile de trouver des repères...
Publié le 12 juillet 2007 par Adrien Crepin

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Ceci est un classique
Si l'histoire renvoie à notre côté humain le plus vicieux et est donc très réelle, les personnages restent cependant trop retenus dans leur réactions.

Le début reste tout de même fort brouillon, comment sont-ils arrivés là? Une part de mystère peut-être voulue par l'auteur pour vraiment sortir cette...
Publié le 13 septembre 2011 par Favennec


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 retour à l'état sauvage, 12 juillet 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sa Majesté des Mouches (Poche)
L'Homme se croit si civilisé, si supérieur à l'animal... William Golding balaie tous ces préjugés d'un grand revers en nous enmenant dans une ile perdue où des enfants britanniques naufragés tentent de s'organiser en société.
Mais en l'absence d'adultes, il nest pas facile de trouver des repères stables et très vite l'antagonisme entre les deux fortes têtes, Ralph et Jack, tourne à la scission du groupe. Le premier tente de maintenir un ordre civilisé tandis que le second estime que fichu pour fichu, autant revenir à nos instincts animaux.
Et les écarts de mentalié tournent à la tragédie quand les pulsions animales du clan de Jack se retournent contre les autres êtres humains.
Sa Majesté des Mouches est un livre très marquant, William Golding a eu l'audace de décrire la déliquescence de l'innocence d'un enfant et d'aboutir à un climat de peur permanente où l'être humain chasse l'être humain. Cela reste un classique de la littérature, frappant et fascinant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La nature humaine., 15 mai 2002
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sa Majesté des Mouches (Poche)
Perdu sur une île déserte, loin de toute civilisation, un groupe d'enfant âgés de 6 à 13 ans doit faire face à une réalité bien différente de tout ce qu'ils avaient pu connaître jusque là.
Satisfait de cette situation, les enfants se mirent à jouer les Robinsons sur fond de vacance scolaire; mais il leurs fallut peu de temps pour voir leur rêve s'effondrer. Très tôt, ils durent s'organiser afin de survivre dans un univers hostile et sauvage. Se crée ainsi une micro-société enmenant avec elle toutes les vicissitudes de la vie au sein de la petite troupe. Face à Ralph improvisé chef et décideur suprême, se dresse très vite une opposition. Cette lutte pour le pouvoir va finir par diviser le groupe en deux clans ennemis. Mais jusqu'à quel point ?
Dans cette oeuvre, en prenant l'humain inocent, et naîf qu'est l'enfant et en mettant entre les mains de celui-ci une nature vièrge, pure et dépourvue de tout vices, William Golding entend bien démontrer le penchant naturel de l'homme vers le conflit et son avidité du pouvoir.
- Que sommes nous prêt à faire pour le pouvoir ?
- La société dans laquelle nous vivons ne pourrait-elle pas être différente ?
- Le respect des règles nécessitent-il toujours une domination ?
- L'homme a-t-il nécessairement besoin d'un chef ?
Voilà autant de questions que pose W.Golding au travers de cette magnifique oeuvre.
Si nous l'analysons de plus prêt cette oeuvre entend s'intéresser au développement des sociétés humaines, à la constitution des royaumes et aux guerres claniques souvent le fait d'un ou de quelques hommes charismatiques. Autrement dit le bhéaba de l'histoire de l'humanité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre qui ébranle l'innocence de l'enfance., 13 mars 2011
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sa Majesté des Mouches (Poche)
Un ouvrage trop méconnu du début du 20e siècle qui "casse" le mythe de l'enfant innocent. Tout a fait à propos dans l'époque actuelle qui prône l'enfant-Roi. La métamorphose des enfants abandonnés à leur sort sur une île au fil es jours est traitée avec beaucoup de finesse. Issu d'un milieu où la civilité fait loi, les enfants en viennent peu à peu à se comporter comme leurs pairs adultes dans leur égoïsme et soif de pouvoir, si ce n'est pire.
Probablement l'un des livres qui a pu influencer des films tels que Battle Royale. On est loin du manichéisme qui fait loi dans les oeuvres médiocres de ce siècle, un chef d'oeuvre qui fait également appel à tous les sens avec un soucis du détail dans les descriptions qui donne l'impression d'y être pour le meilleur et pour le pire!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Coup de poing, 17 novembre 2010
Par 
Lydie D. "Lydie D" - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sa Majesté des Mouches (Broché)
Cet excellent livre a été malencontreusement classé dans les collections destinées à la jeunesse alors que c'est aux adultes qu'il s'adresse avant tout. Il donne à réfléchir sur la perte de repères des enfants lorsqu'ils sont laissés en totale liberté et des quelques interdits (par ex. "tu ne tueras point"...) indispensables à la vie en société. Ces garçons pourtant policés et ayant reçu la bonne éducation "so british" perdent bien vite tout contrôle sur eux-mêmes quand ils se retrouvent sur une île déserte après un crash et très rapidement se laissent aller à leurs instincts destructeurs. Ils redeviennent très vite des sauvages qui, n'ayant pas de "regard" adulte pour les guider, vont jusqu'au bout de leur haine... Et pourtant on sent, quand enfin arrive un navire salvateur combien ils avaient besoin de cette présence adulte, combien elle leur avait manqué et combien ils sont soulagés de revenir dans les rangs. A méditer plus que jamais. Malheureusement la traduction est... ce qu'elle est et le traducteur n'est pas du tout gêné de transformer des palm-trees en peupliers (je crois, à moins que ce soit pins? On ne m'a pas rendu l'exemplaire que j'ai prêté donc je ne peux pas vérifier mais ça m'a choquée). Ce n'est qu'un détail c'est le fond qui compte et là il y a de la matière.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une réflexion très juste sur l'Humanité, 28 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sa Majesté des Mouches (Broché)
"Sa Majesté des mouches" raconte l'histoire d'élèves d'une école militaire anglaise naufragés sur une île déserte. Trois personnalités se dégagent parmi les enfants aux âges différents :

- Ralph, le personnage principal, est choisi tout d'abord comme chef. S'il en a l'âme, il manque cependant d'une réelle réflexion et d'une prestance oratoire. Il est le partisan du maintien de l'ordre et d'une solidarité commune pour garder le feu allumé, afin qu'il produise de la fumée, unique moyen de communication avec d'éventuels navires qui, en apercevant leur signal, pourraient les secourir. Jusqu'au bout, il choisira d'agir selon ses propres convictions, et d'agir en adulte et en être civilisé, plutôt que de se laisser aller à l'enfance et à la dépravation par le retour à la primauté.
- Porcinet, quant à lui, possède l'élocution et l'intelligence qui font défaut à Ralph, mais pas l'apparence et la force physique, donc aucune crédibilité vis-à-vis des autres garçons. Il porte des lunettes, élément important de l'histoire, puisqu'elles peuvent servir à rallumer le feu.
- Jack, enfin, n'a pas le prestige de Porcinet à l'oral, mais a en main une carte bien connue pour devenir un chef : la peur. Il se rebelle rapidement contre le système civilisé de Jack et Porcinet, regroupant autour de lui une troupe de "chasseurs", premièrement lassée de ne se nourir que des fruits qu'offre pourtant la forêt en abondance, désirant de la viande. Cette démarcation vis-à-vis de Ralph qui avait pourtant été choisi honnêtement comme chef est un refus de continuer à vivre selon les règles des "grands", ces adultes qui les contraignaient depuis leur naissance et particulièrement à l'école militaire. A travers ce qu'il ne considère que comme un jeu, c'est l'image d'un retour à l'âge de la loi du plus fort, et de la bestialité.

Ce livre montre comment la Force et la Peur (personnifiées en Jack) s'opposent à la Raison (dont Porcinet est la figure). On retrouve la naissance de la religion à travers la peur du "monstre" (à qui on donne des offrandes), ainsi que du refus du dialogue, donc de la démocratie, etc.

Vie, mort, Humanité, civilisation, communauté, démocratie, enfance, maturité, tout est abordé dans ce livre plutôt court, et pourtant lourd de sens.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le livre qui ébranle!, 20 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sa Majesté des Mouches (Broché)
Des enfants de chœur qui deviennent en quelques semaines de petits sauvages violents et homicides... Une poignée de gosses qui tentent de garder leur humanité... Un livre terrible et clairvoyant... Une écriture habile, poétique et très naturaliste à la fois... Le bouquin unique à emporter... sur une île déserte!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Ceci est un classique, 13 septembre 2011
Par 
Favennec - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sa Majesté des Mouches (Poche)
Si l'histoire renvoie à notre côté humain le plus vicieux et est donc très réelle, les personnages restent cependant trop retenus dans leur réactions.

Le début reste tout de même fort brouillon, comment sont-ils arrivés là? Une part de mystère peut-être voulue par l'auteur pour vraiment sortir cette histoire de tout contexte moderne. La moquerie assez lourde sur certains personnages n'est souvent pas nécessaire et la fin si attendue par le lecteur reste beaucoup trop sommaire.

Sinon, l'histoire se défend très bien, faisant de ce livre un classique de la littérature!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 La théorie du plus fort, 31 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sa Majesté des Mouches (Poche)
Rescapés d'un accident aérien, des enfants se retrouvent isolés sur une île déserte. On assistera dans ce roman à la création de 2 groupes et de 2 modes de fonctionnement totalement opposé. L'un se veut pacifique et met en avant la diplomatie, l'autre est basé sur la force et la violence.

J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire et j'avoue, du mal à finir le livre. Cependant, je ne peux nier que ce roman est une critique des schémas sociaux (la loi du plus fort) mise au niveau des enfants.
Que se passe-t-il quand un groupe d'enfants doit apprendre à se gérer, qu'elle est la méthode de survit qui dominera ? Même si je n'ai pas beaucoup apprécié, je lui relève une qualité, à savoir, qu'elle est l'incidence des schémas sociaux sur le comportements de la population.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La vérité sort de la bouche des enfants, 4 novembre 2007
Par 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sa Majesté des Mouches (Poche)
Excellent livre fidèle à sa réputation! "Sa majesté des mouches" dont la lecture n'est certes pas des plus captivantes sur certains passages desciptifs par exemple, reste un modèle du genre! Une superbe leçon donnée par Golding sur le genre humain!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Quelle déception !, 9 janvier 2010
Par 
Paeye "papasam" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sa Majesté des Mouches (Broché)
Quelle déception !
Est-ce vraiment là le livre de William Golding dont Peter Brook a tiré son film, ou est-ce seulement le triste résultat d'une traduction partielle, hâtive et bâclée ? Je me suis même demandé si les premières épreuves de ce bouquin ont bien été relues, et corrigées, avant l'établissement du bon pour impression ! On peut en effet relever en plusieurs endroits des incohérences dans le récit ou des situations imposssibles... Quant au texte lui-même les descriptions sont lourdes, voire "scolaires", et beaucoup d'adjectifs "surprenants".
Si la forme est pour le moins décevante - c'est une édition destinée aux collégiens isn't it ?- le sujet est fort, terrible et dérangeant : des enfants et des adolescents livrés à eux-même sur une île déserte se révèlent incapables de vivre ensemble en harmonie et régressent pour revenir peu à peu à un état qualifié de "sauvage". Mais ce sujet très fort est malheureusement bien atténué par un scénario que l'on peut juger artificiel et peu convaincant...
Cette démonstration trop volontariste n'est donc pas vraiment efficace. Néanmoins ce livre devrait pouvoir servir de matériau de base pour mener des discussions profitables et enrichissantes avec les ados sur certains thèmes qui y sont abordés plus ou moins directement comme la vie en communauté, la démocratie et le respect de l'autre, le pouvoir, l'état de nature, l'origine des rites etc...
Pour l'instant je ne sais pas encore si je vais donner ce livre à mon fils, à qui il était destiné, ou si je vais essayer de trouver une autre édition. Si je le lui donnais je lui demanderais d'essayer de le lire comme un livre "en préparation" et surtout avec le plus d'esprit critique possible aussi bien sur le scénario que sur la forme.
Pour terminer je tiens à préciser que ce commentaire est relatif à l'édition Belin/Gallimard de 2008 (collection ClassicoCollège) avec traduction par Lola Tranec et dossier par Nicolas Saulais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xb338dd68)

Ce produit

Sa Majesté des Mouches
Sa Majesté des Mouches de William Golding (Poche - 14 juin 1983)
EUR 7,51
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit