undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles10
4,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 septembre 2010
Casanova, cela vous dit quelque chose, bien entendu, mais plutôt que de connaître ce mot, lisez ses mémoires, ils sont passionnants. Vous verrez ce qu'il a été capable de faire, je me demande encore comment il en a eu le temps! Bien sûr, il s'est échappé des Plombs de Venise, bien sûr il a séduit des femmes, mais il a aussi failli mourir plusieurs fois de maladies diverses, se convertir aux ordres, il a créé une loterie en France, s'est battu en duel en Pologne, s'est fait avoir en Angleterre par une femme, a visité tous les pays d'Europe + la Russie..., bref il faut le lire pour le croire. Une des destinées les plus extraordinaire racontées. Pour couronner le tout il est mort dans l'oubli, dans le château d'un ami, aujourd'hui localisé en République Tchèque où je suis passé pour voir sa tombe. Mais tout ce commentaire n'est rien au fond; achetez ses mémoires au complet, vous ne serez pas déçu et si vous faites plus que lui au XVIIIe siècle, faites le moi savoir.
0Commentaire|32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2010
L'élégance de son siècle alliée à une pensée très moderne. G. Casanova mérite vraiment d'être connu autrement que comme l'infatigable coureur de jupons que l'on nous décrit parfois simplement. Il est un véritable,insatiable amoureux de la vie et de ce qu'elle comporte de plus beau. Esprit curieux et ouvert, honnête mais avec les limites d'un homme vrai. C'est très touchant, très beau.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Rédigés en Bohême à partir de 1789, les Mémoires de Giacomo Girolamo Casanova (1725-1798) couvrent des milliers de pages peu raturées, écrites en français. Ce document autobiographique représente un témoignage exceptionnel sur l'Europe du dix-huitième siècle, que le célèbre aventurier n'avait cessé de sillonner pendant soixante ans.

Les anecdotes qu'il rapporte sont innombrables. Le 28 mars 1757 il assiste à Paris, place de Grève, à l'écartèlement du régicide Damiens (« nous eûmes la constance de rester quatre heures entières à cet horrible spectacle »), cependant qu'à côté de lui un jeune comte vénitien trousse la robe d'une belle dame qui se laisse faire, « dans ce moment de folie ».

Certaines de ses vues politiques ou morales sont aujourd'hui choquantes. La superstition serait selon lui nécessaire à l'existence. Il aime les petites filles. Le peuple, comme il le soutient devant Voltaire, « ne peut être heureux qu'écrasé, foulé et tenu à la chaîne ».

Casanova s'avère incestueux. En dépit de la « voix du sang », il consomme le « prétendu crime » (sic) avec sa fille alors âgée de vingt-sept ans (il l'avait déjà « impatientée » neuf ans plus tôt, lors d'une scène érotique mêlant la mère et la fille). Un peu étonnés tout de même de ce qui leur arrive, les deux amants ne se sentent « ni coupables ni victimes d'un remords » (« un ange qui serait alors venu nous dire que nous avions monstrueusement outragé la nature nous aurait fait rire »).

Sous sa plume le mot rire vient souvent comme le mot de la fin. Par exemple, après avoir comme par accident sodomisé un Turc (mais peut-être ne s'agit-il que de masturbation réciproque, la chose n'est pas tout à fait claire), à Constantinople :

« Ne sachant que nous dire, nous ne fîmes qu'en rire. Après nous être délicatés par des excellentes confitures, et avoir pris quelques tasses de café nous nous séparâmes. »

Se livrant à d'incessants vagabondages, et délivrant une sorte de philosophie de l'amour (on ne désire que ce qu'on ne possède pas, l'amour doit précéder la jouissance mais tend à ne pas lui survivre), il est emporté par une joie de vivre qu'il fait partager. Ainsi évoque-t-il en ces termes son retour à Naples, en janvier 1761 :

« On ne peut ni écrire ni concevoir la grandeur de la joie que mon âme ressentait me voyant de nouveau à Naples ».

Si certaines de ses tournures (« d'abord que », etc.) ou expressions (« faire une lessive », pour rincer un partenaire de jeu), sont tombées en désuétude, le lecteur ne peut qu'être frappé par l'élégance et la modernité de sa langue, sa « chère langue française », qu'il dit avoir apprise de Crébillon père. Et par son naturel :

« C'était dans le commencement de l'été ; je venais de manger des sardines au bord de la mer, et je rentrais chez moi deux heures avant minuit (...).»

5 étoiles sans hésitation pour ce Folio classique qui propose des morceaux choisis enrichis d'une biographie et de précieuses notes.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2002
A travers la découverte et l'explication des conquêtes du fameux libertin, on découvre une soif innasouvie de conquérir la femme, de la découvrir, de la soigner... plus qu'un séducteur, Casanova nous dépend ici les raisons de sa séduction. Un ouvrage qui se passe de polémique, car peu sensuel, mais qui devrait obliger l'analyse, car formidablement sentimental.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2013
Les mémoires de Casanova sont un chef d’œuvre littéraire au même titre que La Recherche. Ne vous arrêtez pas au stéréotype qu'on peut avoir du personnage : certes ce texte est pimenté d'érotisme mais ça n'est qu'une facette de 3000 pages d'une vie où il y a tout. De l'humour. De l'aventure. Des voyages. Des personnages historiques. Des dialogues savoureux. Des réflexions profondes. Un style simple, moderne et entrainant. Et en plus tout cela est vrai ! (ou presque...). Les 2 premiers tomes sont menés tambour battant. Le tome 3ème est entaché d'une certaine mélancolie... Casanova vieillit.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2002
Les mémoires de Casanova sont un véritable bonheur à découvrir. Ce sont celles d'un homme cultivé, aventurier, qui aimait les femmes et savait s'en faire aimer. On y sent tout le véritable goût de la vie du XVIII ème siècle, celle des petites gens comme celle des grands seigneurs. Cette édition donne un bien trop minuscule échantillon de l'ensemble de l'oeuvre, qui existe par ailleurs sous la forme de trois gros volumes dans la collection 'Bouquins' (une édition très fortement recommandée !). Une manière d'aborder "légèrement" cette oeuvre, cependant...
11 commentaire|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 février 2014
Les morceaux choisis sont très distrayants et apportent un nouvel éclairage sur le Casanova qu'on croit connaître, mais les différents épisodes se terminent de façon très abrupte sans qu'on en connaisse le véritable dénouement. On ne suit pas l'évolution de plusieurs personnages qui ont pourtant leur importance dans les Mémoires complets.
Publier une sélection d'extraits pour faire connaître cette œuvre était une très bonne idée, mais le découpage manque souvent de pertinence.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2016
Livre neuf. Autobiographie de Casanova, entre Mémoires et Histoire. Intéressant, genre littérature libertine. Prix raisonnable, Editions Folio bien présentée. Merci.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 décembre 2014
Mais bon ce n'est que mon avis. Si ce personnage vous intéresse, cherchez plutôt une biographie écrite par quelqu'un d'autre. Là, on passe d'un évènement à un autre, sans lien. Passe encore. Le problème c'est que l'on s'attache aux personnages qu'il rencontre et décrit, d'ailleurs avec qui il part bien souvent. En plus, tout d'un coup, c'est une autre situation, les personnes qui l'entouraient ne sont plus là, sans qu'on sache pourquoi. A mon avis, certes il était très intelligent mais vraisemblablement un peu mytho. Déçu car je n'ai pas eu le sentiment de découvrir sa vie et en plus, comme nous n'avons pas la moitié des informations, on est amené à se poser des questions supplémentaires sur les faits de sa vie. Voilà. Perso, j'ai regretté cet achat.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2010
La vie sulfureuse de Casanova vous intrigue, vous aimeriez un peu mieux connaître ce grand séducteur et vous faire une idée de ce que fut sa vie ? Ce livre est pour vous.

Casanova nous raconte quelques épisodes de sa vie (le texte est complété de notes qui l'enrichissent grandement) et l'on découvre un personnage sympathique, cultivé, généreux et un ami précieux. Animé par un désir ardent de séduire, Casanova enchaîne les conquêtes en tout genre et nous fait découvrir un XVIIIème siècle où le libertinage, la séduction et le terme Amour ont des dimensions bien différentes d'aujourd'hui.

Casanova nous raconte comment il a fait de sa vie un succession de voyages et de conquêtes, comment à chaque instant de sa vie il a été pris d'émoi en rencontrant autour de lui un joli coeur à séduire, combien il a aimé.

Mon seul bémol concernant Casanova est lié à sa tendance incestueuse. Qu'il aie eu des conquêtes féminines, masculines ou autres m'importe peu mais qu'il puisse justifier l'inceste me débecte. Certains diront que le puritanisme actuel nous empêche d'avoir la vision ouverte de l'amour que l'homme a pu vivre à certaines périodes de l'histoire comme l'antiquité et le XVIIIème siècle...je ne peux l'empêcher de dire que tout à des limites et que l'inceste en est une à mon sens infranchissable.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,10 €