undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

56
4,2 sur 5 étoiles
Gomorra: Dans l'empire de la camorra
Format: BrochéModifier
Prix:9,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

10 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 novembre 2010
Tout le monde doit lire Gomorra: l'auteur dresse un portrait à la fois réaliste et terrible de la Camorra, la mafia napolitaine, cancer qui ronge la société italienne, mais aussi européenne. J'avais entendu parler de ce livre depuis plus d'une année, en termes très enthousiastes. Je ne l'ai commandé qu'après avoir visité Naples, et vraiment on voit la ville et sa région avec des yeux différents. On comprend enfin ce lieu, qui fut magnifique, mais qui est défiguré, dénaturé. L'auteur a un courage invraisemblable, presque démentiel, à dénoncer ces crimes; il a lui-même été condamné à mort par les barons de la mafia, et vit sous protection permanente, mais précaire. Un cauchemar. C'est le nouveau Salman Rushdie. Il faut lire "Gomorra". C'est un livre dur, mais essentiel. Nous sommes vraiment tous menacés par ces forces rétrogrades, cette force brutale et totalement amorale de la mafia.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
„Gomorra“, c’est le nom que Don Peppino Diana donna à sa région ployant sous le joug de la pire des mafias, la Camorra. Ce jeune prêtre avait eu le courage de dénoncer publiquement tout le mal que ces individus sans scrupule continuent à infliger à leurs concitoyens. Il se fit abattre de plusieurs balles tirées à bout portant en plein visage. Cela se passa dans son église, le matin du 19 mars 1994. Don Peppino Diana paya de sa vie son combat. Il ne voulait plus que les individus de la Camorra continuent à posséder son pays en le transformant en un grand Gomorrhe, dans lequel ce sont eux qui fixent les lois, ont droit de vie et de mort sur tout un chacun, et mènent à la désolation ce qui partout ailleurs prospérerait. Don Peppino Diana se basait sur la Bible pour avertir que Gomorra serait à son tour irrémédiablement anéantie, comme le furent Sodome et Gomorrhe.
Roberto Saviano est lui aussi natif de cette région napolitaine. Comme Don Peppino Diana, il a le courage de témoigner et de risquer sa vie. Depuis sa naissance en 1979, ce sont 130 personnes qui se font assassiner en moyenne chaque année par la Camorra. D’autres chiffres montrent à quel point la Campanie est gangrénée : seules 9 des 92 communes de la région napolitaine n’ont jamais été l’objet d’enquêtes pour causes d’infiltrations mafieuses dans les affaires communales, ou d’élections de mafieux dans le conseil municipal.
Mais les chiffres ne doivent pas dépersonnaliser le fléau. Et Roberto Saviano relate dans toute leur cruauté de nombreux crimes commis souvent en plein jour et en plein public. Le sang partout, la douleur des proches, la présence d’enfants parfois victimes collatérales, la peur des témoins qui s’en vont pour ne pas avoir à témoigner et mettre leur vie en danger.
L’auteur s’est très bien documenté, et son immersion dans ce milieu lui permet d’expliquer les processus d’enrichissement illégaux mafieux. Le monde du textile, dont les ateliers clandestins permettent d’échapper à toutes taxes et impôts, et ainsi de demeurer concurrentiels face aux Chinois. Le monde de la construction, dont il dit qu’il est le tremplin idéal pour se constituer une fortune et ainsi financer les autres activités mafieuses, comme le commerce de la drogue. Et surtout l’élimination des déchets, qu’il présente comme l’activité la plus représentative de la logique économique mafieuse. Les millions de tonnes de déchets déversés et brûlés en pleine nature, et qui polluent à la dioxine les terres agricoles permettent, selon les mafieux, de sauvegarder des emplois. En effet, si les entreprises payaient le prix légal pour l’élimination de leurs déchets, elles ne pourraient subsister. Le fait que des milliers d’hectares sont rendus impropres à l’agriculture permet en outre aux mafieux de racheter ces terres et de les transformer en zone immobilière.
« Gommora » est un précieux témoignage de ce monde souterrain et de son immense puissance économique. Roberto Saviano cite les personnes incriminées, donne les noms des communes concernées. Son courage rejoint celui de Don Peppino Diana, sans la dimension biblique toutefois. Et le sang d’Attilio Romano, jeune marié assassiné dans son commerce napolitain, et dont il vit le cadavre mitraillé, coule dans ses veines. La vision de cet énième crime ignoble semble avoir été le déclencheur de sa soif de témoigner.
Comme bémol à cet ouvrage, à la place de l’énumération de massacres tous plus abjects les uns que les autres, on aurait souhaité comprendre comment la Camorra a pu devenir aussi puissante. Et plutôt que de construire des phrases littéraires souvent très longues et alambiquées (mais il est vrai que je l’ai lu en allemand), le récit aurait gagné en efficacité et en vigueur par un style plus concis et direct.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 novembre 2009
Le plus terrible dans cet ouvrage, c'est que tout est vrai : Le racket, la corruption, les meurtres, les méthodes, le buts et le moyens de les atteindre... Gomorra ou le spectacle de ce que la cupidité humaine produit de plus affreux. C'est un livre dont on ne peut pas ressortir indemne... A chaque page, on se croit dans un (bon) thriller, un polar de Tarantino ou de Scorsese, mais non, Saviano nous offre (à quel prix) un témoignages des pratiques les plus abjectes et qui ont cours juste à côté... Ce livre ne décrit pas une république bananière ou quelques escrocs font du profit de façon illégale, non, Gomorra décrit, les façons de faire d'empire mafieux gigantesques aux chiffres d'affaire astronomiques (on parle de milliards d'euro) et monstrueux dans un pays européen majeur !!! On a juste envie d'hurler : mais que fait la justice ? et le livre nous donne la réponse : ce qu'elle peut, mais arrachez une mauvaise herbe et dix repoussent juste à côté... J'ai terminé ce livre fatigué, avec un sentiment de désespoir mêlé d'impuissance... très très dur... et la dernière partie sur le traitement des déchets est éprouvante tant elle donne envie de se révolter contre ces pratiques simplement abjectes...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
60 sur 66 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cette chronique incroyable qui a rendu Saviano un condamné à mort de la Camorra sous escorte policière 24h/24, en équilibre entre roman et documentaire, donne une image nette et pas forcement attendue de la mafia napolitaine.

Avec des racines bien profondes en Europe et bien plus proche de nous de ce qu'on croit, elle contrôle les trafiques mais aussi le commerce et le business que l'on pense à tort "propre"... et elle fait des centaines de morts, comme une guerre civile.

Mémorables certains passages, tels que la rencontre avec Kalashnikov (l'inventeur du fusil qui porte son nom), où l'histoire du trafic des déchets toxiques, ou celle des insoupçonnées faces cachés du monde de la mode.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 avril 2012
Je croyais être informée sur les associations maffieuses, mais après avoir lu ce livre, je constate que j'étais loin d'imaginer l'ampleur des choses. Les méthodes employées par les grandes maisons du luxe par exemple, pour faire confectionner aux prix les plus bas sont hallucinantes, avec pour conséquence l'alimentation du marché de la contrefaçon contrôlé par les maffieux... la plongée dans ce monde parallèle est époustouflante ... le courage de Robert Saviano est admirable et désespéré... Ce livre est à lire absolument, même si personne ne sort indemne de cette lecture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 janvier 2008
Un vrai livre d'enquête sur la Camorra napolitaine. Roberto Saviano a écris un livre en menant une enquête à 360°. Il explique le phénomène au travers d'une connaissance acquise sur le terrain en vérifiant toutes les informations. Du vrai journalisme comme nous nous ne sommes plus habitués à lire depuis des années. Surtout sur un sujet dangereux comme celui des Mafia.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 octobre 2013
Très bon livre, à lire absolument pour tous les amateurs de l'univers de la Mafia. Tous les aspects y sont abordés : économiques, sociaux et politiques.

Pour ceux ayant visionner le film, sachez que ce-dernier ne reprend qu'une petite fraction du livre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Rédigé dans un style journalistique vif et rapide, cet ouvrage est terrifiant. On reste d'abord étonné devant l'ingéniosité des clans mafieux pour gagner de l'argent, puis, au fil des pages on s'aperçoit que Saviano nous décrit un cancer qui ronge la société avec des ramifications à tous les niveaux et bien au-délà des frontières italiennes. Les méthodes et les appartenances des clans sont décrits avec beaucoup de détails. Et parfois, comme une autre personne qui a posté un commentaire sur ce site, on se demande comment il a réussi à passer au travers des balles tant une exécution paraît facile.
Je connais bien Naples et sa région et je comprends mieux le fatalisme de ses habitants qui tiennent un discours du genre "vous les Français vous être privilégiés, vous ne pouvez comprendre ce qui nous arrive". Un dernier point: Les Napolitains sont très accueillants avec les touristes, prévenants. Il ne faut pas croire que ce sont tous des mafieux comme on pourrait le faire à le lecture de cet ouvrage... et Naples et une très belle ville.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 avril 2009
Gomorra est le premier vrai roman de la mondialisation.

Gomorra est à mes yeux et ceux de millions de lecteurs -fait rarissime pour un livre-enquête- un ouvrage essentiel sur la mondialisation. Il démonte le principal mécanisme de ce phénomène avec une précision chirurgicale et une langue magnifique : la création d'entreprise tentaculaires, dont les éléments constitutifs reliés en réseau ne communiquent pas vraiment, mais dont les réactions sont fondés sur l'exploitation rationnelle, marchande, immodérée, de la main-d'oeuvre laissée sans aucune protection. La Camorra napolitaine a inventé la mafia moderne, empreinte de culture cinéma, plus vraie de vraie, où les membres de cette nouvelle classe d'affaire née dans la violence, a pour modèles 'Kill Bill' et 'Scarface', mais dont le véritable fonctionnement consiste à soigneusement séparer la partie militaire de la partie business.

Ce n'est pas un hasard si le livre commence avec la découverte de cadavres d'immigrants chinois dans les containers du port de Naples et finit entre Glasgow et Naples dans le plus sale business sur terre sir lequel notre bonne conscience ferme les yeux : l'exploitation des déchets. Ce n'est pas un hasard si les deux principales activités sont la confection ('le fashion' comme on dit à Paris dans les ateliers du Sentier et de la Rue des Petites Ecuries, de plus en plus sinisés) et la spéculation immobilière (celle qui a créé les sub-primes!). La camorra est devenue une des principales partie-prenantes du "monde plat" qui unit tous les continents, sans reliefs, sans accrocs, appelé la 'chaîne de valeur', dans la communion du business. Et la mort pour menace en cas de non-participation.

Dans un style magistral, Saviano a dévoilé non pas les dessous de la Camorra, comme aiment à le disent les commentaristes, mais le focntionnement réel de la mondialisation mafieuse.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 novembre 2009
Ce livre donne un aperçu très détaillé des mécanismes de la Mafia italienne sans jamais être ennuyeux.On y apprend l'étendue peu connue des ravages de l'organisation sur l'environnement, par le trafic à grande échelle des déchets toxiques et radioactifs sans aucun scrupule.On y assiste aussi aux guerres que se livrent les différents clans, sur fond de misère, dans le sud de l'Italie.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Cosa Nostra
Cosa Nostra de John DICKIE (Poche - 3 janvier 2008)
EUR 11,00

Extra pure: Voyage dans l'économie de la cocaïne
Extra pure: Voyage dans l'économie de la cocaïne de Roberto Saviano (Broché - 16 octobre 2014)
EUR 21,90